•   
  •   

Entreprise Renault. Les nouvelles voitures seront bientôt bridées à 180 km/h

13:40  27 avril  2021
13:40  27 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Dacia Sandero marque seulement deux étoiles dans l'Euro Ncap Crash Test

 Dacia Sandero marque seulement deux étoiles dans l'Euro Ncap Crash Test Organisation de sécurité indépendante EURO NCAP a attribué la Dacia Sandero seulement deux étoiles sur cinq pour une protection contre les crash. © Fourniée par la recherche automobile Dacia Sandero Expliquant la justification de la basse note, Euro NCAP a déclaré que le système de freinage d'urgence autonome radar uniquement réagit à d'autres véhicules sur la route et n'empêche pas les collisions avec des piétons ou des cyclistes.

Les nouvelles Renault seront bridées à 180 kilomètres/heure pour éviter les accidents, a annoncé vendredi 23 avril le directeur général du groupe, Luca de Meo. © PHOTO D’ILLUSTRATION via Jean-Brice LEMAL / RENAULT Les nouvelles Renault seront bridées à 180 kilomètres/heure pour éviter les accidents, a annoncé vendredi 23 avril le directeur général du groupe, Luca de Meo.

Afin de réduire le nombre d’accidents, les nouveaux véhicules Renault vont être bridés à 180 kilomètres/heure, a indiqué le directeur général du groupe Luca de Meo, ce vendredi 23 avril.

Les nouvelles Renault seront bridées à 180 kilomètres/heure pour éviter les accidents, a annoncé vendredi 23 avril le directeur général du groupe, Luca de Meo.

Pour « agir » sur la vitesse, qui « représente plus d’un tiers des causes d’accidents mortels », elle « sera plafonnée selon les véhicules et ne dépassera pas les 180 km/h, quel que soit le modèle de Renault ou de Dacia », a indiqué Luca De Meo.

Peugeot a trouvé la parade pour contourner la pénurie de puces électroniques

  Peugeot a trouvé la parade pour contourner la pénurie de puces électroniques Alors que la majorité des constructeurs automobiles ont ralenti, voire stoppé, leur production, le groupe français a fait le choix de supprimer une option de sa 308 pour pouvoir continuer à la produire. Face à la pénurie de semi-conducteurs, les constructeurs automobiles ont dû improviser. Si certains ont préféré ralentir temporairement leur production ou fermer leur usine, d'autres ont trouvé une parade. C'est le cas notamment de Peugeot, comme le relate LCI, le groupe français a décidé de faire sans ces petites puces électroniques qui composent le compteur numérique ou le GPS et de faire un bond en arrière dans le temps.

Renault suivra ainsi l’exemple de Volvo, qui a imposé cette limite en 2020.

Une inconnue concernant la marque sportive Alpine

Le directeur de Renault, qui présentait sa « feuille de route » sociale et environnementale aux actionnaires du groupe, n’a pas précisé si la règle des 180 km/h serait appliquée à la marque sportive du groupe, Alpine.

La nouvelle Mégane électrique en tout cas, dont le lancement est prévu pour 2022, « proposera un régulateur de vitesse réglé par défaut : sa vitesse sera plafonnée à 160 kilomètres/heure », a précisé Luca de Meo.

« Un régulateur qui s’ajustera à la vitesse autorisée »

Plus largement, « nos véhicules seront équipés d’un régulateur automatique réglé par défaut qui s’ajustera à la vitesse autorisée, selon les panneaux et les données de géolocalisation », a souligné le directeur de Renault. Le régulateur, appelé « Safety coach », tiendra aussi compte des virages dangereux et des ronds-points.

Lebanon lance une première voiture électrique malgré la crise

 Lebanon lance une première voiture électrique malgré la crise Une voiture électrique fabriquée par le Liban a fait ses débuts samedi, la première fois que le pays méditerranéen a fabriqué une automobile, malgré la difficulté au sein d'une crise économique réduite avec des coupes de puissance fréquentes.

Le constructeur a également avancé de dix ans son objectif de neutralité carbone en Europe, à 2040, tout en visant 2050 au niveau mondial.

En comptant sur des ventes composées à 90 % d’électriques et hybrides d’ici 2030, le constructeur va classer ses fournisseurs selon leurs émissions de CO2, réduire l’empreinte de ses usines, et « tracer la voie vers une batterie décarbonée », selon Luca De Meo.

« Safety coach », « rescue code » et « accès pompier »

Le « Safety coach » pourra aussi « prendre le relai » du conducteur en se basant sur les données du véhicule, croisées avec la météo ou la mesure de l’attention du conducteur.

« Si les capteurs détectent que les mains ne sont plus sur le volant, le véhicule se mettra automatiquement en sécurité », a souligné Luca de Meo. Le « Safety coach » sera progressivement déployé sur les véhicules du groupe.

Un « rescue code » (code de sauvetage) qui permet aux secours de connaître la structure du véhicule en cas d’urgence, et un « accès pompier » à la batterie du véhicule, permettant de la noyer au plus vite en cas d’incendie, seront étendus à toute la gamme en Europe dès 2022.

Un « Safety score » verra également le jour

Les véhicules Renault proposeront également un « Safety score » (score de sécurité), « une analyse fine des habitudes de conduite permettant d’identifier les écarts et dépassement du conducteur ». « Proposé en partenariat avec les assureurs, le « Safety coach » permettra d’inciter à une conduite plus sûre », a souligné le directeur général de Renault.

Des compagnies d’assurance proposent déjà de tels dispositifs, avec des tarifs favorisant les conducteurs les plus sages.

Le géant du BTP Eiffage décroche un gros contrat en Allemagne pour un pont .
Eiffage remporte un contrat de 180 millions d'euros pour construire un pont en Allemagne. Succès commercial majeur en Allemagne pour Eiffage. Le géant français du BTP a remporté un marché pour la construction d'un pont via ses filiales allemandes et belges SEH et Iemants, d'un montant global de 180 millions d'euros. Le contrat a été remporté en groupement avec deux entreprises allemandes de la construction, Hochtief et Max Bögl, "pour un montant de 180 millions d’euros dont 116 millions d’euros pour Eiffage", a précisé le groupe dans un communiqué.

usr: 2
C'est intéressant!