•   
  •   

Entreprise Premiers résultats mitigés pour un vaccin en Chine

13:20  23 mai  2020
13:20  23 mai  2020 Source:   capital.fr

Vaccin contre le Covid-19 : l’Institut Pasteur vise de premiers résultats dès octobre

  Vaccin contre le Covid-19 : l’Institut Pasteur vise de premiers résultats dès octobre L'institut Pasteur travaille à trois projets de vaccins anti-coronavirus, dont le plus avancé devrait donner de premiers résultats dès cet automne. © Pixabay Vaccin contre le Covid-19 : l’Institut Pasteur vise de premiers résultats dès octobre Après le très lourd bilan humain de la pandémie, de nombreux chercheurs travaillent d'arrache-pied à un vaccin anti-Coivid-19 ou à un traitement.

La vaccination est l'administration d'un agent antigénique, le vaccin , dans le but de stimuler le système immunitaire d'un organisme vivant afin d'y développer une immunité adaptative contre un agent infectieux.

Le Pérou a été le premier pays d'Amérique latine à adopter des mesures restrictives pour tenter de contenir l'épidémie de Covid-19. Premiers résultats mitigés pour un vaccin en Chine . Capital. Tous en cuisine en direct avec Cyril Lignac : Tom Leeb cuisine avec son père Michel Leeb et séduit

Premiers résultats mitigés pour un vaccin en Chine © Javier Zayas Photography / Getty Images Premiers résultats mitigés pour un vaccin en Chine

La société chinoise CanSino Biologics a déclaré vendredi 22 mai que son vaccin contre le coronavirus avait généré une immunité lors d'un premier essai clinique sur l'homme. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour voir s'il protège vraiment contre le coronavirus.

Le premier essai clinique de vaccin contre le coronavirus en Chine a livré ses résultats. Comme le rapporte Business Insider, les chercheurs qui ont testé le vaccin de CanSino Biologic sur 108 volontaires à Wuhan, en Chine, ont publié leurs résultats vendredi 22 mai dans The Lancet, une revue médicale de premier plan. Les scientifiques assurent que le vaccin est "tolérable" et a généré une immunité dans cette première étude menée sur 28 jours. Ainsi, selon eux, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour voir s'il protège vraiment contre le coronavirus.

Moderna annonce que son projet de vaccin semble déclencher une réponse immunitaire

  Moderna annonce que son projet de vaccin semble déclencher une réponse immunitaire Le vaccin, nommé mRNA-1273, paraît déclencher "une réponse immunitaire de même magnitude que celle causée par une infection naturelle", a déclaré Tal Zaks, directeur médical de Moderna. Les résultats complets de l'essai de phase 1, la toute première dans le développement d'un vaccin, ne sont pas encore connus.Le vaccin, nommé mRNA-1273, a semblé susciter une réponse immunitaire chez huit personnes à qui il avait été administré, de la même ampleur que ce qu'on observe chez ceux qui ont été naturellement contaminés par le virus, selon un communiqué du laboratoire.

Parti parmi les premiers dans la course mondiale au vaccin contre le nouveau coronavirus, le laboratoire américain Cette première phase visait aussi à vérifier que le vaccin n'est pas toxique, et Moderna n'a À ce jour, seuls 12 essais cliniques ont débuté, dont une moitié en Chine , selon la

SANTE - Les huit premières personnes qui ont reçu une dose du laboratoire américain Moderna ont développé une réponse immunitaire sans effets secondaires majeurs mais il ne s'agit que d'une première Premiers résultats encourageants pour un vaccin américain contre le coronavirus.

Ces premières données sont encourageantes, mais il reste nécessaire de réaliser des essais supplémentaires pour faire réellement la preuve de l'efficacité du vaccin. "Ces résultats sont une étape importante", a assuré Wei Chen, l'auteur principal de l'étude, selon l'agence de presse Xinua. Toutefois, ces résultats n'indiquent pas nécessairement que le vaccin protège les êtres humains du Covid-19. "Il reste encore beaucoup à faire pour rendre ce vaccin accessible à tous", a-t-il déclaré. En effet, le vaccin de CanSino est actuellement testé à plus grande échelle dans un essai plus important.

>> À lire aussi - Les premiers tests d'un vaccin contre le coronavirus sont très encourageants

Les auteurs de l'étude sur ce vaccin restent prudents. Même si le vaccin a été toléré chez les 108 volontaires, plus de 70% des participants ont connu des effets secondaires légers ou modérés tels que fièvre, fatigue, maux de tête ou douleurs musculaires. "Il n'y a eu aucun effet grave dans les 28 jours suivant la vaccination", est-il toutefois écrit dans The Lancet.

