•   
  •   

Entreprise Engie : un rachat de Suez par Veolia pourrait détruire des milliers d’emplois

17:40  22 septembre  2020
17:40  22 septembre  2020 Source:   capital.fr

Veolia, Engie, Suez : un houleux ménage à trois

  Veolia, Engie, Suez : un houleux ménage à trois Veolia veut se marier avec Suez, en acquérant la participation d’Engie. Mais Suez renâcle. Et Engie fait monter les enchères. On essaie d’y voir clair dans cet imbroglio boursier sur fond d’inquiétude des salariés. Deux tiers des salariés de Suez en France ont débrayé deux heures ce mardi. Ils s’inquiètent de la proposition de Veolia d’acquérir leur entreprise, en rachetant la part d’Engie. Pas simple… On essaie de démêler le rôle de chacun.Veolia, l’amoureux transiVeolia courtise Suez pour le racheter. Mais Suez n’est pas d’accord. Deux tiers des salariés de l’entreprise en France ont débrayé, mardi, pour le dire haut et fort.

Veolia , leader mondial des services à l'environnement, a annoncé avoir remis dimanche 30 août à Engie une offre ferme à 2,9 milliards "Concernant Suez , je dirais que tout est ouvert" concernant la participation dans l'entreprise, avait alors déclaré le président du conseil d'administration d'Engie

( ) L'Etat refusera la précipitation parce que quand il y a des dizaines de milliers d ' emplois qui sont en jeu Pris par surprise et s'opposant vigoureusement aux intentions de son concurrent, Suez de son côté Elle devra répondre, comme celle de Veolia , aux conditions que nous avons fixées avec le

Engie : un rachat de Suez par Veolia pourrait détruire des milliers d’emplois © Ian Waldie/Bloomberg via Getty Images Engie : un rachat de Suez par Veolia pourrait détruire des milliers d’emplois

Un rapprochement Suez-Veolia menacerait 10.000 emplois dans le monde, juge le DGA de la cible, qui s'oppose à l'offre du géant des services aux collectivités.

Un adossement de Suez à Veolia détruirait jusqu'à 5.000 emplois en France et autant hors de nos frontières. C'est en tout cas l'avis du directeur général adjoint de la cible (détenue à plus de 30% par Engie), qui rejette le projet de fusion souhaité par son rival. "Evidemment que ça aboutirait à une casse sociale. On l'a chiffrée à 10.000 personnes dans le monde dont 4 à 5.000 en France", a déclaré Jean-Marc Boursier devant quelques journalistes, en marge d'une visite du Centre international de recherche sur l'eau et l'environnement de Suez.

Engie trouve l’offre de Veolia sur Suez pas acceptable en l’état, veut un meilleur prix

  Engie trouve l’offre de Veolia sur Suez pas acceptable en l’état, veut un meilleur prix Le Conseil d'Engie dit qu'il sera "très attentif à la juste valorisation de (sa) participation dans Suez", convoité par Veolia, ainsi qu'à "la solidité du projet industriel et aux garanties apportées à l'ensemble des parties prenantes. "Jean-Pierre Clamadieu, Président du Conseil d'Administration, a déclaré : " La cession potentielle de tout ou partie de la participation dans Suez s'inscrit dans le cadre de l'accélération de notre développement dans les infrastructures et les énergies renouvelables.

Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, va proposer de déléguer au groupe Veolia l'assainissement et la gestion des eaux pluviales de l'agglomération

L'offre de rachat de Suez ne présente aucun risque pour l' emploi , assure Antoine Frérot, PDG de Veolia , dans un entretien accordé aux Echos. Les syndicats d'Engie et de Suez redoutent une prise de contrôle de Véolia , qui pourrait avoir des conséquences sur l' emploi selon la CGT et la CFDT.

Après avoir martelé dans la presse que le projet de rachat proposé par son concurrent Veolia était néfaste, le numéro deux mondial des services à l'environnement veut accélérer sa stratégie de recentrage et accentuer ses réductions de coûts. L'offre rachat de Suez constitue une opération "hostile" qui aboutirait à la destruction par Veolia de son "grand concurrent", a estimé dimanche dans une tribune au Figaro Gérard Mestrallet, ancien patron d'Engie et de Suez, qui doit donc selon lui "rester indépendant".

>> A lire aussi - Engie : Suez dénonce l’offre de rachat “opportuniste” de Veolia et son prix jugé dérisoire

"J'ai toujours été opposé aux opérations hostiles, parce qu’elles sont destructrices de motivation, d'enthousiasme, de mobilisation, d'esprit d'équipe et finalement destructrices de valeur", affirme l'actuel président d'honneur de Suez et d'Engie. "On ne fusionne pas des machines comme souvent dans l'industrie, mais des femmes et des hommes, des relations historiques avec les élus, des partenariats établis de longue date. Nous sommes dans les services, une activité reposant avant tout sur le capital humain", explique-t-il.

Varin juge l'offre de Veolia sur Suez "très hostile"

  Varin juge l'offre de Veolia sur Suez L'offre de Veolia, qui propose de racheter les parts d'Engie dans le capital de Suez en vue d'une offre ultérieure sur l'ensemble du capital, et que le groupe dit "amicale" est en réalité "très hostile", juge Philippe Varin, président du conseil d'administration de Suez, dans un entretien accordé au Journal du dimanche. L'offre de Veolia, qui propose de racheter les parts d'Engie dans le capital de Suez en vue d'une offre ultérieure sur l'ensemble du capital, et que le groupe dit "amicale" est en réalité "très hostile", juge Philippe Varin, président du conseil d'administration de Suez, dans un entretien accordé au Jou

Rassemblement de salariés de Suez devant le siège du groupe à La Défense, le 8 septembre 2020, pour protester contre l'offre de rachat de Veolia . "Le CSE de Suez considère qu'il s'agit d'un projet défini qui aura incontestablement des conséquences sociales pour l'ensemble des salariés du groupe

Lors de l’annonce du projet d’acquisition de Suez par Veolia , son PDG Antoine Frérot a évoqué l’arrivée d'un troisième larron dans cette opération. Meridiam pourrait reprendre les activités de Suez en France dans le traitement et la distribution de l’eau.

>> Notre service - Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d'offres sur notre site

Veolia, leader mondial du traitement de l'eau et des déchets, souhaite racheter son concurrent historique Suez, en commençant par la reprise de l'essentiel des parts (29,9%) détenues par Engie pour 2,9 milliards d'euros avant de lancer une OPA auprès des autres actionnaires.

>> A lire aussi - Le patron d’Engie prêt à étudier “une offre alternative” de Suez, face à Veolia

Engie accepte l’offre de Veolia sur ses actions Suez, mais réclame un délai .
Engie accueille favorable le nouveau prix d'achat de Veolia pour ses actions Suez, mais le Conseil a demandé au géant des services aux collectivités d'étendre la validité de sa nouvelle offre jusqu'au 5 octobre 2020.Le Conseil a considéré que cette nouvelle offre répond à ses attentes en termes de prix et de garanties sociales. Compte tenu de l'importance des enjeux pour l'ensemble des parties prenantes, le Conseil a décidé de demander à Veolia d'étendre la validité de sa nouvelle offre jusqu'au 5 octobre 2020 afin que Veolia formalise son engagement inconditionnel de ne pas lancer d'offre publique d'achat qui ne soit pas amicale.

usr: 3
C'est intéressant!