•   
  •   

Entreprise "Le sens que l'on trouve à son travail n'est pas toujours celui qu'on cherche"

14:15  20 novembre  2020
14:15  20 novembre  2020 Source:   capital.fr

Covid-19. Cinq questions sur le vaccin promis par les laboratoires Pfizer et BioNTech

  Covid-19. Cinq questions sur le vaccin promis par les laboratoires Pfizer et BioNTech Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé ce lundi 9 novembre que leur vaccin était efficace à 90 % contre le Covid-19. En quoi consiste ce vaccin ? Quand sera-t-il disponible ? Est-il si sûr ? On fait le point sur les questions qui se posent à ce sujet. L’annonce a fait naître un immense espoir. Alors que le monde se bat contre la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus, le vaccin contre le Covid-19, développé par Pfizer et BioNTech, est « efficace à 90 % » , ont affirmé ce lundi 9 novembre les deux laboratoires dans un communiqué.« Aujourd’hui est un grand jour pour la science et l’humanité.

Donner du sens au travail ou travailler pour un bon salaire, certains ont fait le choix d'une rémunération avantageuse plutôt que de miser sur l'épanouissement Pourtant, par contrainte pour beaucoup, par choix pour d’autres, donner du sens à son travail n ’ est pas toujours un pré-requis.

Tout d'abord je parle du "lèche-botte" celui qui va toujours essayer de s'attirer les faveurs du patron et de ses supérieurs. Il y a aussi le collègue râleur qui râle pour tout et n'importe quoi mais c' est pas pour autant qu ' il Il y a enfin ce qu ' on appelle les personnalités toxiques au sens propre du terme

© Pixabay "Le sens que l'on trouve à son travail n'est pas toujours celui qu'on cherche"

Comment réduire le stress de vos collaborateurs, susciter leur motivation, renforcer leur engagement, leur productivité et leur créativité ? En donnant du sens à leur action, explique Mickaël Mangot, économiste, auteur du livre L'Empire du sens (Eyrolles), dont voici un extrait.

(…) L'importance du sens au travail n'est pas une fadaise de plus inventée par des pseudo-gourous du management. Les études scientifiques sont nombreuses à montrer un réel effet positif du sens au travail sur le bien-être, les attitudes et les performances des travailleurs. Et si le sens était le Graal des entreprises ?

Autriche pour tester tout le monde; Efficacité de Pfizer Shot: mise à jour du virus

 Autriche pour tester tout le monde; Efficacité de Pfizer Shot: mise à jour du virus (Bloomberg) - L'Autriche s'inspirera des tests de masse effectués par la Slovaquie voisine sur toute la population pour le coronavirus, prévoyant le programme pour décembre, a déclaré son chancelier. L'Allemagne doit vivre avec "des restrictions considérables" contre la propagation du Covid-19 pendant au moins quatre à cinq mois, a déclaré le ministre de l'Economie Peter Altmaier. La commissaire de l'Union européenne à la concurrence, Margrethe Vestager est en quarantaine.

sont , soient . Il semble que les distributeurs en panne. ( être ). viennes. Je préfère que tu déjà a Je trouve anormal qu ' il comme ça à sa mère. (répondre). avez. Il me semble que vous tout Je ne crois pas que les invités surpris quand Luc a annoncé qu ' il allait se marier avec Monique. ( être ).

Est -ce que c' est vous qu ' on déteste! Elle le sentit amical et furieux, comme autrefois. Bourras continua, les yeux vagues, comme s'il eût maintenant rêvé tout haut. Il ne comprenait toujours pas le triomphe du Bonheur des Dames, mais il avouait la défaite de l'ancien commerce.

Les bénéfices du sens au travail

Avant toute chose, trouver un sens à son travail aide à trouver un sens à sa vie. Comme la religion, les actions bénévoles, les relations sociales, le travail est l'un des domaines de la vie qui participent le plus à donner un sens à l'existence, selon les enquêtes (1). Des chercheurs ont d'ailleurs observé une corrélation significativement positive (avec un coefficient de corrélation égal à 0,49) entre le sens trouvé dans son travail et le sens de la vie (2). Trouver du sens dans son travail améliore aussi le bien-être sur le lieu de travail. Cela diminue le stress, les émotions négatives et le risque de burn-out (3) tout en augmentant la satisfaction de son emploi (4).

