•   
  •   

Entreprise Luca de Meo veut recentrer Renault

01:20  18 septembre  2020
01:20  18 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Immobilier : comment le gouvernement veut booster la construction de logements dans les villes

  Immobilier : comment le gouvernement veut booster la construction de logements dans les villes Construire plus d’habitats en ville… sans bétonner les sols : c’est l’un des objectifs du plan de relance à 100 milliards d’euros. Pour ce faire, le gouvernement va subventionner la réhabilitation des friches industrielles. Et inciter financièrement les élus à délivrer plus de permis de construire. 650 millions d’euros. C’est le montant prévu, au sein du plan de relance à 100 milliards, pour booster la construction de logements. Et cela, on l'a bien compris, sans bétonner davantage de surfaces aux sols ! C’est en tout cas ce qu’espère le ministère chargé du Logement, qui a détaillé mercredi les mesures du plan de relance touchant son secteur.

Luca de Meo veut accentuer le plan de réduction de coûts déjà annoncé. © Joel Saget, AFP Luca de Meo veut accentuer le plan de réduction de coûts déjà annoncé.

Moins de modèles mais plus chers, moins de pays mais un retour en Chine, encore moins d’effectifs mais plus d’innovation : le nouveau patron de Renault veut recentrer Renault pour renouer avec les bénéfices.

Pas une semaine sans que se précise dans la presse la stratégie de Luca de Meo, nouveau bras droit du président de l’Alliance Jean-Dominique Senard, pour tirer Renault de son ornière.

Trois offres de reprise pour Phildar

  Trois offres de reprise pour Phildar Le tribunal de commerce de Lille planche sur ces offres avant de rendre sa décision le 22 septembre prochain. Le tribunal de commerce de Lille a examiné mardi 8 septembre trois offres de reprise du fabricant et distributeur de fils à tricoter et de prêt-à-porter en laine Phildar (galaxie Mulliez) en redressement judiciaire, dont une portée par la direction actuelle. Soutenu par le comité social et économique, Eric Vandendriessche, directeur général de Phildar depuis fin 2019 et représentant de la société PP Yarns & Co - créée en août pour reprendre Phildar - a déposé une offre grâce à l'ordonnance du 20 mai 2020.

Il faut dire que sur les 7,3 milliards d’euros perdus au premier semestre, tout n’est pas imputable à Nissan. Renault, Dacia, Alpine et Lada ont brûlé 2 milliards d’euros de cash.

Remettre Renault en finale de la Champions League en sept ou huit ans , c’est le credo de l’Italien fan de football. Pour cela, un modèle : PSA. Il l’a dit lundi 7 septembre aux syndicats du groupe. Comme Carlos Tavares chez Peugeot, Citroën et Opel, Luca de Meo va réduire la gamme de 30 % et la recentrer sur le segment C, le plus porteur (les Peugeot 308, Ford Focus, Volkswagen Golf). Chez Renault, c’est la Megane dont, le PDG verrait bien « les prix moyens de transaction monter de 25 % à 30 % pour, autre impératif, augmenter la rentabilité et non plus les volumes.

Autour de quatre marques – Renault, Dacia, Alpine et une autre à créer autour des nouvelles mobilités (véhicules partagés, en location, etc.) – le groupe proposera autour de 2025 une gamme entièrement restructurée », moins dépendante des petites berlines telles que la Clio.

Vers la fin de l’impunité pour les squatteurs

  Vers la fin de l’impunité pour les squatteurs DÉCRYPTAGE - Les scandales provoqués par l’impuissance de propriétaires dépossédés de leur maison incitent le législateur à simplifier et à accélérer la procédure d’expulsion.Théoule-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, Saint-Honoré-les-Bains ou encore Le Mans, dans la Sarthe… L’histoire est toujours la même: les squatteurs profitent de l’absence des propriétaires pour investir les lieux. Et mettent à profit toutes les failles de la législation pour s’incruster. Un simple reçu de livraison de pizza peut suffire à prouver leur présence depuis plus de 48 heures! Pour mettre fin à ces situations ubuesques, le gouvernement a - enfin - décidé d’agir.

L’offre comprendra aussi une gamme de véhicules électriques, rentables, produits en France, à un prix d’entrée de moins de 20 000,00 € (un tiers de moins que le best-seller Zoe). Fini, en revanche, le haut de gamme à la française type Espace, qui n’estplus pour nous pour l’instant ».

Retour en Chine

Fini aussi le drapeau Renault qu’on plante partout dans le monde : les pays non rentables seront abandonnés, sauf la Chine… dont Renault venait de décider de se retirer.

Luca de Meo veut aussi que, d’ici à 2026 , Renault devienne une entreprise d’avant-garde et d’excellence , qui réalise 20 à 30 % de son chiffre d’affaires hors de l’automobile. Des exemples ? La technologie financière, les plateformes de mobilité, l’assurance, les données, la gestion de flottes, la création de logiciels, la cybersécurité, les infrastructures, l’économie circulaire, la gestion énergétique, la logistique, l’ingénierie high-tech.

