•   
  •   

Entreprise Le coup de pouce supplémentaire de l'État aux secteurs les plus durement touchés par la crise

09:20  25 mai  2020
09:20  25 mai  2020 Source:   capital.fr

Avec le coronavirus, le modèle Airbnb "prend une claque"

  Avec le coronavirus, le modèle Airbnb Au pied de l'Acropole, le quartier athénien de Koukaki, d'ordinaire prisé des touristes du monde entier, fait grise mine depuis la pandémie, avec ses terrasses et allées piétonnes désertées, et ses logements Airbnb vidés de leur clientèle. A Athènes, 88% des annonces sur Airbnb correspondent à des logement entiers, selon Inside Airbnb, site internet d'analyse de la plateforme américaine. Le recours au marché locatif classique devient alors une solution.Il permettra en outre d'assainir un marché immobilier, en déficit de locations à long terme en raison de l'explosion des appartements touristiques proposés sur Airbnb ces dernières années. Pour M.

Следующее. Au Nigeria, les secteurs de l 'industrie et de l 'habillement, durement touchés par la crise … On ne rigole pas avec l ’ état d’urgence - Продолжительность: 0:41 L'Observateur du Maroc et d'Afrique 66 просмотров.

D’autant que ce groupe de travail n’avait encore, en l ’ état , eu qu’à traiter en profondeur du secteur aéronautique - autrement plus important et à l’évidence très durement frappé par la crise comme en témoigne la restructuration chez Brussels Airlines.

Le coup de pouce supplémentaire de l'État aux secteurs les plus durement touchés par la crise © Pixabay Le coup de pouce supplémentaire de l'État aux secteurs les plus durement touchés par la crise

Le gouvernement s'apprête à accorder davantage d'aides à ces secteurs économiques les plus durement affectés par la crise économique générée par le coronavirus.

L'exécutif sort à nouveau son carnet de chèques ! Exonérations de charges, reports de cotisations... il a dévoilé une nouvelle salve de mesures afin de venir en aide à ces entreprises des secteurs économiques les plus touchés par la crise actuelle. Au total, "ces exonérations de charges représentent 3 milliards d'euros et concerneront près de 500.000 entreprises", a expliqué dimanche le ministère de l'Action et des comptes publics. Attention toutefois : l'endettement du pays en fin d'année 2020 sera encore plus lourd que prévu.

Les faillites risquent d’exploser aux Etats-Unis

  Les faillites risquent d’exploser aux Etats-Unis Alors que la banque centrale des Etats-Unis a averti que la reprise serait longue et difficile, de nombreuses grandes entreprises américaines vont voir leurs comptes malmenés. Leur survie fait question, en raison de l'hémorragie de liquidités.De nombreuses sociétés jouent toutefois leur survie en raison de l'hémorragie de liquidités qui ne s'arrêtera que lorsque l'économie rebondira pleinement. Au-delà de la poignée de chaînes de vêtements comme JCrew qui s'est placée récemment sous le régime des faillites américaines (chapitre 11), l'inquiétude grandit sur le spectre de banqueroutes à grande échelle. "L'injection de 3.

Le premier ministre Jason Kenney craint que l'après-pandémie se compare à la Grande Dépression des années 30. Les conséquences de la crise actuelle peuvent

La fermeture d’un centre et l’enfouissement de ballots sont évités de peu.

>> À lire aussi - Un restaurant gagne en justice contre AXA, qui avait refusé d’indemniser ses pertes

Cette mesure d'exonération va s'appliquer "dans le secteur du tourisme, des arts et spectacles, de la restauration, de l'hôtellerie, de la culture, du sport", a énuméré le ministre Gérald Darmanin lors de l'émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. En dehors de ces secteurs, les sociétés ayant vu leurs cotisations sociales reportées pourront étaler leur paiement sur une période pouvant atteindre 36 mois, a-t-il ajouté. Depuis le début de la tempête économique provoquée par la crise sanitaire du nouveau coronavirus, le gouvernement a multiplié les mesures pour tenter d'aider les entreprises à passer le cap.

