•   
  •   

Entreprise Privatisation des routes nationales : quelles conséquences pour les automobilistes ?

22:00  21 septembre  2020
22:00  21 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Parking : Les clés pour investir sans se tromper

  Parking : Les clés pour investir sans se tromper Plutôt que d’opter pour un coûteux et contraignant investissement locatif, l’achat de parkings est une alternative simple et économique © IStock / City Presse ARGENT - Plutôt que d’opter pour un coûteux et contraignant investissement locatif, l’achat de parkings est une al La pierre a toujours été un placement de choix pour se constituer un patrimoine sur le long terme. Ceci dit, acheter un logement pour le mettre en location et en tirer des revenus n’est pas sans risques.

Treize ans après la privatisation de 9.000 km d'autoroutes, le réseau routier national est-il appelé à connaître le même destin ? Interrogé par France Info, Arnaud Hary, le président de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes, a confirmé l'intérêt des acteurs privés pour le réseau national , mais

Les routes nationales pourront- elles êtres privatisées ? « Quand la sécurité routière “assassine” le portefeuille des automobilistes », une enquête d’Armel Joubert des Ouches pour Reinformation.tv Une fois encore on ne peut que remercie Jacques Attali, d’avoir porté son choix sur le Sieur Macron

Des portions de routes nationales pourraient être privatisées, selon un décret du 14 août. © JEROME FOUQUET / OUEST-FRANCE Des portions de routes nationales pourraient être privatisées, selon un décret du 14 août.

Adopté le 14 août, un décret publié au Journal officiel, ouvre la possibilité de céder au secteur privé des kilomètres de routes nationales. Cela signe-t-il la fin de la gratuité de ces axes routiers ? Décryptage.

Ce décret aurait presque pu rester dans l’ombre. Le 14 août, en plein cœur d’un été troublé par l’épidémie de coronavirus, un texte, paru au Journal officiel « relatif aux conditions de classement de certaines sections de routes dans la catégorie des autoroutes », ouvre la possibilité de céder au privé des kilomètres de routes nationales aux concessionnaires autoroutiers.

GL Events : un modèle dans la tourmente

  GL Events : un modèle dans la tourmente ENQUÊTE 2/4 (en gratuit sur cette série abonnés) - Le système mis en place chez GL Events livre, en cette période de crise inédite, ses limites. Et ses failles. L’indivisibilité des activités, l’organisation hypercentralisée, la structuration capitalistique, le tropisme "croissance externe", et les "proximités" politiques du Pdg Olivier Ginon, collusives avec l’ancien maire de Lyon Gérard Collomb ou troubles avec le chef de l’Etat EmmanuelA l'heure d'une superposition kafkaïenne des mesures de protections anti-Covid-19 propres à chaque pays, se déplacer au Chili, au Brésil, en Chine, au Japon ou à Dubaï relève du parcours du combattant pour les salariés de GL Events amenés à gérer les sites, manager les équipes

Evolution du nombre de tués sur les routes françaises. Leur entretien est généralement meilleur et le confort de conduire infiniment supérieur aux routes nationales et départementales. Les morts en ville sont généralement des piétons et des cyclistes plutôt que des automobilistes , bien protégés

Mais les automobilistes racontent aussi que certains cyclistes arrivent de nulle part sans lumière et les surprennent aussi. Enfin, Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité, explique que les infrastructures mises en place pour les cyclistes et les transports en commun depuis le confinement

En 2006, sous le gouvernement de Dominique de Villepin, les autoroutes françaises ont été confiées à des sociétés privées. L’État s’était désengagé, estimant que ces grands axes de circulation ne faisaient pas partie de sa responsabilité. Quatorze ans après une privatisation peu digérée par les automobilistes, ce nouveau « cadeau » aux concessionnaires autoroutiers fait bondir.

« Les autoroutes, ça ne leur suffit pas pour faire du fric sur le dos des automobilistes ! », s’est insurgé Jean-Luc Mélenchon, sur Twitter en réaction à la parution d’un article dans Le Monde vendredi 18 septembre. « Le gouvernement veut maintenant privatiser… les routes nationales », s’est indigné le chef de file de La France Insoumise.

Le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari s’est empressé de le reprendre sur le réseau social, déplorant une interprétation erronée du décret. « Nous n’allons pas rendre les routes nationales payantes », a-t-il contrecarré.

