•   
  •   

Immobilier Candidats, engagez-vous à mettre fin au gaspillage d’espaces vides

22:30  18 juin  2021
22:30  18 juin  2021 Source:   liberation.fr

Rennes. Trois nouveaux immeubles d’ici fin 2023 dans le nouveau quartier de la gare

  Rennes. Trois nouveaux immeubles d’ici fin 2023 dans le nouveau quartier de la gare Le programme Beaumont, porté par Legendre immobilier près de la gare de Rennes, comprend trois immeubles de 17 et 8 étages, pour quelque 25 000 m2 de logements, bureaux et commerces. Un programme original, dans sa conception et ses usages. Le promoteur revendique une « architecture résolument new-yorkaise ». Et des édifices de béton : « C’était le seul matériau possible compte tenu de la contrainte des vibrations de la voie ferrée juste à côté ». Le programme immobilier situé boulevard de Beaumont, entre la gare de Rennes et le siège d’Yves-Rocher, vient s’ajouter aux tours qui garnissent le paysage du nouveau quartier EuroRennes.

A Paris en 2015, un lycée utilisé pour y loger des migrants. © Florian David A Paris en 2015, un lycée utilisé pour y loger des migrants.

Dans un contexte de mal-logement structurel, de progression de la pauvreté, de perte d’autonomie alimentaire et de risque d’effondrement écologique, plusieurs millions de logements, locaux industriels et commerciaux restent vides en France.

Bien que, selon l’ordonnance du 11 octobre 1945 du Conseil national de la résistance (CNR), les municipalités peuvent saisir l’Etat pour faire réquisitionner des logements vides, des centaines de milliers de personnes restent à la rue. D’autres échelons politiques pertinents existent néanmoins pour lutter contre le mal-logement.

Exode urbain, fin des bureaux... le monde d'avant est-il vraiment enterré ?

  Exode urbain, fin des bureaux... le monde d'avant est-il vraiment enterré ? Pour Henry Buzy-Cazaux, président de l'Institut du Management des Services Immobiliers, le monde d'avant n'a peut-être pas totalement disparu. Il est de bon ton de parler avec dédain du monde d’avant. Dans l’immobilier plus encore que dans n’importe quel domaine, prévaut l’idée que ni les envies ni les besoins ne ressembleront à ce qu’ils étaient, comme si les ruptures les plus brutales et les plus franches affectaient nos marchés et nos habitudes, pour habiter, pour travailler, pour consommer.

Les départements et les régions possèdent ainsi des bâtiments, leur parc immobilier étant notamment détenu par les établissements publics fonciers. Ces organismes ont pour mission de faciliter le portage foncier en vue de la réalisation ultérieure d’équipements publics ou de logements.

Ces opérations de long terme laissent vacantes un grand nombre de parcelles qui pourraient servir entre-temps de logements ou d’espaces d’organisation pour des associations locales et collectifs citoyens.

Des ateliers d’artistes ou d’autoréparation de vélos

Il existe ainsi de nombreux exemples d’espaces faisant une utilisation bénéfique pour la société des bâtiments et friches inoccupés. Il s’agit d’espaces non-marchands, autogérés, permettant d’éviter que des personnes dorment à la rue. De lieux dans lesquels des associations et collectifs peuvent utiliser gratuitement des salles de réunion ou des ateliers d’artistes. Des endroits accueillant des salles de spectacles et de répétitions permettant à de jeunes compagnies de théâtre et de cirque d’effectuer des résidences à moindres frais. Des ateliers d’autoréparation de vélos ou encore des espaces de stockage pour associations venant en aide aux sans-abri et aux exilés…

À Marseille, un promoteur met cet immeuble à disposition des artistes

  À Marseille, un promoteur met cet immeuble à disposition des artistes EN IMAGES - L’édifice qui accueillait des bureaux doit être démoli l’an prochain. En attendant, son propriétaire a choisi de permettre d’y installer 230 artistes. » LIRE AUSSI - Marseille part à son tour à la chasse aux meublés touristiques

L’établissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF) possède actuellement plus de 1 200 parcelles, certaines étant louées en attendant d’être revendues, beaucoup d’autres restant inutilisées pendant des années. Ces dernières années, l’EPFIF a signé trop peu de conventions d’occupation temporaire, favorisant des grosses structures qui parachutent leurs projets au détriment d’initiatives de quartier et laissant des centaines de milliers de mètres carrés vides, sans utilité aucune pour les Franciliennes et les Franciliens. Par ailleurs, les départements sont également, via des EPF ou directement, propriétaires de foncier et de bâtiments non utilisés.

Engagement de transparence

L’EPFIF est actuellement dirigé par Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Le prochain dirigeant ou la prochaine dirigeante de l’EPFIF se trouve donc parmi les candidats aux élections régionales des 20 et 27 juin. Les futurs présidents et présidentes de départements seront également désignés à la fin du mois.

Logement étudiant : «Le Covid n’a pas bouleversé les prix des logements vides»

  Logement étudiant : «Le Covid n’a pas bouleversé les prix des logements vides» Logement étudiant : «Le Covid n’a pas bouleversé les prix des logements vides»Le Covid a-t-il eu un impact sur les prix des loyers des logements étudiants ?

Pour mettre fin à au gaspillage d’espaces vides, nous demandons aux candidats aux régionales et aux départementales : un engagement de transparence via la tenue à jour d’une liste publique détaillant l’état d’occupation et les dates des projets prévus pour l’ensemble des parcelles appartenant à la région, aux départements ou aux EPF. La mise en place systématique d’appels à projets citoyens sur les bâtiments destinés à rester inoccupés plus d’un an. Des concertations de quartiers sur les bâtiments dont les projets sont abandonnés. L’utilisation de ce foncier pour la construction de logements très sociaux car 750 000 familles sont en attente d’un HLM en Ile-de-France tandis que seulement 20 000 HLM ont été réalisés en 2020.

Nous invitons d’autres collectifs citoyens à interpeller de la même manière leurs candidats locaux.

Vous souhaitez écrire une tribune dans Libération ? Ecrivez à idees@liberation.fr

Nutella, Kinder, Rocher... comment Ferrero décline ses succès à toutes les sauces .
Faute de pouvoir faire croître à l'infini sa pâte à tartiner vedette, le chocolatier italien s’est mis à décliner ses Nutella, Kinder et Rocher à toutes les sauces. Coulisses. Inventeur du Nutella, du Rocher praliné ou de l'œuf Kinder, Michele Ferrero a durant des décennies reproduit un cérémonial immuable à Alba, son fief historique du Piémont italien. Afin d’évaluer ses trouvailles dignes de Willy Wonka, il réunissait son comité de direction pour un goûter bien particulier. Des petits sachets transparents sans étiquettes étaient posés sur les tables, contenant des dizaines de gourmandises développées par ses équipes.

usr: 1
C'est intéressant!