•   
  •   

Entreprise Agriculture. Le gouvernement rouvre la voie à l’utilisation d’un insecticide banni en 2018

09:40  07 août  2020
09:40  07 août  2020 Source:   ouest-france.fr

L'industrie des fruits de mer utilisera les nouvelles technologies pour lutter contre la fraude alimentaire

 L'industrie des fruits de mer utilisera les nouvelles technologies pour lutter contre la fraude alimentaire © Fourni par ABC Business Une nouvelle technologie sera utilisée pour détecter les fruits de mer cultivés en Australie et arrêter la fraude alimentaire. (ABC Rural: Kath Sullivan) L'industrie des fruits de mer espère que la première technologie mondiale les protégera contre la fraude alimentaire.

Interdit depuis 2018 , l'usage des pesticides néonicotinoïdes pourra être autorisé à titre dérogatoire et Des conséquences très lourdes. Le gouvernement n'entendait pas laisser les betteraviers Ne pas agir aurait eu des conséquences très lourdes, selon le ministère de l' Agriculture où l'on évoque

Au grand dam des défenseurs de l'environnement et des apiculteurs. Le ministère de l' Agriculture a annoncé jeudi 6 août, dans un communiqué, son intention Il est uniquement envisagé d'autoriser l'enrobage des semences. Il restera interdit de pulvériser dans l'air l' insecticide de la famille des

Un producteur de betteraves dans le Pas-de-Calais. © PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS Un producteur de betteraves dans le Pas-de-Calais.

Le gouvernement va réintroduire un insecticide sur la betterave afin de lutter contre les pucerons vecteurs de la jaunisse. Ce produit avait été interdit d’usage en septembre 2018 car il tue des abeilles.

Le gouvernement veut autoriser les agriculteurs à utiliser dès 2021, sous conditions strictes, des semences de betteraves enrobées d’un insecticide interdit depuis 2018 afin de pérenniser la filière sucrière française, malgré l’opposition des défenseurs de l’environnement et des apiculteurs.

Rémy Weber quitte la direction de La Banque Postale

  Rémy Weber quitte la direction de La Banque Postale À la tête de La Banque Postale depuis 2013, Rémy Weber claque la porte. En cause : des « divergence de vue sur la gouvernance de CNP assurances », quatre mois seulement après la fusion des deux entités.Lire aussi : À la veille de son mariage avec CNP, La Banque Postale affiche sa résilience

Des contrôles et des sanctions sont prévus en cas de non-respect des dispositions. La médiation sera également renforcée, de manière à améliorer l’efficacité Or, l’ agriculture française est aujourd’hui fragilisée. Même si elle conserve sa place de chef de file dans le domaine de la production, tant en

Agriculture durable. L’eau est un élément essentiel à la croissance économique, à la santé humaine, à l ’environnement. La gestion rationnelle des La proportion de la population mondiale soumise à un stress hydrique prononcé, qui vit principalement dans les pays en développement, devrait passer de

Le ministère de l’Agriculture a annoncé jeudi son intention d’obtenir une modification législative cet automne permettant de déroger à l’interdiction de certains néonicotinoïdes, au plus tard jusqu’en 2023.

Ces insecticides, qui s’attaquent au système nerveux des insectes et donc des pollinisateurs comme les abeilles, ont été interdits de tout usage phytosanitaire en septembre 2018.

Les planteurs de betteraves français alertaient depuis plusieurs semaines au sujet de la situation de la filière sucrière, démunie selon eux face aux pucerons verts, presque immanquablement vecteurs du virus de la jaunisse qui fait s’effondrer les rendements.

« 600 000 à 800 000 tonnes de sucre » en moins à cause de la jaunisse

La récolte est prévue cet automne. Mais le syndicat spécialisé CGB, affilié à la FNSEA, a déjà estimé que la France produirait 600 000 à 800 000 tonnes de sucre en moins cette année faute de solution face à la jaunisse.

Réduction des pesticides. 30 millions d’euros pour aider les agriculteurs à investir

  Réduction des pesticides. 30 millions d’euros pour aider les agriculteurs à investir Pour aider les agriculteurs à réduire l’usage de produits phytosanitaires, une enveloppe de 30 millions d’euros a été débloquée. Une enveloppe de 30 millions d’euros a été débloquée et est opérationnelle pour aider les agriculteurs à s’équiper en matériels destinés à réduire l’usage de produits phytosanitaires et les nuisances pour les riverains, rapporte mercredi l’organisme FranceAgriMer.Ce programme a pour objectif d’aider les investissements permettant de réduire ou de substituer l’usage de produits phytosanitaires en vue de préserver l’environnement, souligne FranceAgriMer dans un communiqué.

Les députés bannissent les insecticides de la famille des néonicotinoïdes à partir de septembre 2018 , mais Au terme d ’ un débat de deux heures, 36 députés ont approuvé un texte (31 ont voté contre) qui interdit l ’ utilisation de ces molécules à partir du 1er septembre 2018 sur l’ensemble des cultures, « y

Il s'agit des conseils des ministres, les communiqués, les accors et résolutions. Primature : hamed bakayoko nomme premier ministre, chef du gouvernement , ministre de la defense (presidence de la republique).

Soutenu par des élus locaux et nationaux, le syndicat demandait de pouvoir recourir à nouveau aux néonicotinoïdes pour protéger les plantes des pucerons et garantir les rendements.

Le gouvernement reconnaît l’impasse dans laquelle sont les agriculteurs. Il faut avancer maintenant très vite pour avoir une loi, a réagi auprès de l’AFP le président de la CGB Franck Sander.

