•   
  •   

Entreprise CaixaBank et Bankia vont former la première banque d’Espagne, l’emploi va souffrir !

10:07  18 septembre  2020
10:07  18 septembre  2020 Source:   capital.fr

Altice : BFMTV et RMC vont supprimer des centaines d’emplois

  Altice : BFMTV et RMC vont supprimer des centaines d’emplois NextRadioTV, maison-mère de BFMTV et RMC, annonce avoir signé un accord avec les syndicats portant sur la suppression de 245 emplois en CDI et une réduction de 33% du volume des piges. NextRadioTV (filiale d'Altice) s'est entendu avec les syndicats sur l'ampleur des réductions d'effectifs chez BFMTV et RMC : le plan de départs portera sur 245 suppressions de postes. La filiale de médias du groupe fondé par Patrick Drahi (BFMTV, RMC, RMC Sport, BFM Business, RMC Découverte, RMC Story...

CaixaBank et Bankia vont former la première banque d’Espagne, l’emploi va souffrir ! © Joan Cros Garcia/Corbis via Getty Images CaixaBank et Bankia vont former la première banque d’Espagne, l’emploi va souffrir !

Approuvée par leurs conseils d'administration, la fusion entre CaixaBank et Bankia donnera naissance à la première banque d'Espagne par les actifs. Elle comptera 51.000 salariés mais 8.000 d'entre eux risquent d'être remerciés, de source de presse !

L'Espagne est en passe de se doter d'un nouveau mastodonte de la banque. Un "accord a été approuvé" entre les banques espagnoles CaixaBank et Bankia" en vue d'une fusion, qui donnera naissance à la plus grande banque d'Espagne en volume d'actifs (devant Santander ou BBVA, qui sont en revanche plus présentes à l'international) : 664 milliards d'euros, selon les analystes de Renta 4 Banco. La fusion a été approuvée jeudi par les conseils d'administration respectifs. Les conseils des deux banques avaient entamé dernièrement une réunion pour valider les détails de la fusion, objet d'âpres négociations auxquelles a participé l'Etat espagnol, premier actionnaire de Bankia avec 61,8%.

Lufthansa devrait à nouveau massivement tailler dans l’emploi

  Lufthansa devrait à nouveau massivement tailler dans l’emploi La compagnie aérienne allemande Lufthansa pourrait supprimer un total de 28.000 postes, contre 22.000 suppressions d'emplois annoncées en juin dernier. Et elle pourrait réduire sa flotte d'avions de 130 appareils, contre 100 prévu initialement. Lufthansa devrait à nouveau sabrer dans l'emploi, avec la réduction de milliers de postes supplémentaires en vue... La compagnie aérienne allemande pourrait réduire sa flotte d'avions de 130 appareils, contre 100 prévu initialement, rapporte Reuters sur la base de deux sources proches du dossier.

Au terme de ce rachat de Bankia par CaixaBank, les actionnaires de cette dernière devraient au final détenir environ 75% de la nouvelle entité, contre 25% pour ceux de Bankia, selon la presse. Premier actionnaire de Bankia, l'Etat devrait hériter d'une part de 14% du nouveau groupe. En 2012, l'Etat avait sauvé Bankia de la faillite en y injectant 22 milliards d'euros, soit plus de la moitié des fonds européens accordés à l'Espagne pour éviter l'effondrement du secteur bancaire, dévasté par l'explosion d'une bulle immobilière en pleine crise financière mondiale. Cette fusion intervient dans un contexte économique très sombre pour l'Espagne, l'un des pays européens les plus touchés par la pandémie de Covid-19, dont le PIB s'est effondré de 18,5% au deuxième trimestre.

Immobilier: les ventes résistent malgré la crise

  Immobilier: les ventes résistent malgré la crise Bien qu'aucune visite n'ait pu avoir lieu pendant des semaines, "l'engouement des Français pour la pierre s'est encore confirmé", indiquent les spécialistes."L'engouement des Français pour la pierre s'est encore confirmé, ce qui a évité une baisse des prix", a résumé jeudi le notaire parisien Thierry Delesalle lors d'une conférence de présentation des chiffres officiels de l'immobilier ancien pour le deuxième trimestre. Ces chiffres, établis de concert par les notaires et l'Insee, témoignent d'un marché plutôt résistant pendant une période marquée par le strict confinement décrété de fin mars à début mai contre la propagation du coronavirus.

>> A lire aussi - BNP Paribas, Société générale et Crédit agricole s'envolent, fusions en vue ?

