•   
  •   

Entreprise La France cherche 25.000 volontaires pour tester le vaccin contre le Covid-19

13:40  02 octobre  2020
13:40  02 octobre  2020 Source:   challenges.fr

Pourquoi le retour d'AstraZeneca dans la course au vaccin anti-Covid est une bonne nouvelle

  Pourquoi le retour d'AstraZeneca dans la course au vaccin anti-Covid est une bonne nouvelle AstraZeneca revient dans la course. La Russie, avec son Spoutnik V y croit dur comme fer. Le tandem Sanofi -GSK accélère pour rattraper les concurrents. Point d'étape(s) dans la course au vaccins pour stopper la pandémie. AstraZeneca is back ! Après avoir marqué une pause il y a quelques jours dans les essais de son candidat vaccin anti-Covid, le duo formé par le groupe britannique et l'université d'Oxford a annoncé ce week-end qu'il reprenait ses travaux.

L'Inserm a ainsi été «chargé en coordination avec les hôpitaux et les médecins généralistes de mettre en place une infrastructure permettant de conduire des essais cliniques sur les vaccins Covid - 19 en France ». Ces essais cliniques devront attester de l'efficacité de tel ou tel vaccin lorsqu'il sortira.

# COVID - 19 . Elle n'a pas détaillé quels vaccins seront testés . La plateforme - un "guichet unique pour la France " - est dimensionnée pour mener jusqu'à cinq essais de phase 2 (choix de la dose et du calendrier des injections sur 50 à 500 personnes), et trois essais de phase 3, qui réclament plusieurs

Vaccin Covid © Dado Ruvic Vaccin Covid

La plateforme Covireivac cherchent 25.000 volontaires dans toute la France pour tester un vaccin anti-Covid. Décryptage de cette gigantesque opération.

L’appel est lancé, les inscriptions attendues. 25.000 volontaires seront sélectionnés pour figurer dans les essais vaccinaux de phases 2 et 3 relatifs à la lutte contre le Covid-19. Cette gigantesque opération est réalisée via un réseau de 24 centres d’investigation clinique (CIC) répartis à travers tout le pays. Sur la plateforme Covireivac, chaque individu de plus de 18 ans peut ainsi s’inscrire. Aucune limite d’âge n’a été envisagée. Seulement un court questionnaire à remplir concernant la santé de l'internaute et ses pathologies potentielles, son lieu d’habitation, afin de l'orienter au mieux.

Coronavirus. La revue The Lancet demande des éclaircissements sur le vaccin russe, Spoutnik V

  Coronavirus. La revue The Lancet demande des éclaircissements sur le vaccin russe, Spoutnik V Des chercheurs pointent des « incohérences potentielles » dans les données publiées dans la prestigieuse revue, mais la Russie se défend. The Lancet a annoncé, jeudi 10 septembre, avoir demandé des éclaircissements aux développeurs du vaccin russe après des doutes émis sur la vraisemblance de leurs résultats publiés par cette prestigieuse revue médicale.

Test COVID 19 . PARIS (Reuters) - La plate-forme Covireivac, pilotée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a lancé jeudi en France un appel à candidatures pour 25 . 000 volontaires pour des essais cliniques de vaccins contre

Qui veut se porter volontaire pour faire avancer la recherche ? Ce jeudi 1er octobre 2020, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) lance un appel massif aux volontaires pour tester des vaccins contre le Covid - 19 . A ce jour, près de 300 projets de vaccins contre le nouveau

Cette plateforme pilotée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a été financée par les ministères de la Santé et des Solidarités et de l’Enseignement supérieur et de la recherche. L’Inserm travaille aussi avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et Santé publique France pour permettre une diffusion complète d’informations. Sur le site Covireivac, les intéressés peuvent prendre connaissance de ce qu’est un essai clinique, comment celui se déroule, les contraintes que cela peut représenter au niveau du suivi. Un numéro vert a également été créé, au cas où.

"Nous avons réellement besoin de participants, car nous avons cruellement besoin d’un vaccin et de données confirmant que le vaccin est toléré", explique Odile Launay, infectiologue en charge de coordonner le projet de l’Inserm. "Dans les phases de tests destinées aux volontaires, ils ont une chance sur deux de ne pas avoir le vaccin puisqu’une partie contient un placebo", précise-t-elle également.

Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ?

  Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ? Le vaccin a déjà été testé sur des milliers de volontaires au Brésil et les "résultats sont extrêmement positifs", selon le gouverneur de Sao Paulo. Le Brésil, pays particulièrement touché par la pandémie de coronavirus, pourra-t-il bénéficier d'un vaccin efficace dès la fin de l'année ? C'est ce qu'a affirmé le gouverneur de Sao Paulo qui assure que les essais cliniques d'un vaccin contre le Covid-19 élaboré par le laboratoire chinois Sinovac s'étaient révélés "extrêmement positifs" et qu'une campagne d'immunisation à grande échelle pourrait débuter dès décembre.

Sites de test Covid - 19 Nouveau Positivité des tests Covid - 19 Nouveau. L’Institut national de la santé et de la recherche médicale lance ce jeudi 1er octobre une plateforme pour recruter 25 000 volontaires afin de tester les différents projets de vaccins contre la Covid - 19 .

Covid - 19 : l'Inserm cherche 25 000 volontaires pour tester un futur vaccin . Lire aussi Covid - 19 : le recours contre la fermeture des bars à Marseille et Aix rejeté.

Évaluer la réponse immunitaire des personnes âgées

"Le projet a été dimensionné pour conduire trois essais de phase trois. Ce type d’essais a déjà débuté dans d’autres pays: au Royaume-Uni, en Amérique du Nord, du Sud, des zones où le virus circulait de façon beaucoup plus intense", ajoute Odile Launay. L’objectif est double: 3 essais de phase 3 d’un côté, 5 essais de phase 2 de l’autre. "On voudrait jauger les essais de phase 2 chez les personnes âgées pour évaluer leur réponse immunitaire et la comparer à celle des plus jeunes. Cela permettra de conseiller les décideurs de la politique vaccinale sur les vaccins qui seraient les plus adaptés aux personnes âgées", souligne l’infectiologue. Le suivi de l’efficacité du vaccin se fera en lien avec les médecins généralistes.

Si les essais prévoient la participation de plusieurs milliers de personnes, à titre de comparaison, aux États-Unis, ceux lancés par les industriels comportent 30.000 sujets mais ils ont d’ores et déjà annoncé qu’ils avaient pour ambition d’aller jusqu’à 60.000 sujets.

Coronavirus. « Dans les meilleurs scénarios, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver »

  Coronavirus. « Dans les meilleurs scénarios, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver » Gilles Bloch, le président-directeur général de l’Inserm, a indiqué lundi 28 septembre qu’il était possible d’être « raisonnablement optimistes » parce qu’il y a « une trentaine d’essais qui sont lancés » dans le monde et qu’ils commencent à montrer une « réponse immunitaire à la vaccination » chez l’homme. Dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver. C’est ce qu’a déclaré lundi 28 septembre, sur franceinfo , Gilles Bloch.

Trois vaccins potentiels contre le Covid - 19 dans un laboratoire du Maryland (États-Unis) AFP Sans pouvoir tester les vaccins candidats face à l'épidémie, les médecins ne peuvent évaluer Ce qui ne semble pas être le cas du Covid - 19 . Pour autant, même si la pandémie actuelle pourrait entrer ric-rac

>> À lire : Covid - 19 : un vaccin testé en Afrique du Sud, une première sur le continent. La plupart de ces essais en sont encore au stade de "phase 1" (qui "Pour autoriser un vaccin contre le Covid - 19 , il faudra que les essais cliniques apportent un fort niveau de preuve sur sa sécurité, son efficacité et

Qui pourra participer aux essais?

Les personnes âgées ne seront donc pas exclues des essais cliniques, bien au contraire. Aucun critère d’exclusion n’a été retenu excepté ceux sur l’espérance de vie ou sur la capacité à donner un consentement. La situation est telle que le vaccin devrait être à terme très fortement plébiscité par les personnes âgées. Et pour cause. 90% des personnes décédées du Covid-19 avaient plus de 65 ans. Les personnes dites à risques, maladies pulmonaires, diabètes, etc, seront elles aussi recherchées pour participer aux essais.

De plus, la population qui a déjà contracté cette forme de coronavirus y aura également accès. "Ces essais vont permettre de poser un certain nombre de questions: comment ces personnes qui ont déjà été infectées sont-elles protégées? Va-t-il falloir les revacciner? Quelle va être la réponse et la protection conférée par le vaccin? Aujourd’hui nous possédons peu de données sur la protection à moyen et à long terme de cette infection. Ces question sont importantes notamment pour les soignants qui ont déjà été infectés", relève Odile Launay.

