•   
  •   

Entreprise À Maubeuge, le plan social de Renault ne passe pas, des milliers de personnes dans la rue

15:20  30 mai  2020
15:20  30 mai  2020 Source:   capital.fr

BFMTV, RMC… Altice, le groupe de Patrick Drahi, va sabrer dans l’emploi

  BFMTV, RMC… Altice, le groupe de Patrick Drahi, va sabrer dans l’emploi NextRadioTV (BFMTV, RMC), détenu par Altice, le groupe de Patrick Drahi, prépare un plan social et va réduire la voilure dans le sport. Les CDI pourraient aussi êrte concernés. Le groupe va réduire la voilure dans le sport. Les CDI pourraient aussi êrte concernés. Le groupe va réd NextRadioTV, la maison-mère de BFMTV et RMC, s'apprête à sabrer dans l'emploi. La filiale d'Altice, le groupe fondé par le milliardaire Patrick Drahi, prépare un plan social qui verra le recours aux intermittents, aux pigistes et aux consultants divisé par deux. Mais les CDD et les CDI seront aussi concernés, précise un communiqué.

Quelques milliers de personnes se sont rassemblées devant l'usine Renault de Maubeuge ce 30 mai pour manifester contre la décision du constructeur La direction du constructeur en difficulté envisage le transfert de la production des utilitaires électriques Kangoo à Douai (environ 2 900 employés) à

De sources concordantes, le plan d'économies de 2 milliards d'euros est réparti pour environ un tiers sur la production, un tiers sur l'ingénierie et un tiers sur les frais de structure, marketing et réseau. Interrogé par l'AFP à l'issue du CCSE, Franck Daoût, délégué syndical central de la CFDT, a souhaité

À Maubeuge, le plan social de Renault ne passe pas, des milliers de personnes dans la rue © SP/Renault À Maubeuge, le plan social de Renault ne passe pas, des milliers de personnes dans la rue

Renault a annoncé plus tôt dans la semaine qu'il allait supprimer 15.000 emplois à travers le monde dont 4.600 en France. À l'usine de Maubeuge, des milliers de manifestants protestaient samedi matin contre cette décision.

Il étaient plusieurs milliers samedi 30 mai au matin, à l'usine de Maubeuge, à dénoncer les actions et décisions du groupe Renault. Tous s'étaient rassemblés devant cette usine du constructeur automobile située dans le nord de la France qui se trouve à l'arrêt depuis la veille. Ils manifestaient contre la décision de Renault de supprimer pas moins de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France. Les manifestants ont entamé peu après 10 heures, à l'appel de l'intersyndicale de l'usine (CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Sud), une marche partant du site pour rejoindre l'hôtel de ville de Maubeuge, à environ 6 km de là.

Le lourd avertissement de Bruno Le Maire face à Renault

  Le lourd avertissement de Bruno Le Maire face à Renault Le groupe doit présenter vendredi 29 mai son nouveau plan stratégique, et a déjà chiffré les économies nécessaires à 2 milliards d'euros. Ce plan pourrait comprendre la fermeture de trois usines de taille moyenne en France. C'est l'une des grandes questions de ce déconfinement : le coronavirus va-t-il avoir raison d'un des fleurons de l'industrie français ? Alors que le secteur automobile est durement touché par la crise, "Renault joue sa survie" et doit s'engager sur le maintien en France de certaines activités, a prévenu Bruno Le Maire.

L'intersyndicale de l'usine Renault de Maubeuge a appelé à la grève après l'annonce du plan d'économies au sein de l'entreprise. La direction du constructeur automobile envisage la fusion des sites de Douai et Maubeuge , distants de 70 km.