Hémorragie en vue sur l'emploi

Cette fusion doit donc permettre aux deux banques de réduire leurs coûts, ce qui est "une manière d'essayer d'améliorer la rentabilité", explique Xavier Vives, professeur à l'IESE Business School. Leur complémentarité géographique est perçue comme un autre avantage de la fusion, Bankia étant plus présente à Madrid et dans le centre du pays, tandis que la catalane CaixaBank est bien implantée dans le sud et l'est, souligne Robert Tornabell, spécialiste des banques de l'école de commerce Esade.

La structure financière de l'opération permettra aussi à CaixaBank d'obtenir "plusieurs milliards" d'euros d'allègements d'impôts, précise l'expert. Ce qui "permettra de financer la restructuration de personnel et les fermetures d'agences", explique-t-il alors que la presse évoque près de 8.000 suppressions de postes, sur les quelque 51.000 employés et 6.000 agences que comptera le nouveau mastodonte. Malgré ces conséquences sociales et les problèmes de concurrence que pourrait poser une entité qui gèrera près d'un tiers des prêts immobiliers et fonds de pension d'Espagne, le gouvernement voit l'opération d'un bon œil. "Il y a un processus en marche", a confirmé la semaine dernière la ministre de l'Economie Nadia Calviño, soulignant que les autorités européennes soutenaient depuis longtemps la concentration du secteur bancaire.

Industrie : l’emploi ne devrait pas trop profiter des relocalisations !

  Industrie : l’emploi ne devrait pas trop profiter des relocalisations ! Même si la France affiche sa volonté de relocaliser pour réindustrialiser le pays, ce ne sera possible que dans les secteurs robotisables et cela ne créera pas d'emplois massivement, selon des économistes. Doper le made in France via la relocalisation devrait soutenir notre industrie... mais même si "la France a de vraies capacités d'avoir des relocalisations industrielles", comme le déclarait dernièrement le ministre de l’Économie Bruno le Maire à l'occasion de la tenue d'un Conseil national de l'industrie, il ne faut pas s'attendre à ce que cela change réellement la donne sur le front de l'emploi, selon les économistes.

>> Notre service - Économisez jusqu’à 300 euros par an en testant notre comparateur de Tarifs Bancaires

Bonne opération pour l'Espagne

"Avec cette opération, le gouvernement se débarrasse d'un casse-tête", estimait récemment le quotidien économique Cinco Dias. Depuis le sauvetage de Bankia, il tente de se défaire de sa participation mais le contexte financier n'a jamais été propice. Il a pour le moment seulement récupéré 3,3 milliards sur les 22 investis, en vendant une partie du capital sur le marché. Même si sa part dans la nouvelle entité sera réduite à 14%, elle devrait rapporter plus d'argent à l'Etat que sa part dans Bankia, car la nouvelle banque sera beaucoup plus rentable. Néanmoins, il faudra "plusieurs années" à l'Etat pour espérer récupérer un montant qui ne sera pas très élevé au final, souligne Robert Tornabell.

>> A lire aussi - Marc Touati : "on risque une crise bancaire dans les prochains mois !"

Au passage, le sulfureux nom de Bankia devrait disparaître du paysage au profit de celui de CaixaBank, selon la presse. Car Bankia évoque pour tous les Espagnols de multiples scandales, en particulier celui de son entrée en Bourse en 2011, qui avait attiré des milliers de petits actionnaires ruinés quelques mois plus tard par l'effondrement du titre alors que la banque au bord de la faillite était sauvée par l'Etat. La justice doit rendre bientôt son verdict dans cette affaire. Huit ans et demi de prison ont été requis contre l'ancien directeur du FMI Rodrigo Rato, accusé de falsification de comptes et escroqueries lorsqu'il dirigeait l'établissement entre 2010 et 2012.

Protégez vos biens immobiliers contre les aléas de la vie .
Divorce, chomage, décès Les coups durs obligent souvent à vendre vite votre propriété, parfois à perte. Ce n’est pas la première chose à laquelle on pense quand on s’apprête à devenir propriétaire. Mais mieux vaut le savoir : un divorce, une perte d’emploi ou un décès peuvent avoir de graves conséquences financières, entraînant la vente du bien dans la précipitation, parfois à perte… D’ou l’intérêt de prendre certaines précautions, surtout quand le crédit n’est pas encore remboursé. Mais n’en attendez pas trop.

usr: 1
C'est intéressant!