Qu’en est-il vraiment ? Les routes nationales de l’Hexagone pourraient-elles connaître le même sort que les autoroutes, comme le suggère le leader de la France insoumise ? Quelles conséquences ce décret aura-t-il pour les usagers ? Décryptage.

Quel dit le décret ?

Ce décret d’application de la loi d’orientation des mobilités (LOM) de décembre 2019 décrit « les conditions dans lesquelles les sections à gabarit routier peuvent être classées dans la catégorie des autoroutes », et donc privatisées, comme ces dernières. Il concerne des voies « se situant dans le prolongement direct d’une autoroute, qui n’ont pas pu bénéficier d’un aménagement 2x2 voies et chaussées séparées en raison des contraintes topographiques », mais qui pourraient néanmoins obtenir le statut autoroutier.

“L’immobilier risque de boire la tasse en 2021 et 2022, en France !”

  “L’immobilier risque de boire la tasse en 2021 et 2022, en France !” Les prix de l'immobilier devraient chuter de 20% en moyenne en France (et notamment dans les grandes villes où la bulle est la plus forte) au cours des deux prochaines années, juge notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Pour éviter les affres des bulles et des krachs boursiers ou encore des crises en tous genres, il est souvent conseillé d’investir dans la pierre. En effet, si les modes financières passent, l’immobilier reste, constituant par là même un bon placement de père de famille.

«Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’il y a une infraction pour passer sur un feu jaune. «Il [ l ’ automobiliste sur la photo] ne s’est pas conformé à la signalisation, car il était obligé de continuer L’ingénieur de formation croit que les conséquences doivent être plus importantes pour ceux qui

DOCUMENTAIRES - les routes en Chine (Partie 1) - Продолжительность: 30:00 Linky, la nasse fiscale se referme sur les automobilistes - Продолжительность: 6:15 Nextup IMMERSION 360° - Les motards de la Police nationale - Продолжительность: 1:55 Police Nationale 55 229 просмотров.

« Ce décret vise à encadrer un vieux projet du gouvernement pour se décharger du coût de rénovation des portions d’autoroute, avec en échange la prolongation des concessions autoroutières », précise David Cayla, enseignant-chercheur en économie, à l’université d’Angers.

Le « contrat » est simple : les portions de routes nationales seront entretenues et rénovées par les trois grands groupes autoroutiers Vinci, Eiffage et Abertis (qui se partagent 9 000 kilomètres sur les 11 000 qu’en compte la France). En contrepartie, ces derniers garderont la mainmise, plus longtemps que prévu, sur ces axes de circulation.

Ces concessions devaient en effet arriver à échéance pour la plupart en 2031, et l’État vient tout juste de les rallonger par ce décret. Un rapport publié vendredi par une commission d’enquête du Sénat estimait pourtant qu’il était « impératif de ne plus prolonger la durée des concessions » autoroutières, car « deux des trois groupes autoroutiers pourraient atteindre la rentabilité attendue lors de la privatisation 10 ans avant la fin des concessions », autrement dit en 2022.

Royaume-Uni. Présentation de la réforme pour revenir sur la privatisation des lignes de train

  Royaume-Uni. Présentation de la réforme pour revenir sur la privatisation des lignes de train Vingt ans après la privatisation de ses chemins de fer, les Britanniques veulent faire marche arrière. Le gouvernement annonce lundi quel va être le nouveau modèle de concession qui va être mis en place. Le gouvernement britannique a annoncé lundi 21 septembre 2020 une réforme de son modèle de privatisation des lignes de train en décidant de mettre fin aux franchises privées et de les remplacer par des contrats de concession avec une plus grande implication des pouvoirs publics.

L ’ automobiliste est la personne. Please select your answer qui pilote un avion ou un bateau. qui conduit une voiture. qui conduit un vélo. qui conduit une moto. qui conduit un train qui conduit un autobus.

Ce service gratuit de Google traduit instantanément des mots, des expressions et des pages Web du français vers plus de 100 autres langues.

Les autoroutes sont jugées extrêmement rentables et beaucoup trop chères pour les automobilistes : le texte sonne comme un nouveau cadeau aux trois groupes principaux. « Ils vont encore gagner énormément d’argent sur le dos des usagers ! », s’indigne Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes.

« A la base, le péché originel est celui de la privatisation des autoroutes, affirme David Cayla. L’État s’est privé d’une manne très rentable et par ce décret, il continue de le faire, pour encore plus longtemps ».

Les routes nationales vont-elles devenir payantes ?

