•   
  •   

Entreprise Suez: Ardian renonce à déposer une offre auprès d'Engie

20:00  05 octobre  2020
20:00  05 octobre  2020 Source:   challenges.fr

Alstom fait son retour sur l'indice CAC 40

  Alstom fait son retour sur l'indice CAC 40 Malgré un contexte d'incertitudes grandissantes sur la progression de la pandémie qui fragilise l'indice parisien ce lundi, l'industriel va devoir prouver sa solidité aux investisseurs.Alstom revient, lui, avec des arguments pour rassurer ses investisseurs. L'industriel vient de signer avec la Région Ile-de-France un contrat de 255 rames de RER, pour un montant maximum de 3,7 milliards d'euros. Ce nouveau modèle prévu pour 2021 a été développé et produit en consortium par Alstom et Bombardier, deux géants ferroviaires qui ont conclu leur mariage mercredi en scellant un accord sur les termes financiers de la transaction.

Suez © CHARLES PLATIAU Suez

Ardian, fidèle aux principes de négociations non hostiles, a décidé de ne pas déposer d'offre auprès d'Engie pour lui racheter sa participation dans Suez, afin de laisser le temps aux discussions en cours.

Le fonds français Ardian a annoncé lundi renoncer à déposer une offre auprès d'Engie pour lui racheter sa participation dans le géant des services à l'environnement Suez, laissant ainsi la voie libre à un rachat de ce bloc par Veolia. "Suite à l'expression de son intérêt, Ardian a travaillé sur une offre soutenue par les salariés de Suez et son conseil et nécessitant 6 semaines de due diligence. Cependant, Ardian, fidèle aux principes de négociations non hostiles, a décidé de ne pas déposer d'offre pour laisser le temps aux discussions en cours", a indiqué Ardian dans un communiqué.

Engie : un rachat de Suez par Veolia pourrait détruire des milliers d’emplois

  Engie : un rachat de Suez par Veolia pourrait détruire des milliers d’emplois Un rapprochement Suez-Veolia menacerait 10.000 emplois dans le monde, juge le DGA de la cible, qui s'oppose à l'offre du géant des services aux collectivités. Un adossement de Suez à Veolia détruirait jusqu'à 5.000 emplois en France et autant hors de nos frontières. C'est en tout cas l'avis du directeur général adjoint de la cible (détenue à plus de 30% par Engie), qui rejette le projet de fusion souhaité par son rival. "Evidemment que ça aboutirait à une casse sociale. On l'a chiffrée à 10.000 personnes dans le monde dont 4 à 5.

Ardian avait fait part de son "intérêt" jeudi dernier pour racheter 29,9% du groupe d'eau et de déchets Suez à Engie, qui souhaite vendre cette participation. Cette démarche était soutenue par la direction et les syndicats de Suez, qui souhaitent que l'entreprise reste indépendante et échappe au contrôle de son grand rival Veolia. Ce dernier a fait une offre ferme de 3,4 milliards d'euros, qui expire lundi à minuit, et que doit examiner Engie lors d'un conseil d'administration. Plus rien ne s'oppose en théorie à cette opération maintenant qu'Ardian a jeté l'éponge.

"Éviter une prise de contrôle"

Dans un communiqué distinct, Suez juge toujours "hostile" l'approche de Veolia. Son conseil "regrette la précipitation du conseil d'Engie de vouloir décider sans analyse et sans discussion et dialogue préalables d'une offre alternative qui préserve l'intérêt social de Suez, et celui de ses actionnaires et de toutes ses parties prenantes, salariés et clients".

"Dans le contexte actuel, le conseil d'administration de Suez est en ligne avec la décision d'Ardian de ne pas remettre d'offre au conseil d'Engie", poursuit le groupe. "Afin de préserver les intérêts des actionnaires et des parties prenantes, le conseil d'administration de Suez confirme qu'il mettra en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait", prévient Suez.

(Avec AFP)

France's Engie cartographie un plan de 2,2 milliards de dollars pour la première ville australienne à devenir neutre en carbone .
Par Sonali Paul © Reuters / STEPHANE MAHE FILE PHOTO: Logo of Engie MELBOURNE (Reuters) - Une ville du nord tropical de l'Australie vise à être le premier dans le pays à devenir neutre en carbone d'ici 20 ans, avec l'aide d'un plan d'une valeur de 3,1 milliards de dollars australiens (2,2 milliards de dollars) conçu par l'entreprise de services publics française Engie SA.

usr: 1
C'est intéressant!