•   
  •   

Entreprise "Les banques sont accros aux frais"

11:20  31 janvier  2018
11:20  31 janvier  2018 Source:   latribune.fr

Bitcoin : les choses à savoir avant d’investir dans l’immobilier

  Bitcoin : les choses à savoir avant d’investir dans l’immobilier Alors que certaines transactions immobilières commencent à se régler en bitcoins, des questions se posent sur l’usage de la crypto-monnaie. Comment gérer son instabilité, décrocher un prêt ou déclarer d’éventuelles plus-values ? Explications. © Parilov immobilier L’embrasement du bitcoin, monnaie virtuelle dont le cours s’est envolé ces derniers mois, a atteint le marché immobilier des États-Unis, en particulier en Floride, en permettant aux investisseurs étrangers d’esquiver le contrôle des changes dans leur pays et des sanctions économiques.

Les nouveaux entrants de la finance ne font généralement pas de cadeaux aux acteurs traditionnels du secteur et prétendent "faire de la banque autrement", mieux et moins cher. C'est le cas de Jay Sidhu, un banquier américain chevronné et atypique, avec 45 ans d'expérience du métier

Transport & Logistique. Tourisme & Loisirs. Banques / Finance. Abonnez-vous à partir de 1€. Sur le même sujet. " Les banques sont accros aux frais ".

Quand le fondateur de BankMobile, une banque sans agence qui cartonne auprès des étudiants américains, échange avec le patron de la Société Générale, lors d'un entretien croisé au Paris Fintech Forum, le résultat est décoiffant. Extraits.

Le modèle de coûts des agences bancaires est vulnérable aux assauts des startups de la Fintech, a souligné le fondateur de BankMobile, banque qui a conquis 1,8 million d'étudiants aux Etats-Unis depuis son lancement il y a trois ans. © Fournis par La Tribune Le modèle de coûts des agences bancaires est vulnérable aux assauts des startups de la Fintech, a souligné le fondateur de BankMobile, banque qui a conquis 1,8 million d'étudiants aux Etats-Unis depuis son lancement il y a trois ans.

Les nouveaux entrants de la finance ne font généralement pas de cadeaux aux acteurs traditionnels du secteur et prétendent "faire de la banque autrement", mieux et moins cher. C'est le cas de Jay Sidhu, un banquier américain chevronné et atypique, avec 45 ans d'expérience du métier, notamment à la Sovereign Bank, qui fut rachetée par Santander. Il a cofondé avec sa fille Luvleen une banque d'un nouveau genre, entièrement mobile, sans agence et sans frais, BankMobile, qui cartonne auprès des Millenials et étudiants américains (1,8 million d'utilisateurs conquis en trois ans). Co-auteur d'un ouvrage intitulé "Pourquoi les banques ne peuvent-elles être aussi simples que Uber ?", il était invité ce mardi au Paris Fintech Forum qui se tient pendant deux jours au Palais Brongniart, où il a livré à quelques réflexions piquantes lors d'un entretien croisé avec Frédéric Oudéa, le patron de la Société Générale.

Airbus A380, les raisons d'un échec

  Airbus A380, les raisons d'un échec De manière officielle, Airbus a déclaré que le programme A380 s'arrêterait si les négociations avec Emirates sur une nouvelle commande échouait, en raison de l'absence de ventes. Analyse.C'est donc John Leahy, le directeur commercial d'Airbus pour encore quelques jours avant son départ à la retraite, qui aura donc lâché de manière officielle l'hypothèse de l'arrêt du programme A380, si la compagnie Emirates ne commande pas plus de super-jumbo. Lancé il y a à peine 18 ans, le plus grand appareil civil ne se vend hélas pas et plusieurs compagnies clientes comme Singapore Airlines ou Qantas ont d'ores et déjà dit qu'elles n'en commanderaient pas davantage.

Tips-Top ( 👍). " Les banques sont accros aux frais ". Quand le fondateur de BankMobile, une banque sans agence qui cartonne auprès des étudiants américains, échange avec le patron de la Société Générale, lors d'un entretien croisé au Paris Fintech Forum, le résultat est décoiffant.

20:31 05 février 2018 Source: nouvelobs.com. " Les banques sont accros aux frais ". Quand le fondateur de BankMobile, une banque sans agence qui cartonne auprès des étudiants américains, échange avec le patron de la Société Générale, lors d'un entretien croisé au Paris Fintech Forum

"La fréquentation des agences des banques aux Etats-Unis baisse de 10% à 15% par an et dans cinq ans elle sera à peine 10% de ce qu'elle est aujourd'hui. Si les banques ne réduisent pas de 90% leurs coûts, elles vont se retrouver face à de sacrées inefficacités opérationnelles !

Aujourd'hui, les gens y vont pour ouvrir un compte ou retirer de l'argent au distributeur. Quant au conseil, c'est totalement fallacieux, on ne leur donne aucun conseil. On trouve de meilleurs conseils en allant sur Google ou en demandant à Siri [l'assistant vocal de l'iPhone] ou Alexa [celui d'Amazon Echo] et ce sera exponentiellement meilleur dans cinq ans !" a-t-il lancé.


"Le secteur le moins efficace du monde"

Frédéric Oudéa, qui s'est fixé l'objectif de faire de Société Générale "une banque totalement digitale", a argué que les Français restaient attachés à la relation humaine en agence pour les événements importants de la vie, que la clientèle d'entreprises, les questions de gestion de patrimoine, de fiscalité et de succession nécessitaient encore des agences. Mais pour les autres opérations, "on n'a pas besoin d'agence." La Société Générale, qui pousse sa banque en ligne Boursorama, a prévu de fermer 100 agences par an, ramenant son réseau à 1.700 fin 2020.