>> A lire aussi - “Ce n'est pas le bonheur qui donne du sens au travail, mais l'inverse”

Espaces verts, logements.. comment les quartiers d'affaires vont se réinventer

  Espaces verts, logements.. comment les quartiers d'affaires vont se réinventer Pour continuer à attirer les entreprises et les salariés, ces zones vont devoir devenir de véritables lieux de vie. Même au beau milieu d’un été caniculaire, le parvis de la Défense a dû paraître cette année désert aux familiers des lieux, habitués à l’énergie et au grouillement du plus grand quartier d’affaires d’Europe.

Les bagues ne sont pas que de beaux bijoux. Elles peuvent en dire long sur ton état civil, ton Si tu as une bague à l'index droit, tu te sens puissant ou tu veux obtenir du pouvoir à l'avenir. Cela peut aussi laisser entendre qu ' elle est plutôt têtue et qu ' elle a un tempérament changeant.

Las, je ne me sens ni les épaules ni la céphalée pour te donner le change, alors je clos si tu me le Arno, Et pourtant, je suis si sensible au doigté : votre humble serviteur n ' est qu'un petit pianiste qui a dans son modeste répertoire quelques Es -tu aussi forte en science de la rhétorique qu'en français ?

Ressentir le sens au travail transforme profondément les attitudes sur le lieu de travail, faisant aussi le bonheur… des employeurs. Cela augmente la motivation, l’engagement dans le travail et auprès de l’organisation (5), amène à avoir des comportements plus citoyens dans l’entreprise et à faire spontanément des choses qui sortent de sa fiche de poste (par exemple, changer les gobelets de la fontaine à eau…), diminue l’absentéisme et, in fine, améliore les performances individuelles mais aussi collectives (6). L’influence du sens trouvé à son travail sur la motivation et l’effort a été démontrée dans des expériences en laboratoire amusantes.

Des chercheurs du MIT5 ont ainsi demandé à des étudiants de réaliser des montages en Lego. Les étudiants devaient assembler des figurines et se voyaient offrir pour cela une rémunération dégressive. La première figurine était payée 2 dollars, la deuxième 1,89 dollar et ainsi de suite jusqu’à une rémunération quasi nulle (2 cents) à partir de la vingtième construction. Les étudiants ont été équitablement répartis en deux groupes. Une moitié s’est vue attribuer une nouvelle boîte de Lego après chaque construction réalisée, pouvant ainsi voir les constructions s’accumuler. L’autre moitié observait l’expérimentateur démonter systématiquement leurs réalisations afin de leur fournir les pièces nécessaires à leurs nouvelles constructions. Les chercheurs ont appelé ce second traitement expérimental «mode Sisyphe» tant la procédure rappelle le supplice du héros grec.

Joe Biden forme sa nouvelle équipe : les quatre raisons pour lesquelles Donald Trump va s’étrangler

  Joe Biden forme sa nouvelle équipe : les quatre raisons pour lesquelles Donald Trump va s’étrangler Vous avez dit antinomie ? Tandis que Donald Trump vient de débloquer le processus de transition pour le président élu, Joe Biden commence à former son équipe de base. Laquelle n’a absolument rien à voir avec celle de Trump. En voici la preuve par quatre. « J’ai besoin d’une équipe prête au premier jour ». Joe Biden est clair : Donald Trump peut continuer à nier sa défaite lors de la présidentielle du 3 novembre, lui maintient son cap et constitue son équipe, comme le prévoit la Constitution américaine.

- Martine, j'ai trouvé sur Internet le blog "Je suis francophone !" - À qui s'adresse-t-il ? - À tous ceux qui parlent français et à ceux qui aiment la langue française ! - Tu connais le poème de Victor Hugo " ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent" ? - Mais oui, c' est celui que nous avons étudié l'année passée !

