•   
  •   

Entreprise Hyperloop. La première piste d’essai pour le train à 1 000 km/h a été assemblée à Toulouse

02:00  02 octobre  2020
02:00  02 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Essai Citroën C3 (2020) : faut-il craquer pour cette version restylée lancée à la rentrée ?

  Essai Citroën C3 (2020) : faut-il craquer pour cette version restylée lancée à la rentrée ? La Citroën C3 restylée arrive sur le marché en septembre 2020. A-t-elle encore des arguments face aux Peugeot 208 et Renault Clio 5, les stars de la catégorie ? Réponse au volant de la version essence C3 Puretech 110 associée à la boîte automatique EAT6. La Citroën C3 a toujours vécu dans l’ombre des Peugeot 208 et Renault Clio, les deux citadines stars du marché, qui se disputent chaque année la première place des ventes en France. Pourtant, la citadine de Citroën n’a pas à rougir de ses performances commerciales. Plus de 750.

Hyperloop Transportation Technologies (HTT) a finalisé l’assemblage de sa première piste d ’essai dans son centre de recherche et développement de Toulouse et prévoit de commencer une série de tests en avril. Cette société californienne est l’une des deux porteuses du projet de train du futur à

Toulouse -Paris en quarante minutes. Article réservé à nos abonnés Lire aussi A Francazal, des pistes d ’essai pour faire léviter le train Hyperloop . Virgin Hyperloop One, une autre entreprise californienne dans laquelle la SNCF a d’ailleurs investi, a été la première à faire des tests dès 2016.

Une capsule du train à très grande vitesse de la société Hyperloop Transportation Technologies, en Espagne, le 2 octobre 2018. © CRISTINA QUICLER / AFP Une capsule du train à très grande vitesse de la société Hyperloop Transportation Technologies, en Espagne, le 2 octobre 2018.

Hyperloop Transportation Technologies (HTT) a finalisé l’assemblage de sa première piste d’essai dans son centre de recherche et développement de Toulouse et prévoit de commencer une série de tests en avril. Cette société californienne est l’une des deux porteuses du projet de train du futur à très grande vitesse Hyperloop, imaginé par Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX.

La FDA envisage des règles d'autorisation qui pourraient pousser le vaccin contre le coronavirus au-delà du jour du scrutin

 La FDA envisage des règles d'autorisation qui pourraient pousser le vaccin contre le coronavirus au-delà du jour du scrutin Les sources ont décrit deux scénarios différents que la FDA évalue avant qu'une pharmacie ne puisse obtenir une autorisation d'utilisation d'urgence pour son vaccin. "Quoi qu'il en soit, ce sera Thanksgiving au plus tôt avant qu'une entreprise n'obtienne un EUA", a déclaré la première source.

Ils constituent les premiers éléments de la f Trois énormes tubes de 4m de diamètre sont arrivés par convoi exceptionnel sur le site de Francazal à Toulouse . Ils constituent les premiers éléments de la future piste d 'essais de ce train du futur Hyperloop TT qui pourrait foncer à 1200 km / h

Hyperloop Transportation Technologies (HTT), la start-up américaine qui développe des trains à lévitation magnétique ultra-rapides, a tout Une piste d 'essai longue d' 1 km sera construite sur le site, en réplique à celle actuellement en chantier près des bureaux de Hyperloop en Californie.

À cette vitesse-là, un trajet Rennes-Paris ne prendrait qu’à peine 20 minutes. Lancé en 2013 par Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, le programme de recherche de train à très très grande vitesse Hyperloop s’appuie sur des capsules lévitant dans des tubes à base pression à une vitesse dépassant les 1 000 km/h. Hyperloop Transportation Technologies (HTT) est l’une des deux porteuses du projet. Elle a annoncé, mardi 26 février, avoir finalisé l’assemblage de sa première piste d’essai dans son centre de recherche et développement de Toulouse, où elle prévoit de commencer une série de tests d’ici avril.

« HyperloopTT est en train de finaliser la construction du premier système d’Hyperloop au monde destiné aux passagers et au fret dans son centre de R & D de Toulouse », indique dans un communiqué la société américaine. D’une longueur totale de 320 mètres, la piste d’essai est composée de 16 tubes de 20 mètres de long, 65 tonnes et d’un diamètre intérieur de 4 mètres.

