•   
  •   

Entreprise Bientôt le retour d’un insecticide pour sauver la filière de la betterave ?

09:40  07 août  2020
09:40  07 août  2020 Source:   capital.fr

Coronavirus : cette start-up d’Israël vise un test de détection en 30 secondes

  Coronavirus : cette start-up d’Israël vise un test de détection en 30 secondes Une start-up israélienne développe un test de détection du coronavirus en 30 secondes, basé sur les odeurs. Le pays est actuellement confronté à une seconde vague d'infections.Il faut dans un premier temps inspirer par le nez, retenir son souffle, se boucher une narine et placer un tube dans l'autre narine. Puis expirer dans l'embout nasal, inséré à l'autre extrémité dans un sachet transparent. Le tube nasal est ensuite branché sur un petit appareil rectangulaire --connecté à un téléphone portable-- qui vrombit doucement en aspirant l'air hors du sachet.

Le ministère de l 'Agriculture veut autoriser de nouveau l'utilisation de néonicotinoïdes dans la culture de la betterave pour sauver la filière . Mais ces insecticides s'attaquent au système nerveux des insectes et donc des abeilles. C'est pour cette raison qu'ils avaient été bannis.

La filière betterave -sucre est stratégique pour notre souveraineté alimentaire. Face à une crise L'UNAF dénonce "un retour en arrière". En face, le président de Générations futures François Il restera interdit de pulvériser dans l'air l' insecticide de la famille des néonicotinoïdes "afin de limiter

Bientôt le retour d’un insecticide pour sauver la filière de la betterave ? © Pixabay Bientôt le retour d’un insecticide pour sauver la filière de la betterave ?

Les apiculteurs et les écologistes sont en colère : le gouvernement devrait à nouveau autoriser les producteurs de betteraves à utiliser un insecticide, interdit depuis deux ans.

L'objectif est de "pérenniser" la filière sucrière française : le gouvernement veut autoriser les agriculteurs à utiliser dès 2021, sous "conditions strictes", des semences de betteraves enrobées d'un insecticide interdit depuis 2018, malgré l'opposition des défenseurs de l'environnement et des apiculteurs. Le ministère de l'Agriculture a annoncé jeudi son intention d'obtenir "une modification législative cet automne" permettant de déroger à l'interdiction de certains néonicotinoïdes, au plus tard jusqu'en 2023. Ces insecticides, qui s'attaquent au système nerveux des insectes et donc des pollinisateurs comme les abeilles, ont été interdits de tout usage phytosanitaire en septembre 2018.

Comment SNCF, Campanile et Club Med se démènent pour sauver vos vacances... et leurs marges

  Comment SNCF, Campanile et Club Med se démènent pour sauver vos vacances... et leurs marges Les Français s’apprêtent enfin retrouvent le chemin des vacances. Sans soupçonner les sommes d’énergie et les trésors d’ingéniosité que les professionnels du tourisme ont dû déployer. Coulisses. Pour préserver l’été des Français, tout se joue sur des détails. Et, parfois, au plus haut niveau de l’Etat. Selon Nicolas Dayot, le président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA), c’est Emmanuel Macron, en personne, qui a pris, le 28 mai dernier, la décision d’autoriser les piscines des quelque 8.000 campings de France à rouvrir: «Le coordinateur du déconfinement à l'époque, Jean Castex, était réservé.

Afin de protéger les cultures des pucerons verts, vecteurs du virus de la jaunisse, l’exécutif veut permettre aux planteurs de betteraves à sucre d’employer un insecticide interdit depuis 2018. L’utilisation de celui-ci se fera toutefois « dans des conditions strictement encadrées », a précisé le

STOP aux insecticides ! Il existe des manières naturelles de se débarrasser des fourmis sans utiliser de produits nocifs pour l'environnement ou pour Si l'odeur de la lavande est quelque chose que nous apprécions, on ne peut pas en dire autant des fourmis. Déposez donc des branches ou des petits

Depuis plusieurs semaines, les planteurs de betteraves français alertaient au sujet de la situation de la filière sucrière, démunie selon eux face aux pucerons verts, presque immanquablement vecteurs du virus de la jaunisse qui fait s'effondrer les rendements. La récolte est prévue cet automne. Mais le syndicat spécialisé CGB, affilié à la FNSEA, a déjà estimé que la France produirait "600.000 à 800.000 tonnes de sucre" en moins cette année faute de solution face à la jaunisse. Soutenu par des élus locaux et nationaux, le syndicat demandait de pouvoir recourir à nouveau aux néonicotinoïdes pour protéger les plantes des pucerons et garantir les rendements.

>> A lire aussi - Les risques de pandémie accrus par l’agriculture intensive ?

Boeing cessera de fabriquer son 747 Jumbo Jet après plus de 50 ans de vol de passagers. Voici l'histoire complète de la façon dont l'avion emblématique a changé le monde.

 Boeing cessera de fabriquer son 747 Jumbo Jet après plus de 50 ans de vol de passagers. Voici l'histoire complète de la façon dont l'avion emblématique a changé le monde. Nous sommes au milieu d’une crise sanitaire, et pas seulement à cause de la biologie virale du COVID-19. La pandémie a provoqué une récession, et aux États-Unis, où la couverture des soins de santé est liée à l'emploi, toutes les récessions sont également des crises de santé.