Comment est -ce que ton corps réagirait si tu mangeais un avocat par jour ? En fait, cela transformerait ta vie étant donné que tu obtiendras des résultats incroyables : ton haleine serait toujours fraîche, tes reins et ton foie fonctionneraient plus efficacement, ta pression artérielle serait réduite, et ce n ’ est

>> Notre service - Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d'offres sur notre site

Les chercheurs ont obtenu que, malgré les mêmes incitations financières, les étudiants du premier groupe avaient finalement fabriqué 48% de constructions (10,6 en moyenne) de plus que les étudiants du second groupe (7,2). Une autre expérience, réelle cette fois (c’est-à-dire menée en dehors d’un laboratoire), a pu montrer que le vécu d’un travail absurde pouvait diminuer l’effort dans une tâche ultérieure (et différente). Des chercheurs allemands (7) ont fait classer pendant une demi-journée les archives d’un institut de recherche par des travailleurs volontaires sélectionnés aléatoirement et rémunérés pour leur participation.

Puis, dans un second temps, ils ont sollicité les participants pour un nouveau travail. Seulement ils ont expliqué à certains d’entre eux que leur travail précédent avait finalement été inutile, la faute à des archives papier endommagées et à l’existence de fichiers numériques en meilleur état. Un autre groupe a reçu la même information mais aussi celle que le travail réalisé, inutile pour son objectif initial, était quand même d’une grande utilité pour des chercheurs travaillant sur l’effort et la motivation. Enfin, un troisième groupe de volontaires n’a reçu aucune information sur l’utilité du travail déjà réalisé et a pu reprendre le travail le cœur léger.

ENTRETIEN. François Villeroy de Galhau : ces 200 milliards qui pourraient soutenir l’économie

  ENTRETIEN. François Villeroy de Galhau : ces 200 milliards qui pourraient soutenir l’économie Les Français ont économisé 90 milliards d’euros depuis le début du confinement. Il faut y ajouter 117 milliards d’euros qui dorment dans les anciens plans épargne logement et qui rapportent 4 % d’intérêt. Une épargne qui pourrait être mise au service de la relance de l’économie estime le Gouverneur de la Banque de France. Les Français ont économisé 90 milliards d’euros depuis le début du confinement. Il faut y ajouter 117 milliards d’euros qui dorment dans les anciens plans épargne logement et qui rapportent 4 % d’intérêt.

Les chercheurs ont ensuite relevé les performances dans la nouvelle tâche et comparé les trois groupes. De loin, le groupe qui a dû faire face à un travail inutile sans obtenir de nouvelle justification est celui qui a affiché les plus mauvaises performances. Les autres participants ont affiché des performances supérieures et identiques, voire légèrement favorables pour les sujets ayant pu trouver un nouveau sens à leur action précédente. Cette expérience démontre que l'absence de sens peut décrédibiliser le travail, même après coup. Et que l'on peut, sans peine, réattribuer du sens a posteriori. Un travail qui perd son sens peut vite en retrouver un. Participer à une organisation qui sert une finalité forte (par exemple sociale) tend aussi à motiver et à augmenter la productivité.

>> A lire aussi - Sens du travail, utilité sociale des métiers... les questions soulevées par le confinement

Dans une expérience de terrain (8), des chercheurs ont embauché 2 500 travailleurs à partir de la plateforme M-Turk d'Amazon dans le but d'identifier des cellules cancéreuses sur des images médicales en 3D. Si certains ont été explicitement informés que l'objectif de leur tâche était d'aider les chercheurs à identifier les cellules tumorales, d'autres ne l'étaient pas. Pour eux, il ne s'agissait que de repérer des formes et des couleurs sur une image bariolée… Dans le groupe pour lequel l'objectif social a clairement été spécifié, les travailleurs ont davantage souhaité participer et, lorsqu'ils l'ont fait, ils ont «étiqueté» une plus grande quantité d'images.