Les producteurs se sont engagés pour que toutes les précautions soient prises afin que la dérogation soit circonscrite, soulignent dans un communiqué les syndicats agricoles majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs.

Ces annonces sont de nature à sécuriser les semis de betteraves pour la campagne 2021/2022, salue Tereos, deuxième groupe sucrier mondial (marque Béghin Say).

Il ne s’agit pas de remettre en question l’indispensable transition écologique. Il s’agit de nous permettre d’être les acteurs de cette transition et non les victimes, assure Olivier de Bohan, président du sucrier Cristal Union (marque Daddy).

Coronavirus. La course au vaccin entraîne une série d’accords entre états et laboratoires

  Coronavirus. La course au vaccin entraîne une série d’accords entre états et laboratoires Sanofi et GSK vont par exemple recevoir jusqu’à 2,1 milliards de dollars des États-Unis contre la fourniture initiale de 100 millions de doses aux Américains. D’autres accords ont été signés démontrant la course engagée entre les États. Signe de la compétition intense entre les États, les contrats se multiplient pour tenter de s’assurer un accès à un éventuel vaccin anti Covid-19. Dernier en date, l’accord annoncé vendredi entre Sanofi et GSK avec les États-Unis, pour un financement supérieur à 2 milliards de dollars.

Fondateurs des Universités et Grandes écoles privées : Adama Diawara explique la stratégie du MESRS. Jeudi 11 juin 2020- Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama DIAWARA, a échangé, à l ’amphithéâtre A de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody

Selon l'Association des voyagistes de Russie, les touristes étrangers pourront se rendre en Russie au plus tôt en octobre-novembre de cette année. Les vols réguliers reprennent à l 'intérieur du pays. À l 'heure actuelle, à Moscou, des mesures restrictives sont toujours en place, mais il est possible de se

La colère des associations écologistes et des apiculteurs

En face, le président de Générations futures François Veillerette dit sa colère. La France avait été exemplaire et là, on recule, a-t-il déploré auprès de l’AFP.

Nous ne pouvons accepter un retour en arrière, soutient également l’Union nationale des apiculteurs (Unaf), dans une lettre publiée juste avant l’annonce ministérielle. Autoriser les néonicotinoïdes serait «catastrophique pour la filière apicole et pour l’ensemble des insectes pollinisateurs déjà fortement fragilisés en France », selon l’Unaf.

C’est un premier échec pour la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et « une terrible nouvelle pour l’environnement », estime sur Twitter l’ONG Greenpeace.

La solution annoncée a été coordonnée avec le ministère de la Transition écologique, a indiqué ce dernier à l’AFP.

Pour le ministère de l’Agriculture, il y avait urgence à agir.

Dans le détail, il veut permettre explicitement, pour la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes tout au plus, de déroger à l’interdiction. Ce sera dans des conditions strictement encadrées et comme le font d’autres pays européens confrontés aux mêmes difficultés, selon un communiqué.

Bientôt le retour d’un insecticide pour sauver la filière de la betterave ?

  Bientôt le retour d’un insecticide pour sauver la filière de la betterave ? Les apiculteurs et les écologistes sont en colère : le gouvernement devrait à nouveau autoriser les producteurs de betteraves à utiliser un insecticide, interdit depuis deux ans. L'objectif est de "pérenniser" la filière sucrière française : le gouvernement veut autoriser les agriculteurs à utiliser dès 2021, sous "conditions strictes", des semences de betteraves enrobées d'un insecticide interdit depuis 2018, malgré l'opposition des défenseurs de l'environnement et des apiculteurs.

L' agriculture intensive est un système de production agricole fondé sur un accroissement de la production agricole optimisé par rapport à la disponibilité des facteurs de production (moyens humains, matériels et surfaces cultivées).

L' agriculture est une activité humaine qui modifie profondément les écosystèmes naturels afin de produire des ressources (principalement alimentaires) utiles aux humains. Elle occupe une proportion importante des surfaces de terres émergées

Il est uniquement envisagé d’autoriser l’enrobage des semences par des néonicotinoïdes. Il restera interdit de pulvériser ces produits dans l’air. De plus, les agriculteurs ne pourront pas planter ensuite sur la même parcelle des cultures susceptibles d’attirer des pollinisateurs afin de ne pas les exposer aux résidus éventuels.

Cette crise de la jaunisse fragilise l’ensemble du secteur sucrier et crée le risque d’un abandon massif de la betterave en 2021 par les agriculteurs au profit d’autres cultures. Or la France est le premier producteur de sucre européen. Le secteur concerne 46 000 emplois dont 25 000 agriculteurs et 21 sucreries, fait valoir le ministère.

Le gouvernement prévoit par ailleurs de mobiliser dès 2021 dans le cadre du plan de relance cinq millions d’euros supplémentaires pour financer la recherche de solutions alternatives véritablement efficaces aux néonicotinoïdes, mais aussi d’indemniser les planteurs ayant subi en 2020 des pertes importantes liées à cette crise de la jaunisse de la betterave.

Un plan de protection des pollinisateurs doit être défini d’ici fin 2020, tandis que les agriculteurs devront travailler à se prémunir davantage des infestations de pucerons.

La National Farmers Federation appelle l'Australie à réduire ses émissions nettes à zéro d'ici 2050 .
© Fourni par ABC NEWS La National Farmers Federation appelle le gouvernement à une nouvelle politique climatique plus sévère. (ABC News: Matt Roberts) Les agriculteurs australiens de disent que le pays a besoin d'une politique plus sévère sur le climat, appelant le gouvernement Morrison à s'engager à atteindre un objectif à l'échelle de l'économie de zéro émission nette de carbone d'ici 2050.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!