Déjà 450 milliards d'euros d'aides sur la table

Fonds de solidarité, prêts garantis par l'État, chômage partiel: au total, l'exécutif a déployé 450 milliards d'euros d'aides et de garanties de l'État, selon le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Depuis le 15 mars, les entreprises en difficulté avaient la possibilité de décaler de trois mois la date de paiement de leurs cotisations sociales, sans pénalité. Très sollicités, ces reports s'élevaient à 17 milliards d'euros début mai, avait précédemment indiqué Gérald Darmanin. Ce bilan provisoire concerne les cotisations sociales des régimes général, agricole et Agirc-Arcco.

Les agents de santé de la région de Champlain effectuent des milliers de tests de soins de longue durée

 Les agents de santé de la région de Champlain effectuent des milliers de tests de soins de longue durée © Nathan Denette Les agents de santé effectuent des tests dans un centre d'évaluation COVID-19 au volant. Les équipes de soins de santé des hôpitaux et des services paramédicaux de la région de Champlain ont testé plus de 7 000 résidents en soins de longue durée et 8 000 employés pour le COVID-19.

Plus de 600 acteurs du secteur ont signé une tribune publiée samedi, réclamant un plan de relance ambitieux pour la littérature. Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé, début mai, une série de mesures visant à soutenir la culture, le secteur de l 'édition, durement touché par la crise liée au

Emmanuel Macron va faire "d'importantes annonces" mardi dans le cadre d'un plan de soutien de la filière automobile plombée par la crise du coronavirus, a déclaré samedi 25 mai à l'AFP une source proche de l 'exécutif. "Ce plan a différentes composantes: souveraineté industrielle, transition vers les

>> À lire aussi - Emploi, salaires, impôts... les remèdes de LR face à la crise

Côté fiscal, les entreprises ont également la possibilité de demander le report de l'impôt sur les sociétés ou les taxes sur les salaires auprès de la Direction générale des finances publiques (Dgfip). Le gouvernement avait déjà annoncé que les charges pour les entreprises de moins de 10 salariés ayant fait l'objet d'une fermeture administrative depuis le 15 mars étaient annulées. Mais toutes ces mesures auront un coût et la dette française va "sans doute" dépasser le seuil de 115% du produit intérieur brut, a prévenu dimanche Gérald Darmanin.

Le choix de l'endettement plutôt que la faillite

Le ministre s'est toutefois refusé à donner une estimation plus précise: "ce sont des choses trop importantes pour pouvoir faire des commentaires avec le doigt mouillé", a-t-il dit, alors que les 115% sont prévus par le dernier budget rectificatif en date, contre moins de 100% avant la crise. "La dette, c'est à la fois les dépenses que l'on fait, et on en fait beaucoup, et les recettes qu'on n'a pas. Dans cette crise il y a une sorte d'effet ciseau, vous dépensez plus et vous avez moins de recettes fiscales parce qu'il y a moins d'activité", a-t-il encore expliqué.

>> À lire aussi - "Non, la France ne va pas s'écrouler sous la dette publique"

"Ce qui est certain, c'est que nous avons choisi l'endettement, qui est préoccupant, contre la faillite qui aurait été désastreuse", a ajouté le ministre. Interrogé de son côté sur BFMTV dimanche, le patron du Modem François Bayrou, allié de la majorité, a estimé que "la dette créée par le coronavirus doit être traitée différemment. "Il faut l'isoler, la cantonner" et "ne pas en profiter pour (la) mélanger avec des dettes antérieures", a-t-il plaidé.

Immobilier: les ventes s'effondrent, mais les prix s'envolent ! .
Comme tous les secteurs économiques, l'immobilier français s'est heurté à la crise sanitaire et économique du coronavirus, en particulier le strict confinement mis en place entre mi-mars et début mai pour éviter la propagation de la maladie. Si la chute des ventes (-90%) est une certitude, l'évolution des prix reste justement une inconnue majeure. Ils ont, pour l'heure, poursuivi leur hausse et l'ont même accélérée."Il ne s'est rien passé pendant deux mois, (...) on ne pourra pas rattraper ces deux mois", a résumé jeudi le notaire parisien Thierry Delesalle, à l'occasion des chiffres trimestriels sur le marché, établis de concert par la profession avec l'Insee.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!