•   
  •   

Entreprise Usine Bridgestone. Une pétition contre la fermeture recueille plus de 27 000 signatures

14:20  18 septembre  2020
14:20  18 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Des emballages surdimensionnés et à moitié vides : foodwatch épingle sept grandes marques françaises

  Des emballages surdimensionnés et à moitié vides : foodwatch épingle sept grandes marques françaises L’ONG foodwatch lance une pétition adressée à sept grandes marques françaises qui utilisent des emballages surdimensionnés. En plus de créer des déchets inutilement, les entreprises trompent les consommateurs en remplissant insuffisamment ces contenants, estime l’ONG. Lipton, Léa Nature, Sojasun, Monoprix, Barilla, Carrefour et Leclerc : ces sept grandes marques françaises ne remplissent pas complètement leurs emballages qui sont, pour certains, à moitié vides, selon foodwatch France.C’est ce que ressort d’une enquête réalisée par l’ONG, diffusée jeudi 17 septembre via son compte Twitter. « Nouvelle enquête #PleinDeVide.

Des syndicalistes et employés devant l’usine de Bridgestone à Béthune (Pas-de-Calais), le 17 septembre, le lendemain de l’annonce de la fermeture du site par le fabricant de pneu japonais. © DENIS CHARLET / AFP Des syndicalistes et employés devant l’usine de Bridgestone à Béthune (Pas-de-Calais), le 17 septembre, le lendemain de l’annonce de la fermeture du site par le fabricant de pneu japonais.

Une pétition lancée par la mairie de Béthune (Pas-de-Calais) pour s’opposer à la fermeture de l’usine Bridgestone annoncée mercredi, avait déjà recueilli ce vendredi 18 septembre dans la matinée plus de 27 000 signatures.

Intitulée « Non à la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune », la pétition, lancée par le maire UDI de Béthune (Pas-de-Calais) Olivier Gacquerre sur le site mesopinions.com, avait été signée ce vendredi 18 septembre vers 10 h par 27 073 personnes.

Pas-de-Calais. Le gouvernement et Xavier Bertrand dénoncent la fermeture de l’usine de Béthune

  Pas-de-Calais. Le gouvernement et Xavier Bertrand dénoncent la fermeture de l’usine de Béthune L’usine de pneumatiques pour voitures installée à Béthune (Pas-de-Calais) va fermer définitivement. 863 emplois seront affectés. Le gouvernement et le président des Hauts-de-France ont dénoncé la « brutalité » de cette fermeture et appelé à des « scénarios alternatifs ». Le Japonais Bridgestone va fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) qui emploie 863 personnes dans la fabrication de pneumatiques pour voitures, une annonce « brutale » dénoncée par le gouvernement et Xavier Bertrand, qui réclament « Des problèmes de marché structurels nous amènent à prendre des mesures structurelles pour préserver la vi

La fermeture de l’usine Bridgestone, qui emploie 863 salariés dans cette petite ville de l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais, a été annoncée mercredi et pourrait se concrétiser en 2021.

« Nous devons obtenir une nouvelle négociation » avec Bridgestone

Sa fermeture « impactera également l’ensemble des emplois indirects et par conséquent, l’économie locale », souligne le texte de la pétition.

Le maire « refuse la fermeture de ce site symbolique qui fait la fierté, depuis 1961, des habitants de la ville et du territoire », poursuit le texte, qui invite à se battre pour le maintien des emplois.

« Nous devons inverser le rapport de force et obtenir une nouvelle négociation avec la direction Europe (de Bridgestone). Le poids de l’opinion publique est important », a également exhorté Olivier Gacquerre sur son compte Twitter.

Bridgestone promet de faire le maximum pour les ouvriers de Béthune

  Bridgestone promet de faire le maximum pour les ouvriers de Béthune Bridgestone a promis jeudi de tout faire pour minimiser les conséquences sociales de son projet de fermeture de l'usine de Béthune (Pas-de-Calais), que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a jugé "révoltant"."Nous souhaitons avoir des discussions sincères et attentives (avec les représentants du personnel). Nous voulons faire tout notre possible pour limiter les conséquences pour la collectivité locale", a déclaré Fusamaro Iijima, porte-parole du fabricant japonais de pneumatiques, interrogé par Reuters.

Deux ministres à Béthune lundi

Mercredi, devant l’usine de pneumatiques, il s’était dit « écœuré humainement » par l’annonce brutale de cette fermeture. « C’est une partie de notre histoire qui nous est arrachée » avait-il déploré.

Les ministres Élisabeth Borne (Travail) et Agnès Pannier-Runacher (Industrie) ont annoncé jeudi soir qu’elles se rendraient lundi après-midi à Béthune pour une réunion de travail avec les syndicats et les élus locaux.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait quant à lui assuré que le gouvernement allait se battre pour tenter de « développer une autre activité avec des pneus plus larges que ceux produits actuellement sur le site ».

Seine-et-Marne. Total annonce l’arrêt du raffinage à Grandpuits, 150 postes supprimés .
La raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) va être reconvertie en « plateforme zéro pétrole », a annoncé ce jeudi 24 septembre le groupe Total. Le groupe Total a annoncé ce jeudi 24 septembre la reconversion de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une « plateforme zéro pétrole », avec 150 suppressions de postes sans « aucun licenciement », mais pour les syndicats, « le compte n’y est pas ».

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!