Les tronçons ont été fabriqués en Espagne par Haizea Group et livrés à partir d’avril 2018 sur le site HTT de Toulouse-Francazal (Haute-Garonne).

Une capsule de 32 mètres de long pour 5 tonnes

En avril, Quintero 1, la première capsule de passagers Hyperloop, sera introduite dans le mécanisme, explique HTT qui veut faire de Toulouse « le lieu de rassemblement » de ses projets commerciaux à venir à Abu Dhabi et en Chine.

« Notre système à Toulouse sera le seul à être entièrement assuré et certifié par les principales agences mondiales en matière de sécurité », estime son président Bibop Gresta. Longue de 32 mètres et lourde de 5 tonnes, la capsule a été assemblée dans le sud de l’Espagne, sur le site aérospatial du partenaire d’Hyperloop Airtificial, une nouvelle entreprise née de la fusion de l’expert en matériaux composites Carbures et de la société d’ingénierie Inypsa qui fournit des entreprises comme Airbus et Boeing.

Copropriété : six armes pour reprendre le pouvoir face au syndic

  Copropriété : six armes pour reprendre le pouvoir face au syndic Les relations entre les syndics et les copropriétés sont parfois difficiles. Mais de nouveaux outils sont à la disposition des copropriétaires pour faire prévaloir leur point de vue. Ces derniers mois, le droit de la copropriété a connu des évolutions réglementaires très importantes avec l’ordonnance du 30 octobre 2019 et son décret d’application n° 2020-834 du 2 juillet 2020. Ces textes vont tous dans le même sens : un rééquilibrage du pouvoir entre le syndic et les copropriétaires. « L’évolution est favorable aux copropriétaires qui peuvent intervenir plus facilement.

Les premiers tubes destinés à la piste d ’essai provisoire d’ Hyperloop à Toulouse sont arrivés au mois d’avril 2018. Ce transport du futur prévoit de faire circuler des capsules transportant passagers ou fret dans des tubes sous vide à plus de 1 000 km / h , grâce à l’énergie de champs électromagnétiques.

Hyperloop à Toulouse : le rêve à tout prix ? Hyperloop : des capsules à plus de 1000 km / h . Alors que le chantier toulousain pour installer Hyperloop TT, le train ultrarapide bat son plein, un projet Elle a réussi à propulser une capsule à 387 km / h sur une piste d 'essai de 500 mètres dans le désert

Dans un deuxième temps, la société américaine a prévu d’installer sur son site toulousain un autre système grandeur nature sur une distance d’un km et surélevé par des pylônes à une hauteur de 5,80 mètres. Cette seconde piste d’essai sera conçue elle aussi pour le transport de passagers et de fret.

La société HyperloopTT a officialisé en janvier 2017 son arrivée à Toulouse, sur l’ancienne base aérienne de Francazal, devenue une pépinière des transports du futur. Ce centre de R & D dans lequel HyperloopTT a prévu d’investir 40 millions d’euros sur cinq ans, réunira aussi à terme un incubateur de start-up travaillant sur des technologies connexes au projet Hyperloop.

Créée en 2013, HTT termine actuellement une étude de faisabilité dans la région des Grands Lacs, reliant Cleveland à Chicago.

Covid-19: le labo Eli Lilly interrompt un essai (un traitement aux anticorps similaire à celui reçu par Trump) .
Le traitement dont l'essai vient d'être interrompu pour raison sanitaire est similaire à celui de Regeneron dont le président américain Donald Trump a bénéficié lors de son hospitalisation après sa contamination par le coronavirus. Après AstraZaneca, Johnson&Johnson hier, c'est donc le troisième labo qui interrompt un essai de traitement de la maladie de Covid en peu de temps. Lire aussi : Maladies inexpliquées de patients : à son tour, Johnson&Johnson met "en pause" ses essais de vaccin anti-Covid-19 Lire aussi : AstraZeneca lance des essais sur un médicament anti-Covid-19 financés par la Défense des États-Unis L'action du groupe cédait prè

usr: 1
C'est intéressant!