•   
  •   

Immobilier Immobilier : Paris plaît toujours autant aux ultra-riches

13:50  02 juin  2021
13:50  02 juin  2021 Source:   capital.fr

Immobilier : les prix des maisons bondissent encore

  Immobilier : les prix des maisons bondissent encore Portés par les maisons, les prix dans l'ancien ont encore bondi au premier trimestre 2021, selon les chiffres publiés jeudi 27 mai. Les prix des logements anciens en France ont continué d'augmenter au premier trimestre 2021, avec pour la première fois depuis 2016 une hausse plus marquée pour le prix des maisons (+6,5%) que pour les appartements (+5,1%), montrent les chiffres de référence publiés jeudi 27 mai.

Immobilier : Paris plaît toujours autant aux ultra-riches © Harald Nachtmann / GETTY IMAGES Immobilier : Paris plaît toujours autant aux ultra-riches

Paris se classe troisième ville en termes d'attractivité pour les acheteurs ultra-riches, derrière Londres et New York. Les grèves et les attentats n'ont, semble-t-il, pas terni l'image de la capitale.

La capitale française a un charme indiscuté auprès des étrangers, surtout les plus fortunés d’entre eux. D’après la quinzième édition de l’étude "Wealth Report" du cabinet Knight Frank, spécialisé dans l’immobilier d’exception à Paris, la "ville lumière" continue d’attirer les "Ultra-high-net-worth-indivuals" (UHNWI), c’est-à-dire les personnes dont le patrimoine s’élève à 30 millions de dollars ou plus (résidence principale incluse). Parmi les 100 villes passées en revue par le réseau immobilier, Paris arrive en troisième position des villes les plus attractives aux yeux de cette population.

Pays basque : La colère monte face à la flambée des prix de l'immobilier

  Pays basque : La colère monte face à la flambée des prix de l'immobilier Des inscriptions dénonçant la hausse frénétique des prix de l’immobilier, fleurissent sur les agences immobilières et certaines maisons de la côte basque © Gaizka IROZ / AFP Les prix de l'immobilier flambent au pays basque LOGEMENT - Des inscriptions dénonçant la hausse frénétique des prix de l’immobilier, fleurissent sur les agences immobilières et certa La situation est particulièrement électrique dans l’agglomération du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) (Pyrénées-Atlantiques).

Comme le soulignent nos confrères du Figaro Immobilier, le résultat peut surprendre au vu des quelques dernières années agitées qu’a connues Paris. Entre les grèves des transports, la crise des "gilets jaunes" et les attentats, les potentiels acheteurs immobiliers auraient pu se détourner de la capitale. L’engouement reste pourtant au rendez-vous et Paris arrive juste derrière Londres et New York. Elle devance ainsi Tokyo, Berlin, Pékin et Los Angeles "grâce au style de vie que la ville a à offrir", selon l’étude de Knight Frank.

>> A lire aussi - Impôt sur la fortune immobilière : quels abattements pour un bien loué ou en indivision ?

"Exode des villes" lié aux confinements

Comme le rapporte BFM Immo, sur le marché des biens à plus de 5 millions d’euros, la moyenne des ventes de 2020 se maintient à un niveau stable de 22.950 euros le mètre carré. Une différence est toutefois notable cette année : les acheteurs français et étrangers sont équitablement répartis, tandis qu’avant la crise du Covid-19, les étrangers représentaient 65% de cette clientèle ultra-fortunée.

Une autre récente étude semblait accorder moins de popularité à Paris auprès des UHNWI. Le réseau Barnes, autre acteur majeur de l’immobilier de luxe publiait en effet en tout début d’année 2021 une étude pointant du doigt "un exode des villes pendant la première série de confinements" liés à la pandémie, comme le rappelle le Figaro Immobilier. Ceci est aussi valable pour les bourses plus modestes.

>> A lire aussi - Rolls-Royce dévoile le "Boat Tail", une voiture pour les ultra-riches

Immobilier. Pourquoi le marché bat des records, malgré la crise .
La barre du million de transactions a été franchie. La pandémie n’a pas freiné l’attrait pour la pierre, elle a même rebattu les cartes du marché immobilier. Les prix flambent, la pénurie d’offre s’accentue. Qui l’eut cru ? Avec 1,08 million de logements anciens vendus entre mars 2020 et mars 2021, le nombre de transactions immobilières a signé un record historique… en pleine pandémie. Le dernier datait de 2019 (1,07 million).

usr: 0
C'est intéressant!