•   
  •   

Entreprise La SNCF devant le juge pour le déraillement du TGV Est

14:51  11 novembre  2017
14:51  11 novembre  2017 Source:   latribune.fr

Déraillement mortel du TGV : le parquet de Strasbourg accable la SNCF et Systra

  Déraillement mortel du TGV : le parquet de Strasbourg accable la SNCF et Systra Manque de compétences, d'informations, de coordination les conclusions du parquet de Strasbourg sont accablantes. Nouvelle étape dans l'affaire du premier déraillement mortel dans l'histoire du TGV qui s'est produit le 14 novembre 2015 à Eckwersheim, en Alsace. Samedi 28 octobre, selon France3, le parquet de Strasbourg a communiqué aux familles et aux victimes de l'accident les conclusions définitives de l'enquête judiciaire.

Dans sa première version, le TGV devait être mû par des turbines à gaz. Ce choix était motivé par la taille « TGV » est désormais une marque déposée de la SNCF . Le troisième logo, métallisé, est encore utilisé sur les trains TGV Sud- Est , TGV Réseau et TGV Duplex, en livrée Carmillon.

Le 14 novembre 2015 à Eckwersheim, dans le Bas-Rhin, 11 personnes étaient tuées et 42 blessées dans le déraillement d 'une rame du TGV Est . Après la mise en

La SNCF est convoquée le 20 décembre par le juge chargé de l'enquête sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV Est en 2015, qui avait fait 11 morts, en vue de son éventuelle mise en examen, a indiqué samedi le groupe ferroviaire.

La SNCF est convoquée le 20 décembre par le juge chargé de l'enquête sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV Est le 14 novembre 2015, qui avait fait 11 morts et 42 blessés, en vue de son éventuelle mise en examen, a indiqué samedi le groupe ferroviaire à l'AFP. Sa filiale Systra, qui s'occupe des essais, est pour sa part convoquée le 18 décembre pour les mêmes raisons, a-t-il ajouté. Le quotidien Libération, qui a révélé ces deux convocations, précise qu'elles ont été envoyées à "des fins de mise en examen pour homicide et blessures involontaires". A bord se trouvaient 53 personnes: des salariés présents pour raisons professionnelles mais aussi des invités, dont deux sont décédés

Brexit: 10.000 emplois financiers menacés au Royaume-Uni

  Brexit: 10.000 emplois financiers menacés au Royaume-Uni Environ 10.000 emplois dans la banque et l'assurance pourraient être délocalisés du Royaume-Uni immédiatement après le Brexit, a prévenu mercredi un haut responsable de la Banque d'Angleterre (BoE).C'est un retour de bâton. Environ 10.000 emplois dans la banque et l'assurance pourraient être délocalisés du Royaume-Uni immédiatement après le Brexit, a prévenu mercredi un haut responsable de la Banque d'Angleterre (BoE).

La SNCF est convoquée le 20 décembre prochain par le juge Nicolas Aubertin, chargé d'instruire l'affaire du déraillement d 'une rame d'essai du TGV Est , a indiqué Le train avait abordé une courbe à 265 km/h, alors que la vitesse prescrite pour cet essai était de 176 km/h, selon l'enquête du BEA.

La SNCF a été mise en examen, jeudi, dans l'enquête sur le déraillement d 'une rame du TGV Est qui a fait 11 morts en novembre 2015. La SNCF était convoquée, mercredi, par le juge chargé de l'enquête.

Premier déraillement mortel du TGV

Le TGV qui effectuait son dernier test sur le tronçon de la ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Strasbourg avait déraillé à l'entrée de la courbe de raccordement de la ligne nouvelle avec la ligne classique sur la commune d'Eckwersheim (Bas-Rhin), à 20 km de Strasbourg, avant de percuter un pont. Il s'agit du premier déraillement mortel dans l'histoire du TGV depuis sa mise en service en 1981.

Dans cette enquête, menée sous l'autorité de juges d'instruction du pôle "Accidents collectifs" du tribunal de grande instance de Paris, deux employés de la SNCF et un salarié de Systra ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires et placés sous contrôle judiciaire en octobre 2016.

Interruption du RER A : le gouvernement demande une enquête

  Interruption du RER A : le gouvernement demande une enquête Le gouvernement français a demandé un rapport sur l'interruption du trafic de la ligne A du RER, qui a repris jeudi matin à Paris après quatre jours d'arrêt partiel, a annoncé la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Le trafic a été interrompu de lundi à jeudi matin entre les stations La Défense et Auber à la suite d'un accident lié au chantier du prolongement du RER E, ligne gérée par la SNCF, dans le cadre d'un forage préliminaire pour des travaux conduits par les équipes du groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec), en charge du chantier du RER E pour SNCF Réseau.

TGV . SNCF . Eckwersheim. Strasbourg. Déraillement . Alstom en forme pour son mariage avec Siemens. Grève à la SNCF : la participation des conducteurs de train est Aisne : le principal suspect du meurtre de Tom va être déféré devant un juge . Sur la PMA, des députés LaREM s'impatientent.

La SNCF sur le banc des accusés. Jeudi, au terme de deux jours d'audition par un juge d'instruction 10H19 Le ministère de l'Emploi devra "contribuer à l'effort" d'économies. 10H19 Argentine: le prêt du FMI de 50 milliards de dollars formellement Envoyer l'article à un ami. Déraillement du TGV Est

  La SNCF devant le juge pour le déraillement du TGV Est © Fournis par La Tribune

Plusieurs expertises, dont une du Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) publiée officiellement en mai, ont déjà pointé une vitesse excessive comme étant la cause du déraillement. Le train avait abordé une courbe à 265 km/h, alors que la vitesse prescrite pour cet essai était de 176 km/h, selon l'enquête du BEA. Au point de déraillement, il circulait à 243 km/h. Cette survitesse a été provoquée par un freinage tardif, s'expliquant par "une stratégie de freinage inadaptée", mais également par une incompréhension au sein de l'équipage et un appel téléphonique perturbateur, selon le BEA-TT.

Rapport final de l'expertise judiciaire

Fin octobre, le rapport final de l'expertise judiciaire sur le déraillement a été remis aux juges d'instruction. Outre la vitesse excessive et des erreurs de préparation déjà pointées dans d'autres rapports, les experts judiciaires ont fait état notamment d'un "manque d'expérience et de formation" du personnel en matière d'essai, selon des sources proches du dossier citées par l'AFP

"Ce rapport attendu met clairement en cause la SNCF et Systra dans des conditions que nous connaissions déjà", avait réagi auprès de l'AFP Me Gérard Chemla, avocat d'une douzaine de familles de victimes.

"C'est une étape et j'espère qu'elle va permettre désormais une mise en examen des personnes morales et de nouvelles personnes physiques responsables des manquements", commentait l'avocat.

Dans leur rapport d'étape, les experts judiciaires avaient mis en évidence des "erreurs de calcul" dans la détermination des points de freinage, et "une mauvaise évaluation" de la marge de ralentissement au moment de l'essai.

(AFP)

Panne géante de Montparnasse : la SNCF va investir des millions d'euros pour améliorer l'information .
Après la panne géante de la gare Montparnasse cet été, la SNCF investira 150 millions d'euros entre 2018 et 2020 pour refondre ses systèmes d'information, a annoncé mercredi le ministère des Transports. C'est l'histoire d'un gros bug technique qui s'est transformé en énorme cafouillage de communication.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!