•   
  •   

Entreprise Les Emirats Arabes Unis très intéressés par deux corvettes Gowind (Naval Group)

08:20  06 novembre  2017
08:20  06 novembre  2017 Source:   latribune.fr

Egypte : douze Rafale cloués au sol par Bercy

  Egypte : douze Rafale cloués au sol par Bercy Selon des sources concordantes, Bercy bloque la signature d'un contrat de douze Rafale à l'Egypte, qui demande des facilités de paiement. Selon des sources concordantes, Bercy bloque la signature d'un contrat de douze Rafale à l'Egypte, qui demande des facilités de paiement à l'image des précédents contrats signés entre Le Caire et les industriels de l'armement français.

Les discussions entre la France et les Émirats Arabes Unis (EAU) pour la vente de deux corvettes Gowind avancent bien, explique-t-on à la Tribune. Il semblerait que Naval Group tiendrait la corde face à trois de ses concurrents les plus dangereux, le français CMN, le néerlandais Damen

En visite aux Émirats arabes unis , Emmanuel Macron a annoncé jeudi que ce pays du Golfe allait acquérir deux corvettes Gowind , des navires de surveillance construits par le groupe français Naval Group .

Les discussions entre la France et les Émirats Arabes Unis (EAU) pour la vente de deux corvettes Gowind avancent bien. Abu Dhabi souhaiterait acheter deux corvettes de lutte anti-sous-marine (2.400 tonnes) de Naval Group. Emmanuel Macron doit s'y rendre le 8 novembre pour l'inauguration du Louvre Abu Dhabi.

Les discussions entre la France et les Émirats Arabes Unis (EAU) pour la vente de deux corvettes Gowind avancent bien, explique-t-on à la Tribune. Il semblerait que Naval Group tiendrait la corde face à trois de ses concurrents les plus dangereux, le français CMN, le néerlandais Damen, et l'italien Fincantieri. Abu Dhabi souhaiterait acheter deux corvettes de lutte anti-sous-marine de 2.400 tonnes (1 ferme + 1 en option). Ce qui serait une très bonne nouvelle pour Naval Group, qui pourrait donner de la charge au site de Lorient en fabriquant les deux Gowind en France.

Incroyable... l'Italie bloque l'acquisition de Next (défense) par un groupe français

  Incroyable... l'Italie bloque l'acquisition de Next (défense) par un groupe français Le gouvernement italien s'oppose à la vente de Next, une société italienne d'ingénierie travaillant dans la défense, à Altran. Il évoque une question de "sécurité nationale".C'est à peine croyable... l'Italie bloque une acquisition d'un groupe italien par un français. Pourtant, le groupe naval Fincantieri, qui négocie une alliance avec Naval Group, a eu finalement le droit de racheter STX Saint-Nazaire (certes après beaucoup de tergiversations de Paris). En revanche, Altran n'a pas le droit de racheter la société italienne d'ingénierie Next. Le gouvernement italien a décidé jeudi de s'opposer à cette opération, en évoquant une question de "sécurité nationale".

Naval Group va construire deux corvettes Gowind en partenariat avec la société émirienne, Abu Dhabi Ship Building Company (ADSB), pour les Emirats Arabes Unis (Crédits : Naval Group ). | Lire aussi : Les Emirats Arabes Unis très intéressés par deux corvettes Gowind .

Aux Emirats arabes , Naval travaille avec ADSB (Abu Dhabi Ship Building Company) à la suite de l'annonce d'Emmanuel Macron en novembre 2017 de l'achat de deux Gowind Combat, des corvettes multimissions par les Émirats arabes unis [34].

En revanche, les EAU auraient sélectionné le système de gestion de combat (CMS) de Thales Nederland, le Tacticos (au détriment de celui de Naval Group, le Setis) permettant d'intégrer le missile américain Evolved Seasparrow Missile (ESSM) de Raytheon dans l'armement des corvettes. Le missilier européen MBDA a semble-t-il perdu la bataille d'Abu Dhabi. Pour gagner cet appel d'offres, Naval Group a toutefois fait une belle offre financière aux EAU, précise-t-on à La Tribune. Un contrat qui lui rapporterait autour de 400 millions d'euros, selon nos informations.