Barilla, les recettes secrètes du roi de la pasta

  Barilla, les recettes secrètes du roi de la pasta Jamais les Français n’ont acheté autant de pâtes que durant le confinement. Un coup de pouce pour Barilla, déjà leader mondial et numéro 2 chez nous. Enquête sur une belle affaire familiale. Devant des assiettes fumantes, ils sont cinq, manches retroussées, à saisir les spaghettis à pleines mains. Et vas-y que je te les étire, soupèse, renifle, croque puis laisse tomber d’un geste brusque. Comme chaque semaine, ces goûteurs professionnels testent à l’aveugle, avec juste une goutte d’huile d’olive, la tenue à la cuisson des pâtes concurrentes, pays par pays.

Le nouveau patron de la marque au losange lance également des pistes dans la collaboration au sein de l’Alliance, via des projets concrets communs avec Nissan et Mitsubishi, à l’instar de l’hydrogène ou les services de mobilité .

Mais attention, il faudra faire plus avec moins. Les 15 000 suppressions de postes (sur 179 500), dont 4 600 en France, « ne suffiront sans doute pas ». Jusqu’en 2022, « il faudra peut-être aller plus loin dans l’effort de réduction de nos coûts », prévient le dirigeant, qui veut cependant rassurer : « Nous le ferons sans compromettre l’avenir. »

Tout ceci vient compléter de précédentes fuites, balisant le terrain avant la présentation formelle de sa stratégie que Luca de Meo doit faire en janvier.

On verra alors comment ces orientations s’articuleront avec celles fixées par Jean-Dominique Senard, qui entend, lui, optimiser au maximum les synergies avec les deux partenaires japonais de l’Alliance, en poussant la mise en commun des plateformes des modèles. Il s’est fixé pour objectif que Renault, Nissan et Mitsubishi produisent ensemble, d’ici à 2025, pas moins de la moitié de leurs modèles, contre moins de 10 % aujourd’hui. De même pour le partage de territoires géographiques, au nom duquel Renault, qui n’a pas réussi à percer en Chine, venait de décider de lâcher le terrain au profit de Nissan. Mais pour Luca de Meo, un constructeur qui n’est pas sur le premier marché mondial, c’est une table à trois pieds ».

Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ?

  Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ? Le vaccin a déjà été testé sur des milliers de volontaires au Brésil et les "résultats sont extrêmement positifs", selon le gouverneur de Sao Paulo. Le Brésil, pays particulièrement touché par la pandémie de coronavirus, pourra-t-il bénéficier d'un vaccin efficace dès la fin de l'année ? C'est ce qu'a affirmé le gouverneur de Sao Paulo qui assure que les essais cliniques d'un vaccin contre le Covid-19 élaboré par le laboratoire chinois Sinovac s'étaient révélés "extrêmement positifs" et qu'une campagne d'immunisation à grande échelle pourrait débuter dès décembre.

« La poursuite d’une logique dévastatrice »

À la CGT, Fabien Gâche dénonce un nouveau plan social et une vague de délocalisations dans l’ingénierie, incompatibles avec la volonté d’innovation et de qualité affichée . Le délégué syndical central estime que le nouveau PDG dramatise la situation financière de Renault , qui disposerait en réalité de dix milliards de liquidités, sans avoir encore touché au prêt de 5 milliards garanti par l’État ».

Pour Fabien Gâche, c’est la poursuite d’une logique dévastatriceque de vouloir encore réduire l’emploi en France, notamment dans l’ingénierie. Renault a déjà délocalisé 40 % de son ingénierie vers des pays low cost depuis 2004. L’argent public va-t-il servir à faire davantage encore ? s’interroge le leader CGT.

Le syndicaliste rejoint Luca de Meo sur l’impact négatif de l’internationalisation,qui s’est beaucoup faite au détriment de l’entreprise Renault, du fait du coût des prises de participation dans des constructeurs étrangers . En revanche, il s’interroge sur un abandon de certains marchés, alors que le principal reproche fait à PSA, qu’on prend comme modèle, est sa trop grande dépendance à l’égard du marché européen…

En termes de production, Fabien Gâche souhaite également en savoir plus rapidement sur la réduction annoncée des gammes : Si l’on développe de l’électrique en France et que dans le même temps on réduit le nombre de versions, cela veut-il dire qu’on abandonne le thermique pour certains modèles ?

Autant de questions qui vont être abordées cette fin de semaine lors d’un cycle de réunions bilatérales entre le nouveau PDG et les organisations syndicales.

Rachat de Suez par Veolia. Le bras de fer continue .
Si Veolia entrait en possession des 29,9 % du capital de Suez, aujourd’hui détenus par Engie, les deux entreprises seraient placées dans « une situation ingérable » a prévenu, lundi soir, Bertrand Camus. La direction de Suez restant fermement opposée à cette opération. Veolia a affiché lundi 28 septembre son optimisme à convaincre Engie d’accepter son offre d’achat de Suez pour créer un géant de l’eau et des déchets, mais le patron de Suez a prédit dans la soirée une « situation ingérable » si l’opération se concrétise.

usr: 1
C'est intéressant!