•   
  •   

Entreprise Huawei ouvrira en Alsace sa première usine hors de Chine en 2023

16:25  26 janvier  2021
16:25  26 janvier  2021 Source:   capital.fr

POINT DE VUE. Chine-UE : une pierre dans le jardin de Joe Biden

  POINT DE VUE. Chine-UE : une pierre dans le jardin de Joe Biden L’Union européenne et la Chine ont signé fin décembre, un accord économique sur les investissements possibles des entreprises dans leurs territoires. « Un tel résultat ressemble bien à un camouflet pour la future administration de Joe Biden », selon Philippe Le Corre, chercheur en relations internationales, Harvard Kennedy School et Essec (Irené). L’accord sur les investissements signé par l’Union européenne avec la Chine, le 30 décembre, a fait froncer bien des sourcils à Washington.

Huawei possédait déjà des bureaux en France et s'apprête à ouvrir en Alsace sa première usine hors de Chine . © DANIEL LEAL-OLIVAS Cette usine , véritable symbole, à la fois pour Huawei et pour la France, devrait ouvrir ses portes en 2023 , avec 300 emplois dans un premier temps, puis

Huawei est prêt à mettre les grands moyens pour convaincre la France et l'Europe de lui laisser ouvertes les portes de ses marchés télécoms. Il va y construire une usine - la première hors de Chine pour la fabrication d'antennes de téléphonie mobile, dont il est le premier fabricant mondial.

Huawei ouvrira en Alsace sa première usine hors de Chine en 2023 © Pixabay Huawei ouvrira en Alsace sa première usine hors de Chine en 2023

Huawei a officialisé "l'implantation d'un site de production" en Alsace. Il s'agira de "la première usine de production d'équipements mobiles (Huawei) en dehors de la Chine", avec 500 emplois à la clé à terme. Le groupe chinois va investir 200 millions d'euros dans ce site baptisé "Huawei European Wireless Factory", qui doit produire les principaux équipements composant les stations de base sans-fil destinées au marché européen, notamment pour la 5G.

Bonne nouvelle sur le front de l'emploi. Huawei devrait ouvrir "courant 2023" en Alsace son premier site de production d'équipements, notamment liés à la 5G, en dehors de la Chine. Les travaux de construction de l'usine, qui sera dédiée aux stations de base, pourraient débuter dès cette année et le site "pourrait produire la première station mobile courant 2023", a annoncé lors d'une conférence de presse au siège de la Région Grand Est Catherine Chen, vice-présidente et membre du Conseil d'administration de Huawei.

Alstom : Bombardier veut ouvrir à Grenoble une usine pour rénover des trains

  Alstom : Bombardier veut ouvrir à Grenoble une usine pour rénover des trains Bombardier Transport, en passe d'être racheté par Alstom, veut ouvrir dans l'Isère une nouvelle usine, qui serait destinée à la rénovation de trains et emploierait 120 salariés. Les travaux doivent commencer "ces prochains jours", de source syndicale.Interrogée, la direction de Bombardier France n'a pas démenti l'information, préférant ne pas faire de commentaire. Sud et la CGT se sont abstenus au CSE selon M. Qhatabi, tandis que la CFDT a voté pour. "Nous ne pouvions pas voter contre car il y a création d'emplois, mais avec le rachat par Alstom nous ne savons pas ce que va devenir la branche services, on ne sait pas si elle va être rattachée au site de Crespin.

Le géant chinois Huawei a fait part de ses intentions de construire sa première grande usine en La future usine de Huawei en France doit permettre de fabriquer des équipements destinés à des stations de base pour mobiles. La première usine non chinoise de Huawei ouvrira en France dès février.

