•   
  •   

Entreprise Engie trouve l’offre de Veolia sur Suez pas acceptable en l’état, veut un meilleur prix

18:10  17 septembre  2020
18:10  17 septembre  2020 Source:   capital.fr

Veolia, Engie, Suez : un houleux ménage à trois

  Veolia, Engie, Suez : un houleux ménage à trois Veolia veut se marier avec Suez, en acquérant la participation d’Engie. Mais Suez renâcle. Et Engie fait monter les enchères. On essaie d’y voir clair dans cet imbroglio boursier sur fond d’inquiétude des salariés. Deux tiers des salariés de Suez en France ont débrayé deux heures ce mardi. Ils s’inquiètent de la proposition de Veolia d’acquérir leur entreprise, en rachetant la part d’Engie. Pas simple… On essaie de démêler le rôle de chacun.Veolia, l’amoureux transiVeolia courtise Suez pour le racheter. Mais Suez n’est pas d’accord. Deux tiers des salariés de l’entreprise en France ont débrayé, mardi, pour le dire haut et fort.

Engie trouve l’offre de Veolia sur Suez pas acceptable en l’état, veut un meilleur prix © Wikimedia Engie trouve l’offre de Veolia sur Suez pas acceptable en l’état, veut un meilleur prix

Le Conseil d'Engie dit qu'il sera "très attentif à la juste valorisation de (sa) participation dans Suez", convoité par Veolia, ainsi qu'à "la solidité du projet industriel et aux garanties apportées à l'ensemble des parties prenantes. "

Engie demande à Veolia d'améliorer son offre sur Suez. Alors que le géant tricolore de l'énergie a reçu fin août une offre sur l'essentiel de ses parts dans le spécialiste des services aux collectivités, le Conseil a considéré que cette offre n’est pas acceptable en l’état. Il a donné mandat à Jean-Pierre Clamadieu, Président du Conseil d'Administration, et à Claire Waysand, Directrice Générale par intérim, de rechercher auprès de Veolia une amélioration des termes de son offre et d'obtenir des assurances complémentaires sur la qualité du projet et le respect des parties prenantes.

Engie : Suez - Veolia, une vieille rivalité… et de nombreux projets de mariage

  Engie : Suez - Veolia, une vieille rivalité… et de nombreux projets de mariage Pionniers de la gestion de l'eau et des déchets en France, Veolia et Suez ont une longue expérience de leurs métiers. Des rivaux en France et à l'international, mais qui ont plus d'une fois envisagé le mariage, sur les 150 dernières années ! Suez (dont l'actionnaire de référence est Engie, avec plus de 30% du capital) et Veolia sont deux vieux frères ennemis... ce qui ne les a pas empêché de songer plus d'une fois à convoler. La fusion est de nouveau à l'ordre du jour depuis que Veolia a proposé à Engie de racheter ses 29,9% de parts dans Suez, pour 2,9 milliards d'euros, avant de lancer une OPA sur le reste des actions.

Jean-Pierre Clamadieu, Président du Conseil d'Administration, a déclaré : " La cession potentielle de tout ou partie de la participation dans Suez s'inscrit dans le cadre de l'accélération de notre développement dans les infrastructures et les énergies renouvelables. Le Conseil sera très attentif à la juste valorisation de cette participation, ainsi qu'à la solidité du projet industriel et aux garanties apportées à l'ensemble des parties prenantes. "

>> A lire aussi - Engie : Suez dénonce l’offre de rachat “opportuniste” de Veolia et son prix jugé dérisoire

Par ailleurs, le Conseil a été informé des échanges avec Suez. Il a néanmoins constaté qu'à ce jour, aucune offre alternative n'était parvenue à Engie. Le Conseil a demandé à son Président et à sa Directrice Générale par intérim de poursuivre ces échanges et d'étudier toute offre alternative qui devra être transmise dans les tous prochains jours à Engie.

>> Notre service - Faites des économies sur vos factures d’électricité et de gaz avec notre comparateur Énergie

Veolia améliore son offre de rachat auprès d’Engie et cherche un compromis .
Veolia a dévoilé une offre améliorée pour racheter à Engie ses 29,9 % de parts de son concurrent Suez. Elle propose désormais 18 € par action. Veolia a dévoilé mercredi une offre améliorée pour racheter à Engie ses 29,9 % de parts dans son concurrent Suez. La société propose désormais 18 € par action, soit près de 3,4 milliards, contre 2,9 milliards auparavant, et a indiqué chercher un compromis. Veolia avait indiqué, lundi, qu’elle allait remettre son offre le 30 septembre, ce qu’elle a donc fait.

usr: 1
C'est intéressant!