•   
  •   

Immobilier Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ?

12:20  10 juin  2021
12:20  10 juin  2021 Source:   capital.fr

Immobilier : les prix des maisons bondissent encore

  Immobilier : les prix des maisons bondissent encore Portés par les maisons, les prix dans l'ancien ont encore bondi au premier trimestre 2021, selon les chiffres publiés jeudi 27 mai. Les prix des logements anciens en France ont continué d'augmenter au premier trimestre 2021, avec pour la première fois depuis 2016 une hausse plus marquée pour le prix des maisons (+6,5%) que pour les appartements (+5,1%), montrent les chiffres de référence publiés jeudi 27 mai.

Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ? © Pixabay Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ?

Les établissements qui ne respectent pas les recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) en matière d'octroi de crédits immobiliers pourraient être contraints de le faire.

Avec des taux de crédits toujours aussi bas, le marché de l'immobilier se porte comme un charme. "Nous répondons à un nombre de demandes hallucinant depuis cinq mois", affirme un courtier auprès des Échos. Mais cette tendance pourrait bientôt être freinée. Selon les informations du quotidien spécialisé, jeudi 10 juin, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui se réunira mardi 15 juin, pourrait rendre contraignant l'encadrement des conditions d'octroi des prêts fixé par les autorités. "Ce sera le sujet crucial de la réunion", affirme une source proche du dossier.

Les prix de l’immobilier repartent à la hausse

  Les prix de l’immobilier repartent à la hausse Sur un an, l’augmentation atteint +5,9 % au premier trimestre 2021, selon l’indice Insee-Notaires. Les prix de l’immobilier ancien continuent d’augmenter selon les dernières statistiques publiées par les Notaires. Au premier trimestre 2021, la hausse des prix des logements anciens en France s’est poursuivie: +1,4% par rapport au quatrième trimestre 2020 après +2,4% et +0,6% aux trimestres précédents. Sur un an, l’augmentation atteint +5,9% au premier trimestre 2021, après +6,4% et +5,2% aux trimestres précédents.

Fin 2019, les autorités avaient haussé le ton face aux dérapages des banques en matière d'octroi de crédit immobilier. Le HCSF avait alors fixé à 33% le taux d'endettement maximum et à 25 ans la durée maximale d'un prêt immobilier. Les professionnels du secteur s'étaient alors alarmés du risque d'exclusion de nombreux ménages, plus modestes.


Vidéo: Crédit immobilier : le coût de l’assurance emprunteur est-il sous-estimé par votre banque ? (Capital)

>> A lire aussi - Crédit immobilier : emprunter après 55 ans, c’est possible, mais à quelques conditions

En raison de la pandémie, fin 2020, le HCSF avait légèrement revu sa copie en relevant le taux d'endettement autorisé pour prétendre à un prêt à 35% et la durée maximum à 27 ans, mais seulement en cas d'achat d'un bien neuf. Mais il s'agissait encore que de recommandations. Le gouvernement et la Banque de France veulent désormais les graver dans le marbre pour pouvoir contraindre les banques qui continuent d'octroyer des prêts à des particuliers non éligibles. "La méthode n'est pas encore arrêtée", confie une source proche du dossier aux Échos, mais les modalités devraient être fixées d'ici l'été. La voie législative via un décret n'est pas exclue.

Les banques calment le jeu sur l’octroi des crédits immobiliers

  Les banques calment le jeu sur l’octroi des crédits immobiliers Les taux d'intérêt sont à leur plus bas niveau historique, mais la durée des prêts ne peut plus dépasser 25 ans. Même la crise sanitaire n’aura quasiment eu aucun effet sur les taux des crédits immobiliers. A peine un léger frémissement durant le premier semestre 2020, le taux moyen des prêts accordés passant de 1,12% en janvier à 1,27% en juin, hors assurance et toutes durées d’emprunt confondues, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Cette petite hausse est due aux recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) édictées en décembre 2019.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Des discussions sont toujours en cours entre les différentes parties. "Les banques ont bien noté les évolutions apportées en début d'année par le HCSF concernant l'octroi des crédits immobiliers. Comme annoncé alors, la profession bancaire s'adapte à cette recommandation, dont le caractère contraignant a été annoncé pour intervenir au cours de l'été", a pour sa part réagi la Fédération bancaire française.

Crédit immobilier : ce que vous pouvez emprunter selon votre âge .
S’il n’influe pas directement sur le taux du crédit, l’âge fait varier le taux de votre assurance et donc limite la somme que la banque vous prête. Les simulations du courtier Empruntis le démontrent. A 1,07% en moyenne et toute durée confondue, les taux de crédits immobiliers distribués par les banques en mai 2021 n’ont jamais été aussi bas. D’après le courtier Cafpi, les primo-accédants ont en moyenne 35 ans. Un détail qui a son importance.

usr: 3
C'est intéressant!