•   
  •   

Entreprise Feuilleton Suez/Veolia: «Ils ont trahi leur entreprise, ils ont trahi la France», attaque Antoine Frérot

12:10  24 septembre  2020
12:10  24 septembre  2020 Source:   latribune.fr

Recyclage: Suez cède des activités pour 1,1 milliard à PreZero (l'insatiable Schwarz qui s'étend en Europe)

  Recyclage: Suez cède des activités pour 1,1 milliard à PreZero (l'insatiable Schwarz qui s'étend en Europe) Le protocole d'accord est signé et concerne les activités de recyclage dans quatre pays européens. Alors que plane la menace d'un rachat par son concurrent Veolia, l'entreprise atteindrait d'un coup avec cette opération près de la moitié de son objectif de cessions prévu dans son plan stratégique annoncé en octobre 2019. Pour le secteur du recyclage européen, c'est une nouvelle phase de grandes manœuvres qui s'ouvre.Le montant de la transaction envisagé : 1,1 milliard d'euros. Le recyclage des plastiques et des déchets dangereux ne font pas partie du périmètre.

Les négociations entamées par le groupe Veolia , pour racheter les 29,9% de parts d'Engie qu'il détient dans Suez , se Résultat, dans cette bataille par médias interposés, Antoine Frérot , n'a pas mâché ses mots le lendemain concernant la solution trouvée par Suez : « Ils ont trahi leur entreprise , leurs

Pour les quatre années à venir et sauf décision contraire du conseil d’administration de Suez au cours de cette période, Suez Eau France , comme ses actifs, sera inaliénable à défaut Le montage rapide de cette fondation pour y bloquer des actifs est-il régulier ? Les actionnaires ont- ils été consultés ?

  Feuilleton Suez/Veolia: «Ils ont trahi leur entreprise, ils ont trahi la France», attaque Antoine Frérot © Fournis par La Tribune

Le feuilleton Suez-Veolia-Engie est entré dans une nouvelle phase. Les négociations entamées par le groupe Veolia, pour racheter les 29,9% de parts d'Engie qu'il détient dans Suez, se sont notoirement envenimées ce jeudi 24 septembre, au lendemain de l'annonce surprise du groupe Suez de placer son activité eau sous la protection d'une fondation, contrecarrant ainsi les plans du géant de l'énergie à l'aide de ce dispositif juridique.

Engie : Suez - Veolia, une vieille rivalité… et de nombreux projets de mariage

  Engie : Suez - Veolia, une vieille rivalité… et de nombreux projets de mariage Pionniers de la gestion de l'eau et des déchets en France, Veolia et Suez ont une longue expérience de leurs métiers. Des rivaux en France et à l'international, mais qui ont plus d'une fois envisagé le mariage, sur les 150 dernières années ! Suez (dont l'actionnaire de référence est Engie, avec plus de 30% du capital) et Veolia sont deux vieux frères ennemis... ce qui ne les a pas empêché de songer plus d'une fois à convoler. La fusion est de nouveau à l'ordre du jour depuis que Veolia a proposé à Engie de racheter ses 29,9% de parts dans Suez, pour 2,9 milliards d'euros, avant de lancer une OPA sur le reste des actions.

Ils concernent l’apprentissage et l’allusion à mes enfants. J’ai pour tous ceux qui ont choisi Ma conviction profonde est que l’apprentissage est une chance pour les entreprises et pour la jeunesse Veolia accueille en France 1 300 alternants du CAP au Bac+5 qui souhaitent se former aux métiers

Alors que Veolia tente de mettre la main sur son concurrent Suez , plusieurs centaines de salariés ont manifesté mardi 22 septembre devant la Tour Engie, à La Rétive à cette proposition, l’ entreprise se lance dans l’opération séduction de ses actionnaires pour mettre toutes les chances de son côté.

Interrogé sur BFM Business, le PDG de Veolia juge en effet «pitoyable» le transfert juridique à l'étranger de l'Eau France de Suez - que Veolia avait prévu dans son opération de rachat de revendre au fonds Meridiam afin d'être conforme aux règles de l'Autorité de la concurrence -. A plusieurs reprises, il a décrit la démarche, visiblement totalement inattendue par la multinationale, comme étant «un coup fourré».

De fait, quelques heures plus tôt, Suez annonçait avoir assuré «juridiquement la pérennisation de Suez Eau France au sein du groupe Suez» en rendant «inaliénable» pendant quatre ans toute cession de l'activité eau en France sans accord des actionnaires et d'une fondation. Cette fondation de droit néerlandais a été créée spécialement par la direction du groupe de services à l'environnement, déstabilisant les plans de Veolia.

Engie : Suez dénonce l’offre de rachat “opportuniste” de Veolia et son prix jugé dérisoire

  Engie : Suez dénonce l’offre de rachat “opportuniste” de Veolia et son prix jugé dérisoire Le Conseil d'administration de Suez dénonce l'offre de rachat "hostile" de Veolia, qui sous-évalue largement la vraie valeur du géant des services aux collectivités, selon lui. Une offre porteuse de "grandes incertitudes" et qui soulèverait "de nombreuses critiques fondamentales".Cette approche de Veolia, également jugée "opportuniste", porte de "grandes incertitudes" et "soulève de nombreuses critiques fondamentales", poursuit Suez. "La structure d'ensemble proposée par Veolia est contestable et expose Suez à un risque de prise de contrôle dans des conditions inacceptables.

