•   
  •   

Entreprise Face aux critiques, WhatsApp repousse le changement de ses conditions d'utilisation

00:50  16 janvier  2021
00:50  16 janvier  2021 Source:   capital.fr

Assurance emprunteur : ces clients excédés racontent comment leurs banques entravent leurs demandes de changement

  Assurance emprunteur : ces clients excédés racontent comment leurs banques entravent leurs demandes de changement Absence de réponse, double prélèvement, hausse soudaine des cotisations… Effectuer une demande de changement d’assurance emprunteur, au moment ou après avoir décroché son crédit immobilier, peut virer au casse-tête. Ces clients de banques témoignent auprès de Capital. Trois lois de libéralisation en moins de 10 ans, et un marché toujours accaparé à plus de 85% par les banques. L’assurance de prêt n’a toujours pas opéré sa mue, malgré les nombreuses possibilités dont bénéficient les emprunteurs.

WhatsApp a annoncé repousser de 3 mois le changement de ses conditions d ' utilisation . De nombreux utilisateurs avaient exprimé leurs craintes que le service de messagerie mobile ne partage des données confidentielles avec sa maison mère, Facebook. «Nous retardons désormais la date à

WhatsApp repousse la modification de ses conditions d ' utilisation face au tollé sur le partage des données.

Face aux critiques, WhatsApp repousse le changement de ses conditions d'utilisation © Flickr Face aux critiques, WhatsApp repousse le changement de ses conditions d'utilisation

La message a annoncé décaler de trois mois le changement de ses conditions d'utilisation. Le groupe avait provoqué un tollé en annonçant vouloir partager des données confidentielles avec sa maison mère, Facebook.

Face aux critiques, WhatsApp temporise. La messagerie a annoncé, vendredi 15 janvier, repousser de trois mois le changement de ses conditions d'utilisation après les craintes exprimées par de nombreux utilisateurs de voir le service de messagerie mobile partager des données confidentielles avec sa maison mère, Facebook.

Leboncoin : jusqu'où ira le géant des petites annonces ?

  Leboncoin : jusqu'où ira le géant des petites annonces ? Après l'immobilier, l'automobile et l'emploi, le site s'attaque aux marchés de l'hôtellerie et du service à la personne. Rien ne semble lui résister. «Vends tapis de gym en très bon état, plus un haltère de 3 kilos, idéal pour sport pendant le confinement. 6 euros.» Cette annonce postée depuis la Sarthe le 1er novembre dernier, par une certaine Nat, fut loin d’être la seule dans son genre sur Leboncoin. Alors que l’épidémie obligeait à fermer du même coup les salles de fitness et les magasins Decathlon, plus d’un particulier a eu l’idée de vider son garage, et d'aider ce faisant les sportifs en manque.

Mise à jour des conditions d ' utilisation WhatsApp . Les numéros de téléphone obligatoirement donnés à Facebook hors de l’UE. Les usagers de l’application devront « accepter les nouveaux termes d ’ utilisation pour continuer à utiliser WhatsApp » après l’entrée en vigueur de ces derniers.

« Des universités sacrifiées face à des prépas protégées ». Indranil mukherjee / afp. WhatsApp est bien connu des familles pour garder le contact, des ados pour discuter en Lire aussi WhatsApp revoit ses conditions d ’ utilisation sur le partage des données utilisateurs avec Facebook.

"Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions", a indiqué l'entreprise dans un article de blog. Les modifications, qui devaient entrer en vigueur le 8 février, ne seront plus effectives qu'à partir du 15 mai.

Envolée des conccurents

WhatsApp a assuré que la mise à jour ne "renforcerait pas notre capacité à partager des données avec Facebook", mais était avant tout destinée à aider des entreprises à mieux communiquer avec leurs clients via la plateforme. "Nous savons qu'il y a eu de la confusion et de la désinformation à propos de cette mise à jour, et nous voulons aider tout le monde à comprendre nos principes et les faits", a défendu l'entreprise.

>> A lire aussi - Non, WhatsApp ne devient pas payant

Amélioration de la qualité de l'air pendant les verrouillages COVID moins drastique que prévu: Etude

 Amélioration de la qualité de l'air pendant les verrouillages COVID moins drastique que prévu: Etude Un potentiel positif de la pandémie dévastatrice COVID-19 , une baisse des émissions de gaz à effet de serre en raison de la réduction massive des déplacements terrestres et aériens pendant les verrouillages, peut ne pas être aussi drastique qu'on le pensait, selon de nouvelles recherches. © Noel Celis / AFP via Getty Images Une rue vide est vue à Wuhan, en Chine, le 4 mars 2020.

Face au tollé provoqué par son annonce, WhatsApp a tenté de rassurer sa communauté. Le service de messagerie assure que sa nouvelle politique Mots-clés nouvelles conditions d ' utilisation de WhatsApp , WhatsApp , Facebook, protection des données personnelles, réseaux sociaux en Afrique.

WhatsApp a tenté mardi 13 janvier de rassurer ses utilisateurs, inquiets à l'idée que la messagerie ne partage davantage de données avec sa maison mère Facebook — les nouvelles règles publiées la semaine dernière ayant suscité un mouvement de panique et des records d'inscription chez ses

Les conversations WhatsApp continueront d'être chiffrées de bout en bout et ni Facebook ni WhatsApp n'auront la possibilité de voir ces messages privés, assure la compagnie. L'annonce de la mise à jour la semaine dernière avait semé la panique et provoqué la colère de nombreux utilisateurs, qui s'alarmaient de l'abandon des valeurs fondatrices de WhatsApp. L'application a notamment bâti sa réputation sur la protection des données.

La plateforme avait tenté de calmer l'incendie à coups d'annonces rassurantes et de campagnes publicitaires, mais des services concurrents, comme Signal et Telegram, ont pu profiter de la confusion et vu leurs téléchargements s'envoler sur l'Apple Store et Google Play dans plusieurs pays.

Doomsday Clock oscille dangereusement vers minuit, alors que les experts mettent en garde contre un `` carrefour '' sur le changement climatique .
© Thomas Gaulkin / Bulletin of the Atomic Scientists Robert Rosner, à gauche, et Suzet McKinney, membres du Bulletin of the Atomic Scientists 'science et le conseil de sécurité, a révélé mercredi le réglage 2021 de l'horloge Doomsday, affirmant qu'il resterait à 100 secondes avant minuit.

usr: 0
C'est intéressant!