Après la taxe d'habitation, 8 impôts locaux que les propriétaires vont continuer à payer

  Après la taxe d'habitation, 8 impôts locaux que les propriétaires vont continuer à payer Si l'ensemble des ménages devrait bénéficier de la disparition de la taxe d'habitation à l'automne 2023, il restera bien des impôts locaux à payer pour les propriétaires. Tour d'horizon.Cet automne, une large majorité de ménages est exonérée de taxe d’habitation. Une bonne nouvelle alors que la propagation du Covid-19 a plongé la France dans une profonde crise économique. Toutefois, cette réforme ne s’applique pas encore aux ménages aisés. Pour eux, il n’y a pas le choix, il faut encore payer plein pot la taxe. Un premier dégrèvement de 30% n’interviendra qu’en 2021. Ce sera ensuite 65% en 2022, avant une suppression définitive en 2023.

De la même manière, rappeler (quand c'est possible) à des travailleurs la portée sociale de leur travail tend à augmenter leur productivité (9). Et quand l'objectif social qui est visé coïncide avec les finalités de l'individu, l'effet est encore plus fort. On ne s'étonnera pas d'apprendre que des travailleurs embauchés pour cacheter des lettres dans le but de lever des fonds pour des campagnes électorales sont très largement plus productifs (+ 72%) lorsqu'ils sont amenés à travailler pour un candidat qui épouse leurs convictions politiques (10) … Le tableau suivant reprend et organise les différents effets positifs du sens au travail pour le travailleur et l'entreprise.

Les surcoûts de l'absence de sens

Avoir des salariés qui trouvent du sens dans leur travail est donc une bénédiction pour les employeurs. A l'inverse, être incapable d'offrir aux salariés du sens entraîne des surcoûts directs et indirects.

Le premier surcoût est un surcoût monétaire. Il faut payer davantage les travailleurs lorsque le sens au travail est absent. C'est d'abord ce que montrent les études expérimentales. Le salaire minimal que les travailleurs sont prêts à accepter (appelé «salaire de réserve») est plus faible pour les emplois qu'ils considèrent subjectivement comme ayant du sens. Et lorsqu'on manipule le sens à retirer d'un emploi, en amenant les personnes à y réfléchir particulièrement, leur salaire de réserve est également abaissé (11). C'est aussi ce que montrent les observations sur données réelles.

Le gouvernement prévoit une taxe sur les acheteurs étrangers afin de créer des logements abordables

 Le gouvernement prévoit une taxe sur les acheteurs étrangers afin de créer des logements abordables TORONTO - Le gouvernement libéral dit qu'il prendra des mesures au cours de la prochaine année pour taxer les propriétaires étrangers qui vivent à l'extérieur du Canada dans le cadre d'un plan de réduction des prix des logements. © Fourni par La Presse canadienne C'est une idée qui a gagné en popularité au cours des dernières années dans des provinces comme la Colombie-Britannique, l'Ontario et l'Île-du-Prince-Édouard, mais certains experts s'interrogent sur l'efficacité d'un tel plan.

>> A lire aussi - 10 idées pour (re)donner du sens à son travail

A fonction identique, les salaires sont plus faibles dans les organisations avec une finalité forte, par exemple dans l'économie sociale et solidaire, que dans les organisations tournées essentiellement vers le profit, en tout cas lorsque les entreprises à forte finalité sont peu nombreuses (12). Ils sont également plus faibles dans les entreprises avec une RSE (responsabilité sociétale et environnementale) élevée (13).

Les salaires sont également plus faibles dans les petites entreprises que dans les grandes alors que le sentiment de sens y est plus élevé. Et, parce que le salaire est moindre, la satisfaction vis-à-vis de la rémunération y est également moindre. C'est ce que nous avons pu observer dans une enquête nationale menée en 2017 par l'Institut de l'économie du bonheur. Les salariés des PME françaises affichent des scores de satisfaction et d'engagement supérieurs à ceux des grandes entreprises dans toutes les dimensions étudiées (dont le sens), toutes sauf une : la rémunération. Comme si, dans les grandes entreprises, la rémunération était une compensation nécessaire pour les récompenses non financières qu'elles ne peuvent pas apporter (à cause de leur taille, de leur complexité, d'une pression actionnariale maximale…) à leurs salariés, dont le sentiment de sens au travail.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière grâce à notre moteur de recherche spécialisé (Commercial, Management, Gestion de projet, Langues, Santé …) et entrez en contact avec un conseiller pour vous guider dans votre choix

