•   
  •   

Entreprise Stellantis Douvrin : 800 manifestants contre la délocalisation de la production d’un moteur

02:05  11 avril  2021
02:05  11 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Spoutnik V: la Russie signe avec la Chine un second contrat pour fabriquer en masse le vaccin russe

  Spoutnik V: la Russie signe avec la Chine un second contrat pour fabriquer en masse le vaccin russe Après les récents accords signés en Inde, le Fonds souverain russe (RDIF) signe avec un deuxième labo chinois pour fabriquer quelque 60 millions de doses. Selon le RFID, la zone d'influence russe couvrirait ainsi 57 pays où son vaccin est autorisé, ce qui représente une population potentielle de 1,5 milliard de personnes à vacciner.Dans un communiqué, le Fonds a précisé que ces doses permettraient de vacciner "plus de 30 millions de personnes" et que leur production commerciale doit commencer en mai 2021.

La production d'un moteur essence de l'usine Stellantis pourrait être délocalisée de Douvrin vers la Hongrie. © Philippe HUGUEN / AFP La production d'un moteur essence de l'usine Stellantis pourrait être délocalisée de Douvrin vers la Hongrie.

Plusieurs centaines de manifestants ont défilé dans le Pas-de-Calais pour dénoncer la délocalisation de l’usine de Douvrin, afin de produire les moteurs en Europe de l’Est.

Environ 800 personnes (syndicats et préfecture) ont défilé samedi près de l’usine Stellantis (ex-PSA) à Douvrin (Pas-de-Calais) pour protester contre la délocalisation de la production d’un moteur essence en Hongrie, synonyme de « mort programmée » de l’usine, selon des syndicats.

« Les salariés sont très inquiets », a rapporté Laurent Dubois (CFTC), qui réclame « le maintien de l’emploi sur notre site » fondé en 1969, où travaillent environ 1 500 personnes.

Vous avez du mal à payer votre loyer ? 5 conseils pour bien réagir

  Vous avez du mal à payer votre loyer ? 5 conseils pour bien réagir Ça n’arrive pas qu’aux autres… Si les aléas de la vie ou la crise sanitaire ont fragilisé vos finances, réagissez au plus vite. Ces cinq conseils peuvent vous sauver la mise. © iStock Vous avez du mal à payer votre loyer ? 5 conseils pour bien réagir 1er conseil : ne faites pas l’autrucheC’est LA règle absolue, insiste Me Michèle Arnold, avocate au barreau de Paris : « Contactez votre bailleur ou son représentant (bailleur social, agent immobilier…) pour lui exposer votre situation.

Selon les syndicats, l’usine risque de ne plus avoir de production d’ici à 2025, avec le probable arrêt du moteur diesel en 2023 et la délocalisation annoncée fin février de la production des moteurs essence EP génération 3 vers l’usine Opel de Szentgottard, en Hongrie, en 2023. « Sans cette production-là, on sera contraint de fermer l’usine. La délocalisation sonne la fin pour nous », prédit Joël Petit (CFDT).

« PSA a fait subir des accords de compétitivité, et finalement à peine Stellantis créée, la direction annonce la délocalisation » du moteur EP, s’insurge Régis Scheenaerts, de la CGT, qui n’était « pas signataire ». « Ce qui se dessine, c’est la mort programmée de la Française de mécanique » (ancien nom de l’usine).

De l’usine sort actuellement un troisième moteur, celui à essence EB, également produit dans d’autres sites du groupe. En juin, la direction doit annoncer où sera produite sa nouvelle génération.

Covid-19: début de la production des premiers vaccins made in France

  Covid-19: début de la production des premiers vaccins made in France Le sous-traitant français Delpharm va démarrer mercredi, la fabrication des premiers vaccins sur le territoire français, sur son site de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loire). Delpharm agit pour le compte du laboratoire allemand BioNTech qui a mis au point un vaccin contre le Covid-19 avec l'américain Pfizer."La production doit commencer cette semaine, en l'occurrence mercredi chez Delpharm, dans son usine de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir, nord-ouest de la France), pour (le compte du laboratoire allemand) BioNTech", partenaire de l'américain Pfizer, a indiqué Bercy à l'AFP.

Mobilisation politique

Étaient présents à la manifestation salariés, habitants et élus.

« La production d’un nouveau moteur sur ce site est indispensable si nous voulons préserver les emplois : @StellantisFR doit s’y engager ! », a tweeté le président du conseil régional Xavier Bertrand (ex-LR), candidat à sa propre succession, mais aussi à la présidentielle.

« Il faut arrêter de subventionner des entreprises qui délocalisent les emplois à l’extérieur du pays », a estimé dans un communiqué Sébastien Chenu (RN) député et tête de liste aux régionales, qui voit dans la situation de l’usine une « énième preuve de l’échec du mandat de Xavier Bertrand ».

Emmanuel Macron visite l’usine Delpharm qui met en flacons les vaccins Pfizer

  Emmanuel Macron visite l’usine Delpharm qui met en flacons les vaccins Pfizer Pour cette opération, le groupe Delpharm, qui compte 800 millions d’euros de chiffre d’affaires, 17 sites et 4 700 salariés, a embauché 60 personnes supplémentaires et investi 20 millions d’euros sur son site de Saint-Remy-sur-Avre, dont 10,4 millions d’aides de l’État. Pour les marchés français et européenÊtre à l’heure a été un défi. Je sais que cela a été beaucoup d’efforts, de jours et de nuits d’investissement, merci d’avoir été à la hauteur de la confiance que l’été dernier on a accordée au groupe et qui permet aussi à notre pays de produire pour la France et pour l’Europe.

Pour le député Bruno Bilde (RN), qui était également présent, « notre territoire, les efforts et le savoir-faire des salariés ne doivent pas être méprisés pour des intérêts financiers de court terme ! ».

La construction tout près d’une « méga usine » de batteries pour voitures électriques à partir de 2022, sous l’égide de la coentreprise Automotive Cells Company (ACC) - qui réunit à parts égales Stellantis avec le spécialiste français des batteries Saft, filiale de Total - peine à rassurer les syndicats. « Elle n’absorbera pas (les emplois perdus) », selon M. Petit.

D’après la direction d’ACC qui avait présenté le projet le 16 février, cette usine pourrait générer entre 1 400 et 2 000 emplois d’ici 2030.

« ACC va permettre qu’une partie des salariés soient repris à partir de 2023 […] les conditions de transfert sont en cours d’élaboration », a assuré une porte-parole du groupe.

Une cellule de reclassement vient d’être créée.

Peugeot a trouvé la parade pour contourner la pénurie de puces électroniques .
Alors que la majorité des constructeurs automobiles ont ralenti, voire stoppé, leur production, le groupe français a fait le choix de supprimer une option de sa 308 pour pouvoir continuer à la produire. Face à la pénurie de semi-conducteurs, les constructeurs automobiles ont dû improviser. Si certains ont préféré ralentir temporairement leur production ou fermer leur usine, d'autres ont trouvé une parade. C'est le cas notamment de Peugeot, comme le relate LCI, le groupe français a décidé de faire sans ces petites puces électroniques qui composent le compteur numérique ou le GPS et de faire un bond en arrière dans le temps.

usr: 2
C'est intéressant!