•   
  •   

Entreprise Carrefour, Auchan: pourquoi les distributeurs français quittent la Chine

23:25  19 octobre  2020
23:25  19 octobre  2020 Source:   challenges.fr

Auchan rappelle du confit de foies et des œufs, Casino du pain au Sésame

  Auchan rappelle du confit de foies et des œufs, Casino du pain au Sésame Plusieurs produits vendus chez Auchan et Casino font actuellement l'objet d'un rappel. Pensez donc à vérifier votre frigo et vos placards. Confit de foies, œufs, pain... Ces produits, vendus chez Auchan et Casino, font actuellement l'objet d'un rappel. La première enseigne alerte les consommateurs qui auraient acheté du confit de foies aux châtaignes de la marque Madrange. La barquette de 150g qui porte le numéro de lot 274 LS6, l'estampille fabricant FR 87.085.003 CE et dont la date limite de consommation est le 04/11/2020 fait l'objet d'une erreur d'étiquetage.

Le distributeur français cède le contrôle de ses activités en Chine pour 620 millions d’euros. Présent en Chine depuis 1995, Carrefour Chine compte 210 hypermarchés et 24 magasins de proximité.

* Auchan Hypermarché, Auchan Supermarché Auchan e-Commerce France et Auchan Retail Services, responsables conjoints de traitement, traitent vos données personnelles afin de permettre votre abonnement à la newsletter Auchan .

Le magasin de proximité Hi! Auchan de Shanghai © Hiauchan Shanghai©Antoine Pernod/SDP Le magasin de proximité Hi! Auchan de Shanghai

Un an après la décision d'Alexandre Bompard de céder Carrefour Chine, c'est désormais Edgard Bonte, président d'Auchan Retail, qui annonce se séparer de ses activités dans ce pays d'Asie. Pris d'assaut par les géants du Web, ce territoire n'est plus la priorité pour les distributeurs français qui ont du fil à retordre en France.

Qu'il semble loin, le temps où les distributeurs français partaient, la fleur au fusil, planter des drapeaux conquérants aux quatre coins du globe. En quelques années, l'heure est passée des grandes manoeuvres internationales au repli. Et hasard ou coïncidence, c'est au moment où la pandémie renforce la notion de frontières et cloue les avions au sol qu'un acteur vient d'annoncer qu'il raye un nouveau pays de sa carte. Ce lundi 19 octobre, Edgard Bonte, président d'Auchan Retail, a officialisé le départ du distributeur de Chine, et annoncé qu'Alibaba, qui était déjà actionnaire majoritaire de sa filiale chinoise, SunArt, en devient l'unique propriétaire. Cet événement inattendu survient un peu plus d'un an après la cession, déjà, des activités d'Auchan en Italie et au Vietnam. Et un plus d'un an, aussi, après que son grand concurrent Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, décide, lui aussi, de quitter le gigantesque pays asiatique. Le 2 octobre, c'est l'Américain Wal-Mart qui se félicitait d'avoir enfin trouvé un repreneur pour sa chaîne de supermarchés britannique, Asda. "Tous les grands retailers dans le monde se recentrent sur leur métier historique", pointe Clément Genelot, analyste à Bryan Garnier. "Et ce n’est pas terminé."

Lidl rappelle des salades, Auchan de la bière : risques pour le consommateur

  Lidl rappelle des salades, Auchan de la bière : risques pour le consommateur Les deux enseignes ont procédé au rappel de produits en raison de risques pour la santé des acheteurs. Prudence si vous avez récemment fait des achats chez Auchan ou chez Lidl. Dans un communiqué, l’enseigne de grande distribution de la famille Mulliez explique procéder au rappel de la "Salade Buddha Bowl Chèvre" en raison de la présence d’un allergène. Dans le même temps, l’entreprise allemande de hard-discount explique avoir fait de même pour de la bière de la marque Jalisqo saveur tequila Red en raison de la suspicion de présence de morceaux de verre dans le produit.

Cartables, calculatrices, trousses, agenda, papeterie achetez vos fournitures scolaires à petit prix chez Auchan et profitez de la livraison au choix à domicile, en magasin ou en point relais !

