•   
  •   

Entreprise Castorama : la délocalisation de services menace des centaines d'emplois

10:00  14 novembre  2017
10:00  14 novembre  2017 Source:   latribune.fr

Energie éolienne, fer de lance de la transition énergétique

  Energie éolienne, fer de lance de la transition énergétique L’année 2016 a été celle de bien des records pour l’éolien, avec une augmentation de 45% des installations raccordées. Fin 2016, le territoire français comptait près de 7 000 turbines éoliennes reliées à son réseau électrique. Grâce à cet important parc installé de 12 000 MW, l'énergie éolienne représente 3,9% de la production totale d'électricité, et plus de 22% de la production électrique renouvelable.

Au total, 750 emplois sont menacés . Castorama délocalise en Pologne, des centaines d ' emplois menacés . Dernière en date, la délocalisation des services financiers centraux à Cracovie, en Pologne.

Le britannique Kingfisher continue sa réduction des coûts dans ses deux enseignes de bricolage françaises, Castorama et Brico Dépôt. Dernier annonce en date, la délocalisation des services centraux à Cracovie, en Pologne. Au total, 750 emplois sont menacés .

Le regroupement à Cracovie, en Pologne, des activités comptabilité et contrôle de gestion des filiales du groupe britannique Kingfisher, propriétaire de Castorama et Brico Dépôt, va entraîner un plan de sauvegarde de l'emploi à l'horizon 2018, ont fait savoir les syndicats FO et CGT.

Des centaines d'emplois sont menacés chez Castorama et Brico Dépôt, des enseignes du groupe britannique Kingfisher, a déclaré lundi la Fédération des employés et cadres de Force ouvrière (FO).

Selon le syndicat, la directrice générale du numéro un européen du bricolage, Véronique Laury, a annoncé à l'ensemble des filiales du groupe la création d'un service partagé en Pologne qui regroupera toutes les activités financières.

"Bâtir l'EDF de demain avec les collaborateurs d'aujourd'hui"

  EDF ne manque pas de dispositifs dédiés à l’innovation, aussi bien interne qu’en open innovation. Pourtant, l’opérateur historique a annoncé en septembre dernier la création d’une nouvelle entité baptisée "EDF Nouveaux Business", qui compte une quinzaine de personnes regroupées dans les locaux de l’entreprise à Levallois. Son directeur, Michel Vanhaesbroucke, un ancien d’Engie qui a rejoint l’électricien en 2015, détaille ses objectifs à "La Tribune".LA TRIBUNE - Comment EDF Nouveaux Business s'articule-t-il avec les dispositifs pré-existants dédiés à l'innovation ?

La chaîne de bricolage entend délocaliser ses activités comptabilité et contrôle de gestion en Pologne, d'après les syndicats FO et CGT, menaçant des centaines d ' emplois dans l'Hexagone. Plusieurs centaines de postes seraient menacés chez Castorama et Brico Dépôt, du groupe Kingfisher

La délocalisation , en anglais offshoring, est le transfert par une entreprise d'activités, de capitaux et d ' emplois dans des régions du monde offrant pour elle un avantage compétitif du fait : soit de coûts plus bas (main-d'œuvre peu coûteuse, meilleur accès aux ressources naturelles

Kingfisher a annoncé en septembre un recul de 8,1% de son bénéfice net au premier semestre, à 295 millions de livres (332 millions d'euros), qu'il a mis sur le compte de problèmes d'approvisionnement de certains produits et sur des ventes toujours faibles en France. La restructuration fait partie d'un plan, baptisé "One Kingfisher", visant à réduire les coûts et générer 700 millions d'euros supplémentaires de dividendes d'ici 2020, a  a déclaré à Reuters un délégué syndical FO chez Castorama, Jean-Paul Gathier.

Incertitudes sur le nombre d'empois touchés

La CGT dénonce une "politique de dégraissement pour gagner du fric sur la réduction de la masse salariale pour donner plus et encore plus aux actionnaires !!!", tandis que FO fustige une restructuration "sacrifiant" les salariés "vus comme des coûts" et "priés de devenir low cost".

En grosse difficulté, General electric est contraint à l'austérité

  En grosse difficulté, General electric est contraint à l'austérité Rien ne va plus pour le fabricant des moteurs d'avions et des turbines qui a perdu plus de 7% à Wall Street lundi. Le conglomérat américain a prévu de se recentrer sur trois activités (aéronautique, santé et énergie), supprimant, au passage, des milliers d'emplois.L'action du conglomérat industriel américain General Electric a perdu plus de 7% lundi à Wall Street après l'annonce d'un plan de restructuration prévoyant pour 20 milliards de dollars de cessions d'actifs et des milliers de suppressions d'emplois pour réduire ses coûts.

Une délocalisation des services menace de nombreux postes chez Castorama et Brico Dépôt. Plusieurs centaines de postes seraient menacés chez Castorama et Brico Dépôt Avec moins 2 % en un an, le nombre d’inscrits à Pôle emploi recule quatre fois plus que dans le reste de la Région.

Des centaines de postes menacés chez Castorama et Brico Dépôt. Et pendant ce temps là,nous,on crée des emplois de " service à la personne" rémunérés par les quelques-uns qui sont encore capables de payer des impôts.Y a pas à dire,on vit une époque formidable .

"Après les métiers de la comptabilité, du contrôle de gestion, d'autres métiers seront vraisemblablement appelés à disparaître", craint aussi FO.

  Castorama : la délocalisation de services menace des centaines d'emplois © Fournis par La Tribune

"Le périmètre n'a pas été communiqué" mais "plusieurs centaines" de postes sont menacés, en comptant certains personnels administratifs en magasin dont les suppressions de postes étaient "déjà actées", a dit de son côté Nicolas Euzenot (CGT). "Et on sent que les annonces ne sont pas finies".

Chez Castorama, FO évalue à "environ 500" le nombre de postes menacés au total, dont "200 à 250" au siège de Templemars (Nord), a indiqué à l'AFP son représentant Jean-Paul Gathier. "Ils nous disent que ces métiers disparaissent à horizon fin 2018", avec une négociation sur un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) prévue "début 2018", a-t-il précisé. Chez Brico Dépôt, "40 à 50 personnes devraient être impactées" selon Patrice Herrerias (FO). "On ne sait pas encore si les personnels administratifs en magasin" le seront, a-t-il ajouté. Selon FO, Castorama compte 13.000 salariés et 103 magasins et Brico Dépôt, son "petit frère low-cost", 121 points de vente.

Sollicitée, la direction de Castorama n'avait pas donné suite en fin de journée.

(avec AFP et Reuters)

Mitsubishi Materials a falsifié des données pendant des années .
Les données en question concernent des joints utilisés par des centaines de clients pour des produits industriels comme les avions. Une filiale de Mitsubishi Materials a falsifié des données sur ses produits pendant des années, rapporte jeudi le Nikkei, dernier cas en date d'une série de scandales sur le contrôle qualité impliquant des fabricants japonais.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!