Sur les 90.000 salariés de Suez , 13.000 ont été vendus depuis un mois et demi. "De plus Suez a annoncé qu'avec l'argent de ces ventes, ils allaient verser des dividendes exceptionnels à leurs actionnaires, en plein Covid, au moment où les entreprises se serrent les coudes.

Ces Concepts-cars qui ont TRES MAL FINI ! Frédéric Taddeï : "Les médias se soucient de moins en moins de la vérité" - Продолжительность: 20:55 La Croix Recommended for you.

En réalité, l'annonce de Suez mercredi vient totalement bouleverser le calendrier de Veolia et son rachat, valable jusqu'au 30 septembre, et fixée à 2,9 milliards d'euros.

Résultat, dans cette bataille par médias interposés, Antoine Frérot, n'a pas mâché ses mots le lendemain concernant la solution trouvée par Suez : «Ils ont trahi leur entreprise, leurs actionnaires y compris Engie, ils ont même trahi la France. (...) Quand on défend son poste plutôt que son entreprise face à un projet d'intérêt national j'estime qu'on trahit, et son entreprise, et la France», a-t-il scandé au micro. Le PDG de Veolia en a aussi profité pour défendre son «projet industriel» face à «un projet financier» mis en place par le président de Suez Philippe Varin, après que celui-ci a annoncé vouloir "doubler la valeur" des titres de Suez pour les actionnaires dès 2022. Pour contrer l'offensive de Veolia et chercher un soutien, Suez avait promis à ses actionnaires un dividende exceptionnel d'au moins un milliard d'euros «dès que possible et au plus tard au 1er semestre 2021».

Une nouvelle mesure pour expulser les squatteurs des résidences secondaires

  Une nouvelle mesure pour expulser les squatteurs des résidences secondaires Les propriétaires de résidences secondaires occupées par des personnes sans droit ni titre pourront demander au préfet l’expulsion de celles-ci, à condition qu’ils prouvent qu’elles sont entrées par effraction. © Fournis par Le Monde Aujourd’hui, les squatteurs peuvent être expulsés s’ils sont entrés dans les lieux, par effraction, depuis moins de 48 heures La commission spéciale de l’Assemblée nationale, chargée d’examiner le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique, a voté, dans la nuit de mercredi 16 à jeudi 17 septembre, un amendement devant permettre aux propriétaire

«Les ados ont souvent tendance à se lever au dernier moment, explique Patricia Franco. Ils arrivent au lycée en somnolant, donc leur corps n’a pas l’impression d’être vraiment réveillé et la mélatonine continue à être sécrétée, ce qui altère encore leurs rythmes de sommeil.»

Meridiam pourrait reprendre les activités de Suez en France dans le traitement et la distribution de l’eau. Après l’annonce le 30 août de la volonté de Veolia de reprendre le groupe Suez pour en faire un champion de la transition écologique, son PDG Antoine Frérot a donné quelques détails sur

«C'est un dépeçage entamé par la direction», a encore accusé Antoine Frérot au micro de la radio. Une attaque sémantique utilisée également la veille par la numéro 2 du groupe Veolia, la Chief Operating Officer Estelle Brachlianoff, dans une interview à La Tribune et dans laquelle elle pointait «une inquiétante accélération du démantèlement de Suez».

Lire aussi : "On assiste à une inquiétante accélération du démantèlement de Suez par lui-même" (Estelle Brachlianoff, Veolia)

Sonné, mais pas ravisé

«A qui profite ce crime ?» , a encore interrogé Antoine Frérot sur BFM Business. «A ceux qui le commettent», a-t-il lui-même répondu, dénonçant le montage de la fondation Eau de Suez «basée à l'étranger». «Aujourd'hui, ils (les dirigeants de Suez, ndlr) transfèrent dans un paradis fiscal, les Pays-Bas, un de leurs actifs les plus importants», l'Eau France, a déclaré M. Frérot.

Seule certitude dans ce feuilleton capitalistique à rebondissements, la date butoir de l'offre de Veolia sur Suez auprès d'Engie fixée au 30 septembre prochain. «Mon offre est caduque. En six semaines, nous avons déjà 15% des effectifs de Suez en moins», a rétorqué Antoine Frérot qui a également ajouté «qu'il n'y aura pas d'autres offres Veolia». Concernant une éventuelle OPA, le PDG a simplement répondu, visiblement déstabilisé par la riposte juridique de Suez : «Tout est possible. Nous devons d'abord analysé juridiquement toutes les options.»

Tandis qu'en début de semaine Veolia avait déjà fait un appel du pied se montrant prêt à «discuter» du prix de rachat, Antoine Frérot n'a à nouveau pas exclu jeudi de «relever l'offre». «Toutes les options sont possibles», a-t-il souligné.

M. Frérot a indiqué qu'il allait rencontrer ce jeudi le PDG d'Engie Jean-Pierre Clamadieu. Engie a jusqu'au 30 septembre pour répondre à son offre.

Lire aussi : Veolia fait un pas vers Engie pour "discuter" du prix de Suez

(Avec AFP)

Veolia améliore son offre de rachat auprès d’Engie et cherche un compromis .
Veolia a dévoilé une offre améliorée pour racheter à Engie ses 29,9 % de parts de son concurrent Suez. Elle propose désormais 18 € par action. Veolia a dévoilé mercredi une offre améliorée pour racheter à Engie ses 29,9 % de parts dans son concurrent Suez. La société propose désormais 18 € par action, soit près de 3,4 milliards, contre 2,9 milliards auparavant, et a indiqué chercher un compromis. Veolia avait indiqué, lundi, qu’elle allait remettre son offre le 30 septembre, ce qu’elle a donc fait.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!