Covid-19: le point sur la course aux vaccins dans le monde

  Covid-19: le point sur la course aux vaccins dans le monde Plus de 100 projets en lice dans le monde, une dizaine d'essais cliniques déjà en cours et l'espoir de disposer, d'ici quelques mois, d'un vaccin efficace: jamais la recherche vaccinale n'aura été aussi massive et rapide."La mise au point rapide d'un vaccin pour prévenir le Covid-19 est un impératif global" : comme d'autres spécialistes, l'Américain Barney S. Graham du Centre de recherche sur les vaccins (Instituts nationaux de santé américains, NIH) juge cruciale la bataille des vaccins dans la guerre que livre la planète contre le Covid-19.

L'épidémie de Covid-19 semble presque endiguée en Chine . Des multinationales de l'industrie pharmaceutique se sont engagées jeudi à fournir un vaccin Les premiers résultats seront connus en juin. En l'absence de vaccin , le remède le plus efficace contre le coronavirus reste le confinement.

Premiers résultats mitigés pour un vaccin en Chine . Capital. "4 mariages pour une lune de miel" : le soutien unanime des internautes pour Miriam. Yahoo Entertainment. Sécurité routière : Désormais, le permis sera automatiquement retenu en cas d’infraction avec un téléphone au volant.

En pratique, Business Insider précise que les chercheurs de la société chinoise de vaccins ont testé deux types d'anticorps : ceux dits de liaison et ceux de neutralisation. Bien que les anticorps de liaison s’accrochent au virus, ils ne l’empêchent pas nécessairement d’infecter des cellules saines et de se multiplier. Les anticorps neutralisants sont le test critique pour un vaccin, car ces protéines peuvent aider à tuer le virus et à prévenir l'infection.

On ne connaît pas le niveau d'anticorps neutralisants nécessaire pour combattre l'infection

Or, on ne sait toujours pas quel niveau d'anticorps neutralisants les gens ont besoin pour combattre l'infection. Les chercheurs tentent activement de comprendre cela en étudiant les réponses en anticorps des patients ayant récupéré du Covid-19, ainsi qu'en testant des animaux tels que des souris, des cobayes et des singes. "Les anticorps neutralisants contre le SARS-CoV-2 étaient tous négatifs au jour 0, et augmentaient modérément au jour 14, atteignant un pic 28 jours après la vaccination", ont écrit les chercheurs.

SpaceX lancera les premiers satellites Starlink testant «VisorSat» pour bloquer le soleil

 SpaceX lancera les premiers satellites Starlink testant «VisorSat» pour bloquer le soleil Cela fait près d'un an que SpaceX a lancé son premier lot de satellites Starlink à large bande, déclenchant une controverse sur la luminosité surprenante des routeurs en orbite qui menace d'interférer avec le observations d'astronomes et d'autres scientifiques. © Fourni par CNET Le lancement du Falcon 9 en novembre 2019 transportait 60 satellites Starlink.

Cette première phase visait aussi à vérifier que le vaccin n'est pas toxique, et À ce jour, seuls 12 essais cliniques ont commencé avec des volontaires humains dans le monde, dont une moitié en Chine , selon la London School of Hygiene & Tropical Medicine, sur une centaine de projets recensés.

Des entérobactéries hypermutatrices isolées pour la première fois en Côte d’Ivoire. Paludisme : la protéine MSP4 de Plasmodium falciparum est une cible potentielle pour un vaccin . Thérapie génique : des premiers résultats chez des enfants atteints de la maladie de Sanfilippo B.

Ils ont constaté que la concentration d'anticorps neutralisants augmentait avec la force de la dose de vaccin. Presque tous les volontaires ont connu une augmentation significative du niveau d'anticorps de liaison. Près de 60% d'entre eux ont constaté au moins une multiplication par quatre des anticorps neutralisants.

Autre élément de la réponse immunitaire : les lymphocytes T

Les chercheurs ont également mesuré un autre élément essentiel de la réponse immunitaire : les lymphocytes T. Ils ont trouvé des niveaux détectables de lymphocytes T atteignant un pic après deux semaines. "Des proportions élevées de participants avec des réponses positives aux lymphocytes T ont été notées dans tous les groupes de dose après la vaccination", ont-ils écrit. Problème, on ne sait pas encore quel niveau d'anticorps et de cellules T sont nécessaires pour protéger les humains contre l'infection.

Traitement Covid-19 : le Remdesivir ne convainc pas totalement .
Le New England Journal of Medicine a publié l'article détaillant les résultats confirmant en partie l'annonce faite à la Maison Blanche. Mais les auteurs en concluent qu'il est préférable de commencer le traitement de Remdesivir avant que la maladie ne progresse au point de nécessiter un respirateur artificiel. L'antiviral, développé autrefois en vain contre Ebola, a en outre suscité moins d'effets indésirables que le placebo.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!