Concrètement, quelles seront les conséquences d’une telle mesure sur les usagers ? Des routes nationales payantes, comme le dénonce Jean-Luc Mélenchon ? Non.

Le prolongement de ces concessions signifie que l’argent issu des péages, continuera de renflouer les caisses de ces trois grands groupes plutôt que celles de l’État. « C’est un impôt masqué », fustige Pierre Chasseray. « Évidemment qu’on va taxer le budget des Français ! »

L’économiste David Cayla le confirme, c’est bien l’usager qui va payer. « Mais il ne le verra pas, nuance-t-il. Les péages vont augmenter, comme les années précédentes, pas nécessairement plus. Cela ne se traduira pas par de nouveaux péages, ni par des routes nationales payantes, mais les conséquences sur le portefeuille des automobilistes se verront sur le long terme. »

Quelles conséquences de l’arrêt de la Cour de justice européenne pour les loueurs Airbnb borderline ?

  Quelles conséquences de l’arrêt de la Cour de justice européenne pour les loueurs Airbnb borderline ? La Cour de justice de l’Union européenne vient de trancher : la réglementation française qui soumet les locations saisonnières à autorisation préalable est conforme au droit européen. L’étau se resserre pour les loueurs en Airbnb qui avaient jusqu’ici échappé aux sanctions. Explications. Première victoire de la Ville de Paris dans sa lutte contre Airbnb. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu son verdict, ce mardi 22 septembre : la réglementation française destinée à réguler la location de logements sur les plateformes de type Airbnb est conforme au droit européen.

« Le ministre omet simplement de dire que le contribuable y perd », souligne David Cayla.

Ce « cadeau » aux concessionnaires peut-il alimenter la grogne populaire ?

En 2018, c’est la hausse de la taxe sur le carburant qui avait entraîné cinquante semaines de mobilisation des Gilets jaunes. Une nouvelle mesure défavorable aux automobilistes pourrait-elle réalimenter un mouvement qui s’essouffle ? « Si on veut relancer un gilet jaune puissance 1000, c’est exactement ce qu’on fait, déplore Pierre Chasseray. Quand on rajoute des mesures anti-automobilistes, forcément, les gens pètent les plombs ! »

« On l’avait déjà vu l’an dernier avec la privatisation des aéroports de Paris, les gens étaient furieux, et ils le peuvent : mais je ne crois pas que cela redonnera de la vigueur au mouvement populaire, car les effets ne se verront pas dans l’immédiat », relativise David Cayla.

« Si les routes nationales devenaient payantes, ce serait le cas, bien sûr. Mais cela est évidemment infaisable dans la réalité », tient à rassurer le chercheur.

L’État est-il gagnant ?

Comme en 2006, l’État semble un peu plus se désengager sur ces dossiers routiers, sans pour autant en retirer de quelconques bénéfices « L’État abandonne cette gestion au privé, c’est le détournement des péages au profit du privé qui est inquiétante », juge David Cayla. Les concessions autoroutières qui arrivaient à échéance vont en effet conserver les recettes des péages, tout en rénovant les axes routiers. Selon le plan de sauvegarde des routes initié en 2019 par le ministère des Transports, 40 % des routes nationales françaises seraient à moderniser.

Un entretien des routes, oui mais à quel prix ? « Ce qui me choque, c’est la myopie de l’État, qui se concentre sur le court terme, et va perdre des recettes à long terme »,alarme David Cayla. La commission d’enquête du Sénat sur les concessions d’autoroutes dénonce en effet un manque à gagner de 7,8 milliards d’euros pour l’État avec les privatisations de 2006, quand les groupes Vinci et Eiffage atteindraient une « rentabilité hors normes » de 32 milliards d’euros d’ici 2036. Des bénéfices colossaux pour Vinci, Eiffage et Abertis, et des pertes massives pour l’État, qui seront dus à la prolongation de leur contrat par ce décret du 14 août, pris discrètement par le gouvernement.

Europcar : Routes Car Rental devient un partenaire clé au Canada .
Avec Routes Car Rental, nouveau partenaire d'Europcar au Canada, les clients des deux acteurs majeurs de la location de véhicules vont bénéficier d’une "offre de services de qualité partout dans le monde".Europcar est malmené par la crise. L'agence de notation S&P Global Ratings a annoncé ce mois-ci l'abaissement de trois crans de la note financière du groupe.

usr: 1
C'est intéressant!