A New York, près d' un millier de manifestants se sont rassemblés pour fustiger la police, tandis qu'à Denver, une autoroute a été bloquée. A Louisville, dans le Kentucky, des affrontements ont eu lieu alors que des habitants demandaient justice pour Breonna Taylor, une femme noire tuée dans son

Le site, qui emploie environ 2.100 personnes tous statuts, est à l'arrêt depuis vendredi matin. La direction du constructeur, en difficulté, envisage le transfert de production des utilitaires électriques Kangoo à Douai - environ 2.900 employés - , à environ 70 km de là, qui hériterait d'une nouvelle plateforme. "C’est un séisme qui est en train de se passer. Nous voulons garder notre entreprise ici. Aujourd’hui cette manifestation est très importante, même si ce n’est qu’une première étape, pour montrer au gouvernement et à Renault que les salariés et les habitants de cet arrondissements sont attachés à cette entreprise et qu’on est soutenus. On a besoin de ces emplois, sinon c’est un territoire complet qui va mourir!", a déclaré Jérôme Delvaux, secrétaire du syndicat CGT-MCA.

Macron se rendra dans une usine Valeo ce mardi pour présenter son plan automobile

  Macron se rendra dans une usine Valeo ce mardi pour présenter son plan automobile Le chef de l'Etat doit aussi échanger avec les acteurs de la filière automobile pour faire le point sur la situation C'est ce mardi 26 mai qu'Emmanuel Macron doit présenter son plan de soutien à la filière automobile durement touchée par la crise du coronavirus. Il a choisi de le faire dans une usine du groupe Valeo, située dans les Hauts-de-France, a indiqué lundi soir l'Elysée. Avant ce déplacement à Etaples, près du Touquet (Pas-de-Calais), le chef de l'Etat s'entretiendra à 9 h 15 avec Jean-Dominique Sénard, le PDG de Renault, à l'Elysée.

Concrètement, depuis la loi de cohésion sociale de 2005, cette négociation s’impose tous les trois ans aux Dans le cas de Renault , l'accord GPEC signé en février 2011 a mis en place un "observatoire des Il met l'accent sur la mobilité, notamment de Douai vers les sites de Maubeuge ou STA Ruitz

Les capacités de production du groupe au niveau mondial devraient être réduites, passant de 4 millions de Enfin, la fusion des site de Douai et Maubeuge , dans le Nord, est envisagée pour De sources concordantes, le plan d'économies de 2 milliards d'euros est réparti pour environ un tiers sur

Des élus manifestent aussi leur colère

"On nous a annoncé qu’on était la meilleure usine d’Europe qu’on avait rien à craindre, et aujourd’hui on nous dit qu’on va fermer pour tout mettre à Douai? On ne peut pas laisser ça partir...", s'indignait de son côté Jean-Marc Pelleriaux, 61 ans, formateur en zone retouche , membre de la CGT. "Le Kangoo doit rester à MCA", "Défendons nos emplois, non au transfert de l’usine de Maubeuge à Douai", "Senard: trahison, Macron: tiens ta parole !", pouvait-on lire sur les banderoles. "C’est pas le patronat qui fera la loi, la vraie démocratie elle est ici!", scandaient aussi les manifestants, dont la quasi-totalité portait un masque.

>> À lire aussi - Renault : "pas de fermeture" pour le site de Flins, mais une "évolution de l'activité"

De nombreux élus avec écharpe tricolore défilaient également dans le cortège. Mardi, quelque 250 personnes -élus, syndicalistes et salariés de l'usine MCA de Maubeuge (Maubeuge construction automobile)- dont le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand s'étaient déjà mobilisés. "Le combat ne fait que commencer", estime le maire DVD de Maubeuge, Arnaud Decagny.

Pourquoi les plus démunis ne sont pas les mieux placés pour avoir accès au logement social .
La pénurie de logements sociaux et les loyers trop élevés pour les plus précaires expliquent en partie cette situation © Pixabay/Hans Un logement social. PRECARITE - La pénurie de logements sociaux et les loyers trop élevés pour les plus précaires expliq Logiquement, les Français les plus pauvres devraient être les premiers à bénéficier d’un logement social. Mais la réalité est tout autre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!