•   
  •   

Entreprise Le retour du 737 MAX fait du bien aux livraisons de Boeing

00:05  14 avril  2021
00:05  14 avril  2021 Source:   capital.fr

L’Arabie saoudite mise un montant colossal pour ne plus dépendre du pétrole

  L’Arabie saoudite mise un montant colossal pour ne plus dépendre du pétrole Alors que l'économie de l'Arabie saoudite reste trop dépendante du pétrole, le plan d'investissements de 12.000 milliards de riyals (environ 3.200 milliards de dollars, 2.730 milliards d'euros) dévoilé par Riyad pour stimuler son secteur privé d'ici 2030 va-t-il changer la donne ? L'Arabie saoudite ne lésine pas sur les moyens, pour réduire sa dépendance persistante au pétrole. Riyad vient de dévoiler un méga-plan d'investissements (2.730 milliards d'euros) pour le secteur privé de la première économie de la péninsule arabique.

Le retour du 737 MAX fait du bien aux livraisons de Boeing © Bloomberg / GETTY IMAGES Le retour du 737 MAX fait du bien aux livraisons de Boeing

Après près de deux ans de déboires, l'avionneur américain Boeing voit ses commandes augmenter au premier trimestre 2021 grâce au retour du 737 MAX.

C'est l'avion phare du géant américain de l'aéronautique. Le retour en service du 737 MAX a soutenu les livraisons d'avions commerciaux de Boeing au premier trimestre et de nouveau dopé les commandes en mars, selon des données publiées mardi 13 avril par l'entreprise.

Le constructeur américain a livré 77 avions sur les trois premiers mois de l'année, dont 58 MAX, ce qui représente une amélioration par rapport aux 50 appareils livrés sur la même période l'an dernier.

États-Unis. Les projets d’avions civils supersoniques se multiplient

  États-Unis. Les projets d’avions civils supersoniques se multiplient L’US Air Force vient d’attribuer une subvention d’un million de dollars à une start-up composée de deux ingénieurs. Objectif, mettre au point un avion civil volant au-delà de la vitesse du son. Un projet parmi une demi-douzaine d’autres qui intéresse non seulement Air Force One, la flotte présidentielle, mais tout le tissu industriel aéronautique américain. Plateforme d’essai pour des innovations destinées à d’autres appareils ? Course technologique pour affirmer la suprématie américaine ? Vraie ambition commerciale ? Quoi qu’il en soit, les États-Unis multiplient les projets destinés à mettre au point un avion supersonique civil.

C'est toutefois à peine la moitié des 149 avions acheminés chez des clients au premier trimestre 2019, avant que le 737 MAX ne soit cloué au sol pendant plus de vingt mois à la suite de deux accidents mortels et que la pandémie n'affecte la transport aérien.

De nouveaux déboires

Le produit phare du constructeur a été autorisé fin 2020, début 2021 à retourner dans le ciel par la plupart des autorités de l'aviation dans le monde, permettant à Boeing de reprendre les livraisons.

Grâce à 185 commandes de MAX, Boeing a également enregistré en mars plus de commandes (196) que d'annulations (156) pour le deuxième mois d'affilée.

Southwest a notamment passé des ordres d'achats pour 100 appareils, United Airlines pour 25 avions supplémentaires et la société d'investissement 777 Partners pour 24 MAX.

Mais l'appareil fait face à de nouveaux déboires depuis la semaine dernière, Boeing ayant demandé à 16 compagnies de ne plus utiliser certains avions le temps de régler un "problème électrique potentiel".

L'avionneur a par ailleurs repris en mars les livraisons du 787 "Dreamliner", suspendues depuis novembre suite à la découverte de défauts de fabrication l'été dernier.

>> A lire aussi - Boeing 737 Max : 16 compagnies appelées à corriger un problème électrique potentiel

Les introductions en Bourse et les taux d’intérêt inquiètent : le conseil Bourse du jour .
Alors que les introductions en Bourse à des prix très élevés se multiplient, les risques de forte remontée des taux d’intérêt des emprunts d’Etat pèsent sur les marchés d’actions, qui affichent une euphorie excessive. Gare au retour de bâton. Les marchés d’actions commencent à donner des signes de fatigue, malgré des statistiques économiques très encourageantes, qui ravivent les craintes sur les fronts de l’inflation et des taux d’intérêt. Aux Etats-Unis, les ventes au détail et les mises en chantier attestent d’une solide dynamique de l’économie.

usr: 2
C'est intéressant!