Les Français rêvent d'un logement plus grand

  Les Français rêvent d'un logement plus grand Agrandir son logement et améliorer son système de chauffage sont les premiers projets de rénovation envisagés par les Français, selon un sondage Yougov pour PAP. Le devis reste le premier critère de choix pour déterminer le professionnel qui réalisera les travaux de rénovation. Pour les Français interrogés, le manque d'espace arrive en tête des préoccupations dans le logement avec 22% qui jugent nécessaire d'agrandir la taille de leur habitat, surtout en région parisienne (31%) où les Franciliens vivent majoritairement en appartement, d'après une enquête réalisée par YouGov pour PAP.

" Les banques sont accros aux frais ". Quand le fondateur de BankMobile, une banque sans agence qui cartonne auprès des étudiants américains, échange avec le patron de la Société Générale, lors d'un entretien croisé au Paris Fintech Forum, le résultat est décoiffant. Extraits.

11:30 02 février 2018 Source: Le Figaro. " Les banques sont accros aux frais ". Quand le fondateur de BankMobile, une banque sans agence qui cartonne auprès des étudiants américains, échange avec le patron de la Société Générale, lors d'un entretien croisé au Paris Fintech Forum

Le problème des banques, selon Jay Sidhu, est leur modèle et leur structure de coûts.

"Les banques sont accros aux commissions, aux frais, c'est comme une drogue ! Or ces frais vont être attaqués par les nouveaux entrants. Si on enlève les commissions, les agences ne seront plus rentables" analyse-t-il.

En contrat avec 800 campus américains, sa BankMobile se targue d'être "sans frais" : elle se rémunère sur les prêts et surtout les commissions d'interchange payées par les commerçants lors des paiements par carte. Une règle (l'amendement Durbin) sur les niveaux de commissions en fonction du bilan de la banque l'oblige d'ailleurs à se scinder de sa maison-mère Customers Bank (une banque locale de la côte Est) pour retrouver les niveaux de revenus nécessaires à sa rentabilité.

"Les services bancaires ne doivent pas être gratuits" a insisté Frédéric Oudéa, qui avait déjà déroulé cet argumentaire après le lancement d'Orange Bank. "La sécurité des dépôts par essence coûte de l'argent."

Le Taj Mahal englué dans une interminable rénovation

  Le Taj Mahal englué dans une interminable rénovation EN IMAGES - Ce joyau de l’architecture moghole et locomotive du tourisme indien est en travaux depuis quatre ans. Et les échafaudages disgracieux ne sont pas près de disparaître car il faudra bientôt s’attaquer à la partie la plus fragile de l’édifice: son dôme. © DOMINIQUE FAGET/AFP Un ouvrier indien sur les échafaudages du Taj Mahal (photo prise le 3 janvier 2018). Dans l’imaginaire de Muskan Mahuwakar, le Taj Mahal représentait un chef-d’œuvre de symétrie et de raffinement. Jusqu’à ce que cette touriste indienne découvre ce monument à l’amour enlaidi par d’affreux échafaudages.

Embed Tweet. « Les banques sont accros aux frais »https://buff.ly/2FCtCg0.

Or cette start-up a été rachetée au prix fort par Uber qui a donc, par la même occasion, pris possession de ces documents confidentiels. " Les banques sont accros aux frais ".

Le banquier américain a acquiescé, à sa manière :

"La banque ne doit pas être gratuite, mais pas parce que c'est le secteur le moins efficace du monde ! Un client nous coûte 10 dollars en coût d'acquisition, contre 500 dollars en moyenne chez les autres banques. Quand c'est un étudiant, nous préférons avoir un bon client qui devienne un client pour la vie !" a argumenté Jay Sidhu.

Anticiper les besoins des clients

S'il a reconnu que les banques et Uber avaient des activités bien différentes, il a estimé qu'elles devraient être capables de prédire les comportements et d'anticiper les besoins des clients, comme l'appli de VTC.

"Pourquoi les banques ne sont pas capables d'être centrées sur les clients, ni d'être totalement digitales ? Une ouverture de compte prend 30 minutes à une heure en agence. L'expérience client est nulle. Cela ne devrait pas prendre plus de 4 clics" a poursuivi Jay Sidhu.

Dépôt de chèque par scan, virement avec le seul numéro de mobile ou email du bénéficiaire, paiement de facture en la photographiant, BankMobile joue à fond sur les possibilités du smartphone. Son patron a raillé Bank of America qui teste des agences sans employés avec salle de visioconférence, parce qu'elle ne peut "plus se permettre" le coût des agences classiques :

"Pourquoi voudrait-on parler à un écran vidéo alors qu'on a tout dans sa poche ? C'est une plaisanterie, il faut qu'ils se réveillent !"

Sécheresse: l'Afrique du Sud en état de catastrophe naturelle .
Face à la pénurie d'eau qui frappe la ville du Cap, la gestion de la crise a été prise en main par le gouvernement. Toutes les institutions de l'Etat sont désormais mandatées pour mettre en oeuvre "les plans d'urgence, l'aide immédiate et les mesures de construction" nécessaires pour repousser au maximum le jour où les robinets seront à sec. © Fournis par La Tribune Deuxième agglomération d'Afrique du Sud, le Cap est frappée par sa pire sécheresse depuis un siècle. Aux maux extrêmes, les extrêmes remèdes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!