•   
  •   

Immobilier Résidences secondaires: l'appel du large booste le marché immobilier

16:30  19 juin  2021
16:30  19 juin  2021 Source:   challenges.fr

Bourse, or, immobilier... quel est le meilleur placement sur le long terme ?

  Bourse, or, immobilier... quel est le meilleur placement sur le long terme ? Bourse et or constituent des placements très rentables (quoique volatils) sur longue période, même en tenant compte de l’inflation, souligne notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Pour autant, investir dans une résidence principale reste un “must”, selon lui. C’est la question que tous les épargnants et investisseurs se posent en permanence : quel est le meilleur placement sur long terme (c’est-à-dire sur au moins 8-10 ans) tant en matière de rentabilité que de fiabilité ? Cette question est d’autant plus importante actuellement que, depuis un an, l’épargne des particuliers a flambé dans la totalité des pays développés,

Résidences secondaires Résidences secondaires

RESIDENCES SECONDAIRES (1/7) - Télétravail, bi-résidence, retraite… Les urbains concrétisent leurs aspirations à une meilleure qualité de vie, mettant sous tension le marché des maisons à la mer et à la campagne.

En observant la frénésie d'achats qui s'est emparée du marché immobilier au printemps dernier, on pourrait croire que, à l'instar d'une "Rolex à 50 ans", celui qui n'était pas propriétaire de sa résidence secondaire au sortir du premier confinement avait raté sa vie. "C'est un peu excessif comme constat, et très parisien, sourit Olivier de Chabot-Tramecourt, directeur général du groupe Immobilier Mercure France. Mais il est vrai que de nombreux habitants des grandes villes avaient ressenti un impérieux besoin d'espace et de verdure." Plus aisés, et en l'absence des acquéreurs étrangers habituellement concurrents, les boomers se sont rués sur les résidences secondaires. "Ils ont puisé dans leur épargne pour la convertir en bien immobilier et vérifier au passage s'ils allaient faire évoluer leur mode de vie", confirme Hugues de la Morandière, directeur associé d'Agence Varenne.

Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ?

  Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ? Les établissements qui ne respectent pas les recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) en matière d'octroi de crédits immobiliers pourraient être contraints de le faire. Avec des taux de crédits toujours aussi bas, le marché de l'immobilier se porte comme un charme. "Nous répondons à un nombre de demandes hallucinant depuis cinq mois", affirme un courtier auprès des Échos. Mais cette tendance pourrait bientôt être freinée.

Lire aussiLes prix de l'immobilier à Paris et en province en mars 2021

En conséquence, l'activité a été très dynamique. "Les stocks de biens à vendre ont baissé de 50% sur la façade atlantique et de 25% dans le Sud, estime Thibaut de Saint-Vincent, président de Barnes International Realty. Les prix ont parfois augmenté de 10 à 15%." Et ceux qui n'avaient pas pu quitter les métropoles ont profité du second confinement pour louer plusieurs mois, afin de tester le télétravail. "Ils ont ainsi pu s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une tocade passagère", indique Eric Allouche, directeur exécutif d'Era France. Ces acquéreurs ont du coup peaufiné leur projet.

Motivations multiples

"Ils réagissent en véritables investisseurs, rajoute Nicolas Pettex-Muffat, directeur général du groupe Daniel Féau. Ils comparent aux fonds en euros qui ne rapportent plus grand-chose, empruntent massivement pour profiter de l'effet levier et anticipent la transmission à venir en achetant notamment en SCI avec leurs enfants." Et leurs motivations sont multiples, selon leur tranche d'âge. Les trentenaires, avec ou sans enfants, mobiles et adeptes du télétravail, ou les quinquagénaires, en anticipation de la retraite, misent sur la bi-résidence en faisant des allers-retours au gré de leurs obligations professionnelles. "Certains, notamment les expatriés, veulent une base arrière, avec éventuellement plusieurs bâtiments pour réunir la famille avec piscine, spa et salle de sport, constate Nathalie Garcin, présidente du réseau Emile Garcin Propriétés. D'autres recherchent des propriétés de rapport, avec des vignes, des champs d'oliviers ou des surfaces pour l'agriculture bio, plutôt que des chambres d'hôtes."

Crédit immobilier : le gouvernement veut-il freiner l’accession à la propriété ?

  Crédit immobilier : le gouvernement veut-il freiner l’accession à la propriété ? Pour tenter de faire baisser les prix tout en sécurisant les banques et les emprunteurs face au risque de défaut de paiement, l’exécutif voudrait encore durcir les critères d’accès au crédit. Une stratégie qui complique un peu plus l’investissement locatif, dénonce Henry Buzy-Cazaux, le président de de l’Institut du management des services immobiliers. La menace est brandie : le Haut conseil de stabilité financière, autorité de régulation des crédits présidée par le ministre de l’Economie, pourrait bien restreindre encore l’accès au crédit immobilier pour les ménages.

