•   
  •   

Entreprise La Chine annonce un vaccin anti-COVID-19 pour novembre

00:12  18 septembre  2020
00:12  18 septembre  2020 Source:   latribune.fr

Coronavirus : Sanofi et GSK avancent sur leur candidat vaccin

  Coronavirus : Sanofi et GSK avancent sur leur candidat vaccin Sanofi et son partenaire GSK lancent un essai clinique de phase I/II de leur candidat vaccin anti-Covid-19. 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d'étude aux États-Unis.L'essai clinique de phase I/II est un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, ayant pour but d'évaluer les profils de sécurité, de réactogénicité (tolérance) et d'immunogénicité (réponse immunitaire) du candidat-vaccin contre la COVID-19. Au total, 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d'étude aux États-Unis.

  La Chine annonce un vaccin anti-COVID-19 pour novembre © Fournis par La Tribune

Les potentiels vaccins contre le coronavirus actuellement en développement en Chine pourraient être disponibles pour le grand public dès le début novembre, a déclaré lundi soir Guizhen Wu, une représentante du Centre chinois de prévention et de contrôle des maladies.

Quatre vaccins chinois dans la dernière phase d'essais cliniques

Quatre vaccins candidats développés en Chine sont entrés dans l'ultime phase des essais cliniques.

La course aux vaccins anti-Covid s’emballe

  La course aux vaccins anti-Covid s’emballe La compétition entre laboratoires s’est intensifiée cet été, entre coups de bluff, paris scientifiques… et pressions politiques. De quoi rendre le public méfiant ? Moderna sera-t-il le premier à franchir la ligne d’arrivée ? Le 26 août, l’américain présentait de nouveaux résultats positifs pour son vaccin anti-Covid-19 : son candidat serait aussi efficace chez les sujets âgés que chez les jeunes. Une avancée de plus pour la biotech, déjà en phase III des essais cliniques – l’étape qui mesure l’efficacité du vaccin chez l’homme et le rapport bénéfices/risques.

Des doses d'au moins trois vaccins expérimentaux ont été proposés aux travailleurs essentiels dans le cadre d'un programme d'urgence lancé en juillet.

Lire aussi : "Spoutnik V", le vaccin russe anti-COVID-19, produit une réponse immunitaire chez 100% des patients testés

La "phase 3" des essais cliniques se déroule sans accroc et les vaccins pourraient être prêts pour la population en novembre ou décembre, a déclaré Guizhen Wu lors d'un entretien à la télévision publique.

Elle a dit avoir elle-même reçu en avril un vaccin expérimental, sans préciser lequel, et ajouté ne pas avoir connu de symptômes anormaux au cours des derniers mois.

[Le 5 septembre 2020, à Pékin, au Salon international chinois du commerce des services (CIFTIS), le stand Sinovac Biotech présente un candidat vaccin contre le coronavirus. Photo: Tingshu Wang / Reuters]

Coronavirus. Près de 900 000 morts dans le monde, suspension des essais du vaccin d’Oxford

  Coronavirus. Près de 900 000 morts dans le monde, suspension des essais du vaccin d’Oxford Le Covid-19 a fait près de 900 000 morts dont 300 000 pour la seule Amérique latine. Dans la course au vaccin, le groupe pharmaceutique AstraZeneca a suspendu ses essais après l’apparition d’une « maladie potentiellement inexpliquée » chez un volontaire. Alors que le coronavirus a fait près de 900 000 morts dans le monde – dont un tiers en Amérique latine -, les essais cliniques d’un des vaccins expérimentaux les plus avancés, développé par Oxford et AstraZeneca, ont été suspendus dans la nuit de mardi à mercredi.


Vidéo: Covid-19: Jean Castex annonce des tests pour les personnes «prioritaires» (Le Figaro)

Coronavirus. « Dans les meilleurs scénarios, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver » .
Gilles Bloch, le président-directeur général de l’Inserm, a indiqué lundi 28 septembre qu’il était possible d’être « raisonnablement optimistes » parce qu’il y a « une trentaine d’essais qui sont lancés » dans le monde et qu’ils commencent à montrer une « réponse immunitaire à la vaccination » chez l’homme. Dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver. C’est ce qu’a déclaré lundi 28 septembre, sur franceinfo , Gilles Bloch.

usr: 1
C'est intéressant!