Huawei a annoncé l'ouverture de sa première usine de production hors d 'Asie. 200 millions d’euros d’investissements et 500 créations d’emplois directs. Voilà la première phase du plan Huawei . Bousculé par l’embargo américain (avec des répercutions en Europe), le géant chinois envoie un

"Ce jour est une date historique pour Huawei" qui "officialise l'implantation d'un site de production" en Alsace. Il s'agira de "la première usine de production d'équipements mobiles (Huawei) en dehors de la Chine", a-t-elle ajouté dans un message vidéo diffusé durant la conférence de presse de présentation du projet, qui a réuni des représentants de Huawei, de la Région Grand Est et de la Communauté d'agglomération de Haguenau. Huawei avait annoncé le 17 décembre sa décision d'installer son usine au "Business Parc" de Brumath (Bas-Rhin), ville d'environ 10.000 habitants à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg, près de Haguenau.

>> A lire aussi - Huawei devrait intenter une action en justice contre les Etats-Unis

Covid-19. Les Côtes-d’Armor renouent avec la fabrication de masques

  Covid-19. Les Côtes-d’Armor renouent avec la fabrication de masques Près d’un an après le début de la crise sanitaire, deux usines de masques lancent leur production dans les Côtes-d’Armor. Deux sociétés aux modèles économiques bien différents, dont les stratégies vont au-delà de la pandémie. Mars 2020, l’épidémie de Covid-19 éclate et la France manque cruellement de masques. Des voix s’élèvent alors pour dénoncer la fermeture, en 2018, de la principale usine de production française, Honeywell, implantée à Plaintel, dans les Côtes-d’Armor. Celle-ci fabriquait jusqu’à vingt millions d’unités par mois, avant le transfert de son activité en Tunisie.

L' Alsace va-t-elle accueillir la première grande usine de Huawei hors de Chine ? Relayée fin janvier par Le Canard Enchaîné et les Dernières Nouvelles d' Alsace , cette possibilité prend de l'épaisseur comme le confirment plusieurs sources à Challenges. "Nous menons des discussions continues avec

Samedi, 29 février 2020 Huawei choisit la France pour sa première usine hors de Chine | Sky Suisse News Avec sa nouvelle usine française, Huawei veut

Le groupe chinois va investir 200 millions d'euros dans ce site baptisé "Huawei European Wireless Factory", qui doit produire les principaux équipements composant les stations de base sans-fil destinées au marché européen, notamment pour la 5G. Selon Huawei, le site devrait générer 300 emplois directs, 500 à terme, et devrait produire l'équivalent d'un milliard d'euros d'équipements par an. "C'est une collaboration fructueuse qui permet d'aboutir à l'implantation de cette future usine", s'est félicité le président LR de la Région Grand Est, Jean Rottner, saluant un "investissement majeur".

>> Notre service - Faites des économies avec nos comparateurs de forfaits mobiles et de Box Internet

Dans un communiqué, Huawei a par ailleurs indiqué vouloir bâtir à Brumath une "usine écologique", en utilisant notamment "des matériaux et des processus de construction écoresponsables" et en limitant "drastiquement l'impact énergétique" de l'usine. Considéré comme le plus avancé des trois principaux fournisseurs d'équipements 5G, le géant chinois, présent en France depuis 2003, a annoncé récemment plusieurs investissements en France, dont l'ouverture d'un centre de recherche (R&D) à Paris dans le cadre d'une campagne visant à démontrer sa volonté de s'y implanter durablement. Il emploie actuellement près d'un millier de personnes en France et compte 23 centres R&D en Europe.

>> A lire aussi - Pourquoi Huawei fait bondir les Marseillais

Alibaba fait un carton grâce à “la reprise rapide de l'économie de la Chine” .
En forte hausse, les profits d'Alibaba sont ressortis meilleurs qu'attendu au troisième trimestre de l'exercice décalé du géant chinois du commerce en ligne. Alibaba explose les compteurs. Boom du e-commerce, redécollage de l'économie chinoise... Sur le troisième trimestre de son exercice décalé, le géant chinois du commerce en ligne fondé par l'emblématique Jack Ma - et coté à Wall Street - a fait état mardi d'un bénéfice de 12,2 milliards de dollars (10,1 milliards d'euros), en hausse de 52% sur un an. Il s'agit d'une forte accélération après une chute de 60% au trimestre précédent.

usr: 0
C'est intéressant!