Le sursalaire est une indemnité nécessaire pour éviter une hémorragie des salariés des grandes entreprises vers les petites structures, les start-up, les associations ou encore vers l'entrepreneuriat. Les entrepreneurs sont de facto des travailleurs qui n'ont pas priorisé les récompenses financières. Ils gagnent moins (14) que leurs comparables salariés (en termes d'âge, d'expérience et de qualifications) alors qu'ils font plus d'heures par semaine. Ils doivent affronter une variabilité supérieure de leurs revenus (15) et également, du moins dans les pays à forte protection de l'emploi salarié, une plus grande insécurité de l'emploi.

Créée il y a deux ans, l'Agence d'innovation de défense est-elle un grand flop ?

  Créée il y a deux ans, l'Agence d'innovation de défense est-elle un grand flop ? ENQUETE - Contrats critiqués, luttes d'influence, stratégie floue Deux ans après sa création, l'AID, qui organise le Forum Innovation Défense du 2 au 4 décembre, n'a pas vraiment trouvé sa place dans l'écosystème militaire.Las, le projet n'a jamais reçu les 500.000 euros demandés. Il ne sera pas non plus présenté lors du Forum Innovation Défense, organisé par l'Agence d'innovation de défense (AID) du 2 au 4 décembre. Malgré l'insistance de la start-up, mais aussi de Thales et du 13e RDP, l'AID, créée en 2018 pour accélérer l'innovation au profit des armées, a refusé à deux reprises de soutenir le projet. Robotics Industry, qui avait embauché plusieurs salariés et investi 200.

Enfin, ils ont investi une proportion significative de leur patrimoine dans leur entreprise, ce qui impose un risque sur leur épargne que ne prennent pas les salariés. En additionnant tous ces points négatifs, il paraît clair que, sur le plan strictement économique, être indépendant ne paie pas. Si, comme le feraient des financiers, on pondère les gains financiers et les risques de l'entrepreneuriat, on n'en voit guère l'intérêt. Pourtant, les travailleurs indépendants et les entrepreneurs ne se plaignent pas de leur sort. Au contraire ! Dans les nombreuses études sur la satisfaction au travail (16), il ressort qu'ils se disent plus souvent satisfaits de leur travail que ne le font les salariés. C'est notamment vrai pour le contenu du travail. La satisfaction est, en toute logique, plus élevée chez les entrepreneurs qui le sont par choix (pour répondre à une aspiration, à une opportunité…) que chez les entrepreneurs qui le sont par nécessité (faute d'avoir trouvé un emploi salarié satisfaisant).

>> Faites le test - Devez-vous changer de travail ?

Ce qu'ils perdent sur la dimension économique, les entrepreneurs le regagnent et plus encore sur la dimension extra-économique. Ils ont plus d'autonomie dans les décisions, de flexibilité dans leur emploi du temps et l'organisation de leur travail, passent plus de temps à faire des choses qu'ils aiment et qui épousent leurs compétences et, pour toutes ces raisons, trouvent davantage de sens dans leur travail, d'où une plus grande satisfaction de leur emploi (17). Sans différence de revenu significative, on peut imaginer que beaucoup plus de travailleurs tenteraient l'aventure de l'entrepreneuriat (…)

  © Fournis par Capital SP Editions Eyrolles

Vous avez fini de rédiger votre livre juste avant la crise sanitaire. Est-ce qu'elle a changé quelque chose à votre propos ?