Florence Parly à Abu Dhabi

Abu Dhabi souhaiterait acheter deux corvettes de lutte anti-sous-marine de 2.400 tonnes © Fournis par La Tribune Abu Dhabi souhaiterait acheter deux corvettes de lutte anti-sous-marine de 2.400 tonnes

Lors de sa première visite à Abu Dhabi le 29 octobre dernier, la ministre des Armées, Florence Parly s'est entretenue avec le prince héritier et vice-commandant suprême des Forces armées, Cheikh Mohammed bin Zayed Al-Nahyan, afin de conforter les relations bilatérales de défense France - EAU et d'évoquer les enjeux régionaux d'intérêt commun. La ministre a en outre rendu visite à l'état-major interarmées des forces françaises stationné aux EAU et au 5ème régiment de cuirassiers. Enfin, Florence Parly a effectué une visite au mémorial des Martyrs (Wahat al-Karama), monument dédié aux soldats émiriens morts pour leur pays.

Trois ans de retard pour le sous-marin nucléaire d'attaque Barracuda

  Trois ans de retard pour le sous-marin nucléaire d'attaque Barracuda Le premier sous-marin nucléaire d'attaque de nouvelle génération Barracuda sera finalement livré à la Marine en 2020 au lieu de 2017. © Fournis par La Tribune Le premier exemplaire des sous-marins de la classe des Barracuda "entrera en service avec retard, vers 2020 au lieu de 2017", avait expliqué le chef d'état-major de la marine, l'amiral Christophe Prazuck. Ce n'est pas une trottinette mais un engin difficile à construire". La Marine attendra encore.

Corvettes Gowind ( Naval Group ) / Emmanuel Macron et MbZ à Abou Dabi, le 9 novembre. Les Emirats Arabes Unis vont acquérir deux corvettes Gowind du constructeur français Naval Group (ex-DCNS), a annoncé Emmanuel Macron, à l'issue d'une série d'entretiens avec Mohammed ben

En effet, ce 9 novembre, et faute d’avoir pu conclure sur la vente de 60 avions Rafale (un dossier qui, cela dit, traîne depuis bientôt 10 ans), il a annoncé l’intention des Émirats arabes unis d’acquérir deux corvettes Gowind auprès du français Naval Group (DCNS).

Après avoir reçu la visite à Paris le 21 juin dernier de Cheikh Mohamed Bin Zayed al Nahyan, Emmanuel Macron va se rendre le 8 novembre à Abu Dhabi pour l'inauguration par le prince héritier, du Louvre Abu Dhabi. Le musée ouvrira ses portes au public trois jours plus tard.

Un contexte régional tendu

Si Abu Dhabi a exprimé un vif intérêt pour ce type de corvettes de haute mer et lourdement armées, c'est parce que le contexte régional est tendu avec l'Iran mais aussi la Turquie, qui a installé sa première base militaire en Afrique (près de Mogadiscio en Somalie). Déjà en guerre contre les Houtis au Yémen, les EAU semblent également très soucieux de défendre l'accès du détroit de Bab-el-Mandeb "gardé" par Aden et Mogadiscio. C'est d'ailleurs également l'une des priorités de l'Égypte, l'alliée des EAU.

Enfin, les princes émiriens ne veulent en aucun cas voir les Frères musulmans arriver au pouvoir en Égypte et en Libye. Ces corvettes anti-sous-marine permettraient à la marine émirienne de se déployer très rapidement sur zone tout en surveillant les sous-marins iraniens, qui inquiètent les pays du Golfe.

Eurofigher, Casa: les programmes d'Airbus qui n'ont pas respecté les règles américaines ITAR .
L'avion de combat Eurofighter et de transport Casa auraient fait l'objet de "certaines inexactitudes" de la part d'Airbus dans ses déclarations aux États-Unis à l'occasion de la vente à des pays étrangers. Eurofighter et Casa... Ce sont les deux programmes qui auraient fait l'objet de "certaines inexactitudes" de la part d'Airbus dans ses déclarations aux États-Unis à l'occasion de la vente de l'Eurofighter et des avions de transports Casa à des pays étrangers, selon nos informations.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!