•   
  •   

Entreprise Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ?

01:35  18 septembre  2020
01:35  18 septembre  2020 Source:   capital.fr

Coronavirus : Sanofi et GSK avancent sur leur candidat vaccin

  Coronavirus : Sanofi et GSK avancent sur leur candidat vaccin Sanofi et son partenaire GSK lancent un essai clinique de phase I/II de leur candidat vaccin anti-Covid-19. 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d'étude aux États-Unis.L'essai clinique de phase I/II est un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, ayant pour but d'évaluer les profils de sécurité, de réactogénicité (tolérance) et d'immunogénicité (réponse immunitaire) du candidat-vaccin contre la COVID-19. Au total, 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d'étude aux États-Unis.

Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ? © Pixabay Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ?

Le vaccin a déjà été testé sur des milliers de volontaires au Brésil et les "résultats sont extrêmement positifs", selon le gouverneur de Sao Paulo.

Le Brésil, pays particulièrement touché par la pandémie de coronavirus, pourra-t-il bénéficier d'un vaccin efficace dès la fin de l'année ? C'est ce qu'a affirmé le gouverneur de Sao Paulo qui assure que les essais cliniques d'un vaccin contre le Covid-19 élaboré par le laboratoire chinois Sinovac s'étaient révélés "extrêmement positifs" et qu'une campagne d'immunisation à grande échelle pourrait débuter dès décembre. Le vaccin nommé CoronaVac est actuellement dans la phase III, soit la dernière des essais cliniques avant l'homologation. Il a été testé sur des milliers de volontaires dans six Etats du pays, dont celui de Sao Paulo, le plus touché, avec plus de 850.000 cas et 31.430 décès.

La course aux vaccins anti-Covid s’emballe

  La course aux vaccins anti-Covid s’emballe La compétition entre laboratoires s’est intensifiée cet été, entre coups de bluff, paris scientifiques… et pressions politiques. De quoi rendre le public méfiant ? Moderna sera-t-il le premier à franchir la ligne d’arrivée ? Le 26 août, l’américain présentait de nouveaux résultats positifs pour son vaccin anti-Covid-19 : son candidat serait aussi efficace chez les sujets âgés que chez les jeunes. Une avancée de plus pour la biotech, déjà en phase III des essais cliniques – l’étape qui mesure l’efficacité du vaccin chez l’homme et le rapport bénéfices/risques.

Selon le gouverneur Joao Doria, ce vaccin a provoqué une réponse immunitaire chez 98% des patients âgés de plus de 60 ans, sans effets secondaires. "Les résultats sont extrêmement positifs", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse. "Nous pourrons immuniser des Brésiliens à Sao Paulo et dans tout le pays. La prévision est qu'il soit disponible dès décembre", a-t-il ajouté. Les tests au Brésil sont menés par l'Institut public de référence Butantan, qui pourrait produire 120 millions de doses au début 2021 si les résultats sont concluants.

La question des vaccins a pris une dimension politique au Brésil. Adversaire politique de Joao Doria, le président d'extrême droite Jair Bolsonaro a critiqué à plusieurs reprises le vaccin chinois et le gouvernement a tablé sur le partenariat entre l'Université d'Oxford et le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca, qui réalise également des tests au Brésil. Mais les essais cliniques de ce vaccin ont été interrompus mardi en raison d'un éventuel effet indésirable grave chez un participant.

Coronavirus. Près de 900 000 morts dans le monde, suspension des essais du vaccin d’Oxford

  Coronavirus. Près de 900 000 morts dans le monde, suspension des essais du vaccin d’Oxford Le Covid-19 a fait près de 900 000 morts dont 300 000 pour la seule Amérique latine. Dans la course au vaccin, le groupe pharmaceutique AstraZeneca a suspendu ses essais après l’apparition d’une « maladie potentiellement inexpliquée » chez un volontaire. Alors que le coronavirus a fait près de 900 000 morts dans le monde – dont un tiers en Amérique latine -, les essais cliniques d’un des vaccins expérimentaux les plus avancés, développé par Oxford et AstraZeneca, ont été suspendus dans la nuit de mardi à mercredi.

MSN vous conseille:
  • Coronavirus : « Pratiquement plus aucun décès lié au » Covid-19 depuis l’été dans ses établissements, assure Korian (20 Minutes)
  • Crise du coronavirus. Oxfam dénonce les bénéfices « spectaculaires » de quelques multinationales (Ouest-France)
  • Coronavirus: plus de 900.000 morts recensés dans le monde (BFMTV)
  • Coronavirus. L’Allemagne place trois nouvelles régions françaises en zones à risques (Ouest-France)

AUSSI SUR MSN - La Russie a massivement testé son vaccin anti-coronavirus à Moscou

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Vidéo: Covid-19 : un vaccin testé en Espagne (Euronews)

Coronavirus. « Dans les meilleurs scénarios, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver » .
Gilles Bloch, le président-directeur général de l’Inserm, a indiqué lundi 28 septembre qu’il était possible d’être « raisonnablement optimistes » parce qu’il y a « une trentaine d’essais qui sont lancés » dans le monde et qu’ils commencent à montrer une « réponse immunitaire à la vaccination » chez l’homme. Dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver. C’est ce qu’a déclaré lundi 28 septembre, sur franceinfo , Gilles Bloch.

usr: 1
C'est intéressant!