International: pourquoi les distributeurs français plient bagage. En deux mois, Carrefour a cédé le contrôle de la Chine , Auchan vendu l’Italie et le Vietnam, et Casino soldé sa participation dans le brésilien Via Varejo.

Concentrer les ressources sur la France

En France, quitter la Chine à seize mois d'intervalle a découlé d'un raisonnement similaire pour Alexandre Bompard et Edgard Bonte. D'un côté, sur leur territoire national, les deux patrons de distributeurs intégrés voient leurs dizaines et dizaines de gros hypermarchés subir chaque jour un peu plus la compétition féroce des concurrents, l'indépendant Leclerc et le discounter Lidl en tête. Pour s'en sortir, pas le choix. Il faut faire tourner la planche à billets pour investir des millions dans la baisse des prix, la modernisation des magasins, le digital... De l'autre côté, à 8.000 kilomètres à l'est, l'empire du Milieu n'offre plus la ruée vers l'or d'antan. "En Chine, les distributeurs occidentaux s'en sont sortis tant qu'ils étaient les premiers, qu'ils apportaient une innovation", note Olivier Macard, associé à EY. "Ils se sont fait complètement surprendre par l'arrivée de mastodontes sortis de nulle part, les géants Alibaba, Tencent et JD.Com. C'est aussi un pays très compliqué du point de vue de la gouvernance, opérationnel, réglementaire. Et dans ce vaste territoire, quand on pèse 10 fois moins que les leaders du e-commerce, on n'est rien." Nicolas Champ, analyste à Barclays, confirme: "C’est un marché de toute façon difficile pour les Occidentaux. Il s’est durci depuis la montée en puissance des acteurs internet qui mettent la pression sur les prix."

Reprise de Bio C’Bon. Biocoop améliore son offre et propose de reprendre « 100 % des salariés »

  Reprise de Bio C’Bon. Biocoop améliore son offre et propose de reprendre « 100 % des salariés » Le groupe Biocoop a fait mardi une nouvelle offre de reprise pour les magasins de la chaîne Bio C’Bon. Nouvel argument : un maintien de l’emploi à effectif constant. Biocoop va proposer de reprendre 100 % des salariés, dans les magasins, à la logistique ou au siège de Bio C’Bon, dans une offre de reprise améliorée qui sera étudiée vendredi par le tribunal de commerce de Paris, a déclaré mardi 13 octobre 2020 à l’AFP son président Pierrick De Ronne.

Auchan quitte l 'Empire du Milieu: le distributeur français a annoncé lundi la cession de sa filiale chinoise SunArt au géant du e-commerce Alibaba pour quelque trois milliards d'euros, tirant ainsi un trait sur le marché chinois, "inspirant" mais "très spécifique".

Faites vos courses en ligne chez Carrefour Belgique au meilleur prix en magasin, en livraison à domicile ou en point retrait.

"Le problème d'Auchan est de vouloir de l'argent frais et vite"

Alors Carrefour et Auchan en Chine, bonnet blanc et blanc bonnet? Loin de là. Car derrière ce tableau similaire, les situations divergent du tout au tout. Pour Carrefour, quitter la Chine, qui plombait ses comptes, a sans aucun doute apporté un soulagement. A l'inverse, SunArt, la filiale chinoise d'Auchan contribuait fortement aux bénéfices du groupe et compensait les difficultés en France. Elle offrait ainsi un poste d'observation rentable sur le premier marché mondial, en pointe sur le commerce de demain. "Carrefour avait envie de se séparer d’un foyer de pertes car l'actif en l’état ne pouvait pas être redressé", confirme Clément Genelot. "L’actif d’Auchan, lui, n’est pas du tout dans la même situation. Un partenariat solide avait été noué avec Alibaba et l'activité allait bien. Le problème d’Auchan est de vouloir de l’argent frais et vite. Ils ont monétisé le seul actif qui pouvait l'être. Pourquoi? Premièrement, car la restructuration de l'entreprise a un coût. Deuxièmement, ils ont en tête qu’ils faut être plus proactifs et flexibles pour saisir les opportunités qui se présenteront en Europe. Le dossier Bio c’Bon, qui était sur la table depuis longtemps, a sans doute été un électrochoc. Auchan est en retard dans le bio. Et troisièmement, l'ambiance chez les Mulliez, propriétaires d'Auchan, doit être délétère. Ils ont fait une croix sur leurs dividendes pendant deux ans. Ils se préparent sans doute à s'en reverser dès l’an prochain."

