•   
  •   

Entreprise Rafale, Airbus A321, véhicules blindés... le Qatar achète du made in France

12:20  07 décembre  2017
12:20  07 décembre  2017 Source:   latribune.fr

Florence Parly confirme l'intérêt du Qatar pour 12 Rafale supplémentaires

  Florence Parly confirme l'intérêt du Qatar pour 12 Rafale supplémentaires "C'est un sujet qui est en négociations depuis de longs mois", a confirmé Florence Parly à propos d'une possible transaction portant sur les avions de combat de Dassault Aviation. Comme La Tribune l'avait annoncé la semaine dernière, le Qatar se montre très intéressé par une nouvelle commande portant sur douze Rafale supplémentaires.

↑ « Rafale , Airbus A 321 , véhicules blindés le Qatar achète du made in France », La Tribune,‎ 7 décembre 2017 (lire en ligne). ↑ Comment le Qatar s' achète la France . L’Express – Dossier Spécial. 29 février 2012.

À l'occasion d'une visite au Qatar , le président français Emmanuel Macron a signé, jeudi, plusieurs gros contrats. Le petit émirat s'est notamment engagé à acheter 12 avions de combat Rafale , 50 Airbus et 490 véhicules blindés .

Signés en présence d'Emmanuel Macron et de l'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, ces contrats comprennent 12 Rafale ainsi quela concession du métro de Doha et du tramway de Lusail, confiée à un consortium SNCF/RATP, ou encore l'achat de 490 véhicules blindés type VBCI au français Nexter.

Le Qatar a signé jeudi la levée de l'option sur l'achat de 12 avions de combat Rafale (Dassault Aviation) supplémentaires, une lettre d'intention pour 490 blindés Nexter et un contrat d'exploitation et maintenance du métro de Doha, à l'occasion d'une visite d'Emmanuel Macron.

"Ce nouvel accord a été bâti sur la relation privilégiée qui existe entre les deux pays et sur la détermination que partagent le Ministère de la Défense du Qatar et Dassault Aviation à aller plus loin ensemble", a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault

Douze Rafale supplémentaires au Qatar, c'est chaud pour Dassault Aviation

  Douze Rafale supplémentaires au Qatar, c'est chaud pour Dassault Aviation Le Qatar pourrait prochainement lever l'option portant sur l'achat de douze Rafale supplémentaires. Emmanuel Macron sera à Doha le 7 décembre prochain. C'est chaud à nouveau pour le Rafale au Qatar. Doha a d'ailleurs demandé à Paris une prolongation de l'option portant sur la vente de douze Rafale, qui arrivait à expiration, précise-t-on à La Tribune.

Le Qatar a levé l’option sur les douze Rafale , d’un montant estimé à 1,1 milliard d’euros Autre avancée, la signature d’une lettre d’intention pour l’achat de 490 véhicules blindés de Le contrat pourrait être signé en 2018. Seule jusqu’à présent la France en est dotée, ayant acheté 630 véhicules .

continuer sa lecture. France . Monde. A l'occasion d'une visite d'Emmanuel Macron à Doha, le Qatar a signé ce jeudi des contrats de plusieurs milliards d'euros pour l'achat d'au moins 12 Rafale et 50 Airbus A 321 .

Aviation cité dans un communiqué.

L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française. Le Qatar a également signé un contrat pour 50 Airbus A321neo avec moteurs Safran et une option pour 30 autres avions du même type. Signé avec la SNCF et la RATP, le contrat pour l'exploitation et la maintenance du métro de Doha et d'un tramway à Lusail est estimé à plus de 3 milliards d'euros et a une durée de 20 ans, ont précisé les deux opérateurs de transport français dans un communiqué. Le Qatar a par ailleurs signé avec Suez un contrat pour la dépollution des sols de lagunes.

Crise du Golfe et antiterrorisme

Après Alger mercredi, le président français Emmanuel Macron effectue une visite éclair au Qatar, avec au menu plusieurs gros contrats, la crise dans le Golfe et la lutte antiterroriste. Il se rend d'abord jeudi matin sur la grande base américaine d'Al-Udeid qui abrite le siège du Centcom, le commandement central américain qui dirige les opérations antijihadistes. Il y rencontrera le commandement américain, ainsi que les troupes françaises stationnées sur place.

Armement : l'Egypte se rapproche d'une nouvelle commande de Rafale et de corvettes Gowind

  Armement : l'Egypte se rapproche d'une nouvelle commande de Rafale et de corvettes Gowind Florence Parly va en Egypte en fin de semaine. Elle va préparer la prochaine visite d'Emmanuel Macron prévue en début d'année pendant laquelle Le Caire pourrait signer de nouveaux contrats d'armement (Rafale et corvettes Gowind). Pour la France, l'axe Paris/Le Caire reste très important au Proche et Moyen-Orient, une région marquée par un contexte géopolitique excessivement instable. Après avoir reçu en octobre à Paris le président Abdel Fattah al Sissi, Emmanuel Macron devrait d'ailleurs s'y rendre en début d'année prochaine, vers la fin janvier ou début février, selon nos informations.

Le Qatar a signé, ce jeudi matin, des contrats d'un montant global de 10 milliards d'euros pour l'achat de 50 Airbus A 321 avec une option pour 30 appareils supplémentaires et au moins 12 Rafale Métro, véhicules blindés , dépollution.

L’exploitation et la maintenance du métro de Doha, 12 Rafale , 50 Airbus , 490 véhicules blindés vendus au Qatar … Après Nicolas Sarkozy et François Hollande, au tour d’Emmanuel Macron d’endosser le costume de super-VRP de la France .

L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française. © Fournis par La Tribune L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française.

Il s'entretiendra ensuite avec le jeune émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, qu'il avait reçu à Paris en septembre, avant une conférence de presse conjointe. Durant cette visite, les deux dirigeants ouvriront un "dialogue de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme", a indiqué la présidence française.

(avec Reuters et AFP)

Emmanuel Macron veut s'offrir son "Air Force One" .
Emmanuel Macron souhaite s'offrir un Airbus A319neo à usage gouvernemental d'une valeur estimée entre 130 et 150 millions d'euros. Mais la polémique du vol Tokyo-Paris d'Edouard Philippe a reporté la commande de cet appareil. Après "Air Sarko One" et son A330 d'occasion, voici "Air Macron One". Selon des sources concordantes, Emmanuel Macron veut s'offrir un Airbus A319neo à usage gouvernemental d'un montant estimé entre 130 et 150 millions d'euros.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!