Géographiquement, les aspirations ont changé. En témoigne cette étude réalisée par le groupe PAP (Particulier à Particulier) sur les motivations des acheteurs de résidences secondaires. Si la Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Normandie restent en tête des recherches, celles-ci ont bondi de 35% pour le Centre-Val de Loire, 37% pour les Hauts-de-France et 26% pour les Pays de la Loire. Les valeurs sûres comme la Bretagne, le bassin d'Arcachon et le Pays basque ont la cote, le Sud aussi. "Dans les Alpilles, le Luberon ou l'arrière-pays varois, tout se vend, même les demeures de style provençal qui étaient un peu démodées", confie Jean-Claude Annaert, directeur général du groupe Michaël Zingraf.

Critères non négociables

Et de nouveaux territoires émergent. "Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets", note Julien Haussy, fondateur d'Espaces Atypiques. En Charente, on peut trouver de belles propriétés entre 300.000 et 400.000 euros, jusqu'à 800.000 euros en allant vers La Rochelle, alors qu'il n'y a presque rien à moins de 1,5 million sur la côte basque ou le bassin d'Arcachon.

Crédit immobilier : les banques ne pourront plus déroger aux critères d’emprunt

  Crédit immobilier : les banques ne pourront plus déroger aux critères d’emprunt Bercy et le régulateur bancaire ont confirmé le 15 juin que les critères d’octroi de crédit immobilier seront désormais encadrés par une norme dès cet été. Les banques seront donc plus que jamais regardantes sur les profils d’emprunteurs financés. Aucun changement sur le fond, mais une surveillance renforcée. Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), présidé par le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, a décidé ce 15 juin de maintenir ses recommandations formulées en fin d’année 2020 sur les conditions d’octroi de crédit immobilier.


Vidéo: En Essonne, une marche blanche pour Lilibelle - 05/06 (BFMTV)

"La crise est restructurante, car les classes moyennes fuient les grandes villes aux prix immobiliers élevés, aux transports pénibles et à l'air pollué, analyse Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France & Monaco. Elles recherchent la “douce France” perdue. Convaincues par l'écologie et désireuses d'opter pour une consommation et un mode de vie plus responsables, elles n'hésitent pas reconquérir des territoires délaissés." Toutefois, certains éléments ne sont pas négociables: "La proximité du TGV, la présence de commerces et lieux culturels, l'accès aux soins et surtout une bonne connexion Internet" restent nécessaires, prévient Alexander Kraft, président de Sotheby's International Realty France & Monaco. Sur cette base, la France est un vaste champ des possibles.

Retrouvez notre tour de France en cinq duels à partir de lundi 21/06

Manche: Deauville versus Le Touquet-Paris-Plage. (21/06)

Bretagne: Saint-Malo versus Vannes. (22/06)

Immobilier : La maison de vacances fait de plus en plus rêver les Français

  Immobilier : La maison de vacances fait de plus en plus rêver les Français La crise sanitaire a eu un effet déclencheur pour bon nombre de ménages © IStock / City Presse Pour combler leur besoin d'air frais et de nature, les Français misent de plus en plus sur une résidence secondaire à la campagne. ARGENT - La crise sanitaire a eu un effet déclench Si la vie urbaine a ses avantages, bon nombre de familles rêvent de posséder un pied-à-terre bucolique afin de pouvoir s’y ressourcer lors de leurs congés.

Centre: Tours versus Dijon. (23/06)

Atlantique: Sud Arcachon versus Biarritz. (24/06)

Méditerranée: Aix-en-Provence versus Cannes. (25/06)

MICHEL FLOQUET ET SOPHIE COIGNARD, auteurs de Quitter la (grande) ville (Albin Michel). Installé dans le Perche depuis vingt ans, le couple de journalistes raconte sa vie "d'accourus". “Voici venir le temps des néo-accourus”

Challenges. Qu'est-ce qu'un "accouru"?

Sophie Coignard. Les "accourus", c'est ainsi que les habitants du Perche désignent ceux qui s'installent sur leur territoire. Nous avons mis à l'époque près de dix ans à nous décider, d'abord sur la pointe des pieds, puis en y scolarisant les enfants. Aujourd'hui, nous, "paléo-accourus", voyons arriver de nombreuses jeunes familles, des "néo-accourus" avec des enfants en bas âge. Ils cherchent un refuge.

Michel Floquet. Il y a vingt ans, ce type de choix était considéré comme un suicide professionnel. Et certains de nos amis estimaient que nous allions hypothéquer l'avenir de nos enfants!

Certains imaginent que hormis Paris, point de salut…

Ce qui est faux bien sûr! Il y a une vraie vie sociale et les gens reçoivent beaucoup chez eux. Il y a aussi une foule d'activités pour les enfants, de nombreux lieux culturels ont émergé. On se découvre des passions, comme nous avec la préservation du patrimoine. L'hiver, il n'y a pas grand-chose à faire dans le jardin, mais il y a les feux de cheminée.

Comment s'intégrer?

Nous n'avions ni les codes ni l'expérience de la campagne : il faut accepter d'être un peu ridicule. C'est un autre mode de vie. Certains s'investissent dans la vie municipale, d'autres dans l'associatif. Le meilleur vecteur reste l'école et les enfants.

Où il y a le plus de résidences secondaires en France .
Cette infographie montre les départements français qui comptent le plus de résidences secondaires en 2019. © Fournis par Statista départements francais avec le plus de residences secondaires

usr: 7
C'est intéressant!