Vous allez pouvoir tester les vaccins contre le Covid-19

  Vous allez pouvoir tester les vaccins contre le Covid-19 L'Inserm est à la recherche de 25.000 volontaires pour tester les différents vaccins formulés contre le covid-19. Vous avez plus de 18 ans? L'institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en appelle à vous pour tester les vaccins actuellement à l'étude pour lutter contre le covid-19. L'institut a ouvert le site Covireivac.fr ce jeudi 1er octobre et souhaite enrôler 25.000 volontaires pour participer aux essais cliniques de grande ampleur.Les volontaires, qui doivent avoir 18 ans ou plus, sont invités à remplir un questionnaire de santé sur le site www.covireivac.

Covid - 19 . Nombre de personnes infectées Il a adressé cet appel à tous les participants de l'initiative onusienne baptisée Accélérateur ACT qui cherche à intensifier l'accès aux outils pour juguler le Covid - 19 lutte, ONU, OMS, Covid - 19 , France . Suivre Ne pas suivre Règles de conduiteDiscussion.

Le CHU de Liège vient de lancer un appel aux volontaires , pour tester un vaccin contre le Covid - 19 . Il s’agit de l’un des premiers tests réalisé en Belgique. Pour cet essai clinique, l’hôpital universitaire recherche une cinquantaine de personnes, âgées de 18 à 55 ans et de plus de 60 ans.

Circulation du virus déterminante

Les vaccins sont développés par de grands industriels et groupes pharmaceutiques du secteur. Ceux qui ont la capacité de mener ces essais d’ampleur sur des milliers de sujets. "On ne peut pas dire lesquels vont être injectés, lorsque l’on fait ces études nous sommes soumis au secret", répond Odile Launay, interrogée sur les vaccins sélectionnés pour les essais. 300 projets de vaccins figurent dans le monde. Sur le site, figure l’indication "Les vaccins sont mis au point par les chercheurs universitaires des laboratoires publics (Institut Pasteur, Oxford University, Inserm, etc), des société de biotechnologies (Moderna, Curevac, BioNtech, Thémis, etc) et des chercheurs de laboratoires pharmaceutiques (Sanofi, Merck, Pfizer, Astrazeneca, Janssen, etc).

Autre élément qui entrera en jeu dans ces essais cliniques: la circulation du virus. "Dans les essais d’efficacité il faut, pour pouvoir conclure à l’efficacité du vaccin, un nombre suffisant d’épisodes documentés d’infections pour permettre de comparer le nombre d’infections de ceux qui ont reçu le vaccin par rapport aux participants qui ont reçu un placebo", explique Odile Launay. En France certaines zones seront privilégiées: l’île de France, Lyon, région Grand Est, ...

Quand seront disponibles les premiers résultats?

Le 1er octobre 2020, les inscriptions sur la plateforme se sont ouvertes. Les personnes seront alors sollicitées dans les semaines et les mois qui viennent de façon à ce qu’elles puissent entrer dans l’essai clinique avant la fin de l’année 2020 ou au premier semestre de l’année 2021. Les inclusions dans les essais de phase 2 n’ayant pas encore démarré, le temps de vacciner les personnes, faire les prélèvements nécessaires et d’analyser les réponses immunitaires: "le délai minimum est de 6 mois avec seulement des réponses préliminaires", tranche Odile Launay. "De plus on doit avoir un taux minimum de cas d’infection au Covid-19 suffisant sinon se posera la question de comment démontrer l’efficacité du vaccin."

L'Inserm prévient toutefois que les risques restent présent: le vaccin est nouveau, n'a jamais été réalisé auparavant. Des indemnités son prévues, les montant restent très faibles, "ce n'est en aucun cas une rémunération".

Johnson & Johnson a suspendu les essais sur son vaccin COVID-19 en raison de la «maladie inexpliquée» du sujet .
Update, 13 octobre: ​​ Johnson & Johnson a annoncé qu'il avait suspendu tous ses essais cliniques de candidat vaccin COVID-19, y compris un grand à l'échelle de l'essai humain de phase 3 appelé «Ensemble» qui a débuté en septembre et visait à recruter jusqu'à 60 000 personnes sur trois continents. L'un des participants à cet essai avait une "maladie inexpliquée", a déclaré la société.

usr: 1
C'est intéressant!