•   
  •   

Entreprise Covid-19 : Pfizer prévoit de demander l’autorisation pour son vaccin d’ici un mois d’après son PDG

19:25  16 octobre  2020
19:25  16 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Pfizer dit que le processus de vaccination ne sera pas influencé par la politique

 Pfizer dit que le processus de vaccination ne sera pas influencé par la politique Le PDG de (Bloomberg) - Le PDG de Pfizer Inc., Albert Bourla, a déclaré que la recherche par la société d'un vaccin contre le nouveau coronavirus ne serait pas affectée par la pression politique, car les inquiétudes augmentent que la précipitation pour trouver un coup soit influencée par l'élection présidentielle américaine. © Bloomberg Albert Bourla, chef de l'exploitation et chef de la direction de Pfizer Inc., écoute lors d'une audience du Comité sénatorial des finances sur le prix des médica

Le géant pharmaceutique américain va demander l’autorisation d’urgence pour son vaccin contre le Covid-19. © AFP/JEENAH MOON Le géant pharmaceutique américain va demander l’autorisation d’urgence pour son vaccin contre le Covid-19.

Le géant pharmaceutique américain veut demander une autorisation en urgence pour son vaccin contre le coronavirus. Les essais pratiqués sur 30 000 personnes devraient donner leurs résultats d’ici deux semaines.

Le géant pharmaceutique américain Pfizer prévoit de demander une autorisation d’urgence pour son vaccin contre le Covid-19 auprès des autorités américaines lors de la troisième semaine de novembre, a annoncé vendredi son PDG.

Vaccin le jour du scrutin peu probable: la FDA émettra des normes d'autorisation plus strictes

 Vaccin le jour du scrutin peu probable: la FDA émettra des normes d'autorisation plus strictes En réponse aux préoccupations selon lesquelles un vaccin COVID-19 pourrait être précipité au public avant le jour du scrutin, la Food and Drug Administration (FDA) publiera des directives plus strictes pour qu'un vaccin gagne «autorisation d'utilisation d'urgence», selon The Washington Post .

« En supposant que les données soient positives, Pfizer demandera une autorisation d’utilisation d’urgence aux États-Unis peu après que l’étape de sécurité aura été franchie, au cours de la troisième semaine de novembre », a dit Albert Bourla dans une lettre ouverte publiée sur son site.

Les États-Unis pourraient donc avoir deux vaccins prêts d’ici la fin de l’année, si les essais cliniques en cours étaient concluants et si l’Agence des médicaments (FDA) autorisaient leur distribution, puisque la société Moderna table également sur le mois de novembre, soit après l’élection présidentielle américaine.

Pfizer s’est conformé aux consignes de la FDA qui a demandé, la semaine dernière, aux développeurs de vaccins d’attendre deux mois après l’injection de la seconde dose chez les participants aux essais cliniques afin de surveiller l’apparition d’éventuels effets secondaires graves.

Covid-19 : où en sont les vaccins ?

  Covid-19 : où en sont les vaccins ? Parmi les 193 candidats-vaccins en cours d’élaboration contre la Covid-19, selon l’Organisation mondiale de la santé, seulement onze sont en phase 3 des études cliniques, celle des tests sur l’homme à grande échelle. Moderna, Pfizer, AstraZeneca… Quel laboratoire sera le premier à dégainer un vaccin efficace et fiable contre la Covid-19 ? Alors que la deuxième vague épidémique prend de l’ampleur avec une hausse continue des hospitalisations et admissions en réanimation en France - sans un traitement ayant fait ses preuves contre la maladie - tous les espoirs reposent sur l’arrivée d’un vaccin.

Son titre gagnait plus de 2 % lors des échanges électroniques avant l’ouverture de la Bourse.

Des résultats attendus d’ici deux semaines

Le PDG de Pfizer, partenaire de la société allemande BioNTech, a dit qu’en revanche, l’essai en cours sur 30 000 participants produirait peut-être des résultats sur l’efficacité du vaccin dans les deux prochaines semaines.

« Nous pourrions savoir si notre vaccin est efficace ou non d’ici la fin octobre », a écrit Albert Bourla.

Mais la FDA pose trois conditions à l’autorisation d’un vaccin : Est-il efficace ? Est-il sûr ? Et la société est-elle capable de le produire à grande échelle ? Pfizer pense que les trois conditions seront donc réunies d’ici la troisième semaine de novembre, dans un mois.

C’est à peu près la même date que celle avancée la semaine dernière par l’autre société très avancée dans les essais cliniques, Moderna, dont le patron a évoqué le 25 novembre.

Les deux sociétés, financées par le gouvernement américain, avaient lancé la phase 3 de leurs essais cliniques en même temps fin juillet, et les deux ont lancé la production de doses par précaution, afin d’en livrer plusieurs dizaines de millions aux États-Unis d’ici la fin de l’année, en cas d’autorisation.

La décision d’autoriser ou non le vaccin, et pour quelles populations, reviendra à la FDA, qui a promis de respecter les procédures scientifiques habituelles et de ne pas laisser le pouvoir politique interférer.

COVID-19 de Pfizer ne seront probablement pas disponibles avant le jour du scrutin: les dirigeants du PDG .
Les données sur le vaccin Pfizer ont déclaré mardi lors d'une présentation aux investisseurs du troisième trimestre, qu'ils n'avaient pas encore vu les premières données d'efficacité intermédiaires. Le Data Monitoring Committee, un groupe indépendant d'experts qui surveille les études cliniques et la collecte des données, "n'a pas réalisé à ce jour d'analyses d'efficacité intermédiaires", selon Pfizer.

usr: 1
C'est intéressant!