Bio C'Bon : quelles sont les offres des repreneurs potentiels ?

  Bio C'Bon : quelles sont les offres des repreneurs potentiels ? Les différents dossiers seront présentés ce vendredi devant le tribunal de commerce de Paris. Biocoop, Carrefour ou encore le groupe familial Zouari sont en lice. C'est la dernière ligne droite pour l'enseigne Bio C'Bon. L'entreprise, en difficulté en début d'année, a été placée en redressement judiciaire et de nombreux candidats sont désormais sur les rangs pour la reprise.

Les récentes alliances nouées entre les géants français de la grande distribution ne devraient pas être sans impact Tesla : un management de dingue mais efficace / Face à la Chine , notre champion >> En vidéo - Comment les distributeurs mettent la pression sur les fournisseurs (Capital n°298).

Auchan est une enseigne de grande distribution faisant partie de l'Association familiale Mulliez. L'enseigne est fondée par Gérard Mulliez en 1961 et dirigée par lui jusqu'en 2006. En 2018, il s'agit du douzième distributeur mondial, et deuxième distributeur français .

Nicolas Champ confirme: "Auchan était parmi les premiers distributeurs à être entré en Chine, il y était leader de la distribution alimentaire. Je ne suis pas sûr que le signal envoyé par cette opération soit très positif." Contacté par Challenges, un porte-parole d'Auchan assure d'ailleurs qu'il y a seulement 3 ans, quand Alibaba est entré au capital de SunArt, l'idée n'était absolument pas de vendre ensuite. Mais trois ans plus tard, la situation du distributeur nordiste s'est dégradée. Les Mulliez ont fait sauter la tête de l'ancien dirigeant, Wilhelm Hubner. Son successeur Edgard Bonte a redressé les comptes. Vendu certaines filiales. Annoncé la suppression de près de 1.500 postes en France début septembre. Et voilà qu'il vend les 484 hypermarchés de SunArt, pour un chiffre d'affaires d'une douzaine de milliards d'euros, à Alibaba.

Ce qu'Auchan peut faire des 3 milliards

En échange, le chèque empoché est colossal, de 3 milliards d'euros. C'est plus que les 2 milliards d'économies annoncées par Alexandre Bompard en cinq ans, et qu'il réinjecte au fil de l'eau dans des baisses de prix, dans le digital et dans des acquisitions stratégiques. C'est à comparer, aussi, au plan de cession d'actifs que mène Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, pour désendetter son entreprise: 4,5 milliards d'euros en plusieurs années. Avec 3 milliards d'euros, Edgard Bonte, en pleine exécution de son plan de transformation, a les moyens de racheter de beaux actifs. Bio c'Bon dont le sort se décide actuellement, se négocie entre 2,5 et 60 millions d'euros. Alors, à quoi servira ce pactole? A se désendetter, tout d'abord, annonce l'entreprise dans son communiqué. La dette atteignait en effet 5,2 milliards d'euros en janvier. A "saisir toute opportunité pertinente sur ses marchés", ensuite. A rénover les hypermarchés, sans doute aussi. Enfin, à "se développer dans de nouveaux pays". Mais gageons que ce sera plutôt en Europe ou en Afrique qu'en Asie.

Carrefour met la main sur la centaine de points de vente Bio C'Bon .
En acquérant les 107 point de vente de l'enseigne bio, le géant de la distribution compte accélérer sur un segment sur lequel il a encore tout à prouver. Il promet dans cette offre à 100 millions d'euros de préserver le millier d'emplois qui seront intégrés à sa marque So.bio rachetée en 2018.L'enseigne de grande distribution était notamment à la lutte avec le spécialiste du secteur Biocoop et le groupe familial Zouari (actionnaire des surgelés Picard), qui proposaient également la reprise d'une large part des salariés. Mais Carrefour a offert le meilleur prix de cession, donnée importante car elle permet notamment d'apurer le passif de Bio C'Bon.

usr: 26
C'est intéressant!