Mickaël Mangot La crise de sens et le changement des aspirations liées au travail sont des tendances longues que la crise sanitaire n'a pas modifiées. En revanche, comme elle nous rappelle notre mortalité, la pandémie peut accélérer l'envie de changement, en cas d'insatisfaction, ou lorsqu'il n'y a pas d'alignement entre ce qu'on fait et qui on est. Mais la crise économique, à l'inverse, risque aussi de nous pousser à assurer nos arrières financièrement. Ce mouvement freine alors les aspirations à plus de sens et d'autonomie, des aspirations «post-matérialistes», un concept formulé par le politologue Ronald Inglehart.

Est-ce que le travail peut permettre de retrouver du sens ?

Le sens repose sur trois dimensions : l'ordre, la signifiance et la finalité. Sur le papier, le travail aurait donc les atouts pour satisfaire une quête de sens, puisqu'il s'agit d'une œuvre collective, organisée et tournée vers un objectif. Mais il y a des problématiques propres au travail qui l'empêchent de représenter cet îlot de sens. Le travail n'est pas toujours synonyme d'ordre, car le quotidien est semé d'incohérences, d'injonctions paradoxales, d'injustices. La deuxième dimension du sens, la signifiance, n'est pas facile à atteindre quand le management en entreprise ne donne pas de direction claire, quand on a l'impression de n'être qu'un numéro, quand on se sent déclassé ou qu'on ne trouve pas sa place dans le collectif. Et quand les entreprises n'ont pas de mission noble au-delà du profit, ou ne donnent pas de direction aux salariés, la finalité n'est pas évidente à trouver. Il faut ajouter que le problème du sens au travail est plus patent dans les grandes entreprises que dans les PME. L'esprit de corps dans les petites boîtes aide à trouver du sens.

Quelles sont les solutions pour retrouver du sens au travail ?

Il y a de nombreux leviers qui peuvent être activés par les entreprises ou par les gens eux-mêmes. Les entreprises peuvent répondre aux aspirations à l'ordre en gommant les incohérences et les injonctions paradoxales, donner de la signifiance en expliquant aux salariés leur place dans l'organisation et en leur donnant des signes de reconnaissance. Elles peuvent aussi donner une finalité en fixant une trajectoire et un but collectif, noble et sincère. Les salariés, quant à eux, peuvent chercher à optimiser l'organisation de leur temps, favoriser les relations de travail avec les collègues avec lesquels ils s'entendent bien, valoriser les aspects positifs de leur travail. La plupart des personnes interrogées sur ce thème trouvent d'ailleurs du sens à leur travail. Mais parfois, ce n'est pas toujours celui qu'elles cherchent.

Les renvois de notes sont sur : https://medium.com/@lguillo/a-la-reconquete-du-sens-au-travail-62fc0a758b2a

>> Le grand bêtisier du télétravail : ses dérives et comment les éviter. C’est la Une du dernier numéro de Management. Accédez en quelques secondes à ce dossier en vous abonnant, à partir de 2,50 euros par mois, sur la boutique en ligne Prismashop

Mickaël Mangot, économiste, est dirigeant de l'Institut de l'économie du bonheur, enseignant à l'ESSEC et à l'Agro ParisTech et auteur du livre L'Empire du sens. Comment la quête de sens réinvente le travail, la consommation et tout le reste.

  © Fournis par Capital DR

Créée il y a deux ans, l'Agence d'innovation de défense est-elle un grand flop ? .
ENQUETE - Contrats critiqués, luttes d'influence, stratégie floue Deux ans après sa création, l'AID, qui organise le Forum Innovation Défense du 2 au 4 décembre, n'a pas vraiment trouvé sa place dans l'écosystème militaire.Las, le projet n'a jamais reçu les 500.000 euros demandés. Il ne sera pas non plus présenté lors du Forum Innovation Défense, organisé par l'Agence d'innovation de défense (AID) du 2 au 4 décembre. Malgré l'insistance de la start-up, mais aussi de Thales et du 13e RDP, l'AID, créée en 2018 pour accélérer l'innovation au profit des armées, a refusé à deux reprises de soutenir le projet. Robotics Industry, qui avait embauché plusieurs salariés et investi 200.

usr: 2
C'est intéressant!