•   
  •   

Immobilier Politique immobilière : rendez l’argent !

12:15  26 juillet  2021
12:15  26 juillet  2021 Source:   capital.fr

Achat immobilier: ce que vous devez savoir sur l'apport personnel

  Achat immobilier: ce que vous devez savoir sur l'apport personnel Obligatoire pour certaines banques, facultatif pour d'autres, l'apport fait partie des éléments fondamentaux de tout projet d'achat immobilier. Quels sont ses avantages et ses spécificités? L'apport personnel fait partie des éléments majeurs pour déterminer la qualité d'un dossier d'emprunteur. Bien que non obligatoire, il demeure un levier de négociation et d'acceptation majeur dans le cadre d'un achat immobilier. Il n'existe pas de montant d'apport immobilier type. Tout dépendra en réalité du montant total du projet et de la capacité d'emprunt de chaque emprunteur.

Politique immobilière : rendez l’argent ! © Tetiana Lazunova / Getty images Politique immobilière : rendez l’argent !

Alors que la bonne santé du marché de l'immobilier permet à l'Etat et aux collectivités d'engranger de substantielles recettes, Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers, invite l'executif à repenser la politique du logement afin de mieux flécher les aides vers ceux qui ont le plus besoin.

On a craint l’inverse, et toutes les raisons étaient là : le ralentissement du marché des transactions résidentielles dans l’ancien a eu lieu dans des proportions bien moindres que ce qui pouvait être légitimement redouté, et le phénomène persiste. Il faut dire que les circonstances n’étaient pas imaginables : les aides publiques aux entreprises et par voie de conséquence aux salariés, mais aussi aux indépendants travaillant pour des entreprises ou des salariés, sont restées puissantes par décision du gouvernement. Au demeurant, la France a bien du mal à sortir du "Quoi qu’il en coûte" et les lendemains pourraient être douloureux. On vit un peu sur le "Carpe diem" (Profite de l’instant présent), et il permet en outre de cacher la misère : on se satisfait de constater le rythme de plus d’un million de reventes de logements sur douze mois, sans regarder que ce ne sont pas les mêmes qu’avant la crise qui achètent. On entend aussi les incitations à la prudence de la part des spécialistes du crédit : les critères se durcissent et l’accès au crédit se restreint.

À quoi correspondent les frais d'agence en immobilier?

  À quoi correspondent les frais d'agence en immobilier? Lors d'un achat immobilier, plusieurs types de frais doivent être pris en compte dans le budget global, et notamment les frais d'agence, qui peuvent être à la charge de l'acquéreur ou du vendeur.En France, les frais d'agence vont s'appliquer à tout achat immobilier dès lors qu'il fait intervenir un professionnel en tant qu'intermédiaire entre le vendeur et l'acquéreur. Sont ainsi exclues les transactions directes entre particuliers pour l'achat d'un logement.

Le résultat de ce que nous appellerons la résilience du marché, histoire de céder à la mode sémantique du moment, est simple : les pouvoirs publics, qui redoutaient d’enregistrer de moindres rentrées fiscales, sont riches. Les départements en particulier se voyaient boucler des budgets avec des impasses de 15 à 20% de droits de mutation à titre onéreux (indûment nommés frais de notaire), et voilà qu’ils pourraient bien recevoir en 2021 un milliard de plus qu’en 2020, en retrait de 5% par rapport à 2019. De même, les travaux attachés à ces échanges de logements entre ménages vont constituer une manne de TVA pour l’État. N’est-ce pas le moment rêvé pour baisser la fