•   
  •   

Immobilier Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour

08:05  07 juin  2021
08:05  07 juin  2021 Source:   capital.fr

Après Herbert Diess critique les piles à combustible hydrogène, SCG défie l'identifiant VW ID.4

 Après Herbert Diess critique les piles à combustible hydrogène, SCG défie l'identifiant VW ID.4 Jim Glickenhaus Bluff: Si les Bevs sont si supérieurs, prouvent qu'au Baja 1000. Le chemin d'accès à la propre mobilité ne doit pas avoir d'importance. Certains véhicules sont meilleurs avec les piles. Dans certains autres, les piles à combustible à hydrogène peuvent être la seule solution possible malgré une efficacité inférieure.

Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour © Sophie Lévy-Ayoun / Capital Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour

Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital.

Le chiffre du jour, c’est 11 millions d’euros. C’est la somme que va verser Martin Winterkorn, l’ancien patron de Volkswagen, à son ancien employeur, pour son implication dans le dieselgate. Cet accord à l’amiable constitué au cours d’une réunion du conseil de surveillance du constructeur allemand et vaut pour les "dommages et intérêts pour manquements" commis par l’ancien PDG dans l’exercice de ses fonctions. Pour rappel, il avait démissionné en 2015 lorsque scandale avait éclaté au grand jour. En tout, c’est plus d’un milliard d’euros que Volkswagen a réclamé à ses anciens dirigeants ainsi que ses assureurs. Ces derniers devraient verser entre 200 et 500 millions d’euros, selon les informations de médias allemands.

Vacances à la campagne, flexibilité... les nouvelles fonctionnalités d'Airbnb

  Vacances à la campagne, flexibilité... les nouvelles fonctionnalités d'Airbnb Consciente que nos manières de voyager ont évolué, la plateforme Airbnb modernise son offre en ajoutant des nouvelles fonctionnalités. On ne voyage plus de la même manière qu'il y a 10 ans, 5 ans ou même un an. La crise du coronavirus a redistribué les cartes du tourisme et provoqué une évolution rapide du secteur, comme l'a souligné Brian Chesky, cofondateur du groupe californien Airbnb, lors d'une visioconférence le 24 mai 2021. "Nous prévoyons le plus grand rebond du siècle", s'est enthousiasmé le jeune homme.

Le coup de gueule du jour est poussé par Nil Caouissin. Ce militant de l’Union démocrate bretonne, numéro deux de la liste pour les élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin, en a assez de voir les résidences secondaires fleurir dans sa région. Il a donc publié un manifeste pour "le statut de résidence en Bretagne". Il espère pouvoir imposer aux futurs acheteurs immobiliers de devoir prouver qu’ils ont résidé une année complète dans la localité où ils souhaitent acheter. La Bretagne compte "250.000 logements vides neuf mois sur douze", regrette le militant, et lèse de nombreux travailleurs, qui ne font pas le poids face à des retraités aisés, pour acquérir un logement.

Le geste écolo et altruiste du jour des Français. Dans un sondage Ifop réalisé pour le JDD, 59% des Français se sont déclarés enclins à dépenser davantage pour acheter des fruits et légumes cultivés et produits près de chez eux, pour relancer l’économie. Parmi ceux qui sont le plus prêts à mettre la main au portefeuille, ce sont les jeunes. 24% des moins de 35 ans seraient disposés à payer 5% plus cher, et 9% d’entre eux iraient jusqu’à 10 à 20% de plus. Sur l’ensemble des tranches d’âge, 4% des sondés se sont dits capable de faire autant grimper la facture.

À Paris, 29% des locations touristiques seraient illégales, selon une étude

  À Paris, 29% des locations touristiques seraient illégales, selon une étude Airbnb écrase largement les autres sites de location, que ce soit à Paris ou en petite couronne. “Si votre logement constitue votre résidence principale, vous pouvez le louer en meublé de courte durée dans la limite de 120 jours par an, après avoir déposé une déclaration de meublé de tourisme en ligne.” La mairie de Paris le souligne sur son site officiel. Instauré depuis le 1er janvier 2019 en France par Airbnb, ce plafonnement reste toutefois trop souvent dépassé dans la capitale et en Île-de-France. C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’Institut Paris Région (IPR), relayée par Le Monde et 20 minutes.

Et on termine avec l’annonce insolite trouvée sur Internet. Airbnb regorge de logements coquets, de chambres à coucher sans prétention pour une nuit de passage, mais aussi de maisons de grand luxe pour profiter d’un confort maximal. La plateforme de location de logements entre particuliers propose aussi… un hamac en plein salon. C’est en effet ce que proposait un habitant de Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise, pour la très coquette somme de 200 euros. Malheureusement, l’annonce, qui est restée en ligne plus d’un an, n’a jamais trouvé preneur.

> Réécoutez et abonnez-vous à ce podcast sur vos plateformes favorites (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Soundcloud...) ainsi que sur les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod.

> La saga des marques, 21 millions (sur les cryptomonnaies)... retrouvez tous les podcasts de Capital et de Prisma dans notre espace dédié.

Lyon. Un loueur Airbnb condamné à 20 000 € d'amende pour non respect des lois de location .
Pour la première fois en France, un propriétaire d'une location Airbnb, située à Lyon (Rhône), a été condamné pour avoir dépassé les 120 nuitées de location autorisées par an. Il a écopé d'une amende de 20 000 € et a été contraint de remettre son logement en location classique. À Lyon (Rhône), un propriétaire vient de recevoir la première amende liée au dépassement du nombre de nuitées de location autorisées. D'après les informations de BFM Lyon, l'homme a écopé de 20 000 € d’amende et a été obligé de remettre son logement en location classique, rapporte Actu Lyon.

usr: 1
C'est intéressant!