🔴 La filière de la betterave est aujourd’hui la plus fragilisée d’Europe : > 4 sucreries ont fermé en un an et plus d'1/3 de la production de betteraves est en péril à cause du virus de la jaunisse faute. En raison des décisions gouvernementales, les agriculteurs n'ont pas pu protéger efficacement les

Un insecticide biologique se distingue des insecticides par le fait qu’il est d’origine naturelle. Je rappellerais simplement que le terme bio signifie vie. On comprend donc tout de suite que les insecticides , qu’ils soient naturels ou non, ne respectent pas la vie, puisque leur but est de la détruire.

"Le gouvernement reconnaît l'impasse dans laquelle sont les agriculteurs. Il faut avancer maintenant très vite pour avoir une loi", a réagi auprès de l'AFP le président de la CGB Franck Sander. "Les producteurs se sont engagés pour que toutes les précautions soient prises afin que la dérogation soit circonscrite", soulignent dans un communiqué les syndicats agricoles majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs. "Ces annonces sont de nature à sécuriser les semis de betteraves pour la campagne 2021/2022", salue Tereos, deuxième groupe sucrier mondial (marque Béghin Say). "Il ne s'agit pas de remettre en question l'indispensable transition écologique. Il s'agit de nous permettre d'être les acteurs de cette transition et non les victimes", assure Olivier de Bohan, président du sucrier Cristal Union (marque Daddy).

"Retour en arrière"

En face, le président de Générations futures François Veillerette dit sa "colère". "La France avait été exemplaire et là, on recule", a-t-il déploré auprès de l'AFP. "Nous ne pouvons accepter un retour en arrière", soutient également l'Union nationale des apiculteurs (Unaf), dans une lettre publiée juste avant l'annonce ministérielle. Autoriser les néonicotinoïdes serait "catastrophique pour la filière apicole et pour l'ensemble des insectes pollinisateurs déjà fortement fragilisés en France", selon l'Unaf. C'est un "premier échec" pour la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et "une terrible nouvelle pour l'environnement", estime sur Twitter l'ONG Greenpeace. "La solution annoncée a été coordonnée avec le ministère de la Transition écologique", a indiqué ce dernier à l'AFP.

Mini-révolution pour la publicité et les films à la télé à partir de vendredi

  Mini-révolution pour la publicité et les films à la télé à partir de vendredi Les chaînes vont pouvoir diffuser des publicités ciblées et programmer des films quand elles le souhaitent. Plus d’interdiction le samedi soir par exemple. Ces mesures visent à leur permettre de concurrencer les plateformes de streaming. Les chaînes vont pouvoir diffuser, via les box, des publicités ciblées en fonction du profil des téléspectateurs et programmer des films quand elles le veulent. Ces mesures étaient attendues avec impatience pour être mieux armées face aux géants du streaming. Elles figurent dans deux décrets parus ce jeudi 6 août au Journal officiel et qui entreront en vigueur ce vendredi 7.

L’objectif des interventions insecticides est de limiter l’activité des femelles qui peuvent pondre de 100 à 350 œufs pendant une longue période de plusieurs semaines. C’est seulement à ce moment du cycle du charançon que l’on peut agir sur la densité de population de l ’année et des prochaines campagnes.

1. RH et Digital : entre mirage technologique et transformation humaine 2. Les pratiques de la gestion des carrières dans une organisation publique 3. Le management des ressources humaines à l’ère du digital 4. Le management des ressources humaines dans les PME 5. GPEC et les organisations

Pour le ministère de l'Agriculture, il y avait "urgence à agir". Dans le détail, il veut "permettre explicitement, pour la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes tout au plus", de déroger à l'interdiction. Ce sera "dans des conditions strictement encadrées" et "comme le font d'autres pays européens confrontés aux mêmes difficultés", selon un communiqué. Il est uniquement envisagé d'autoriser l'enrobage des semences par des néonicotinoïdes. Il restera interdit de pulvériser ces produits dans l'air. De plus, les agriculteurs ne pourront pas planter ensuite sur la même parcelle des cultures susceptibles d'attirer des pollinisateurs afin de ne pas les exposer "aux résidus éventuels".

>> A lire aussi - Lidl espère arriver à “100%” de poulets Made in France

Plan de protection des pollinisateurs

"Cette crise de la jaunisse fragilise l'ensemble du secteur sucrier et crée le risque d'un abandon massif de la betterave en 2021 par les agriculteurs au profit d'autres cultures. Or la France est le premier producteur de sucre européen. Le secteur concerne 46.000 emplois dont 25.000 agriculteurs et 21 sucreries", fait valoir le ministère. Le gouvernement prévoit par ailleurs de mobiliser "dès 2021 dans le cadre du plan de relance" cinq millions d'euros supplémentaires pour financer la recherche de solutions "alternatives véritablement efficaces" aux néonicotinoïdes, mais aussi d'indemniser les planteurs ayant subi en 2020 des "pertes importantes liées à cette crise de la jaunisse de la betterave". Alors que les agriculteurs devront travailler à se prémunir davantage des infestations de pucerons, un "plan de protection des pollinisateurs" doit être défini "d'ici fin 2020".

Airbnb : une entrée en Bourse pour très bientôt? .
La plateforme de location de logements a déposé un dossier confidentiel d'entrée auprès du gendarme américain de la Bourse. La rumeur courait depuis quelques semaines et elle semble désormais se préciser. Mercredi 19 août, Airbnb a déposé un dossier confidentiel auprès de la très pointilleuse SEC, la Securities and Exchange Commission, c'est-à-dire le ge Le dépôt de ce dossier marque ainsi le début d'un long processus dans le but d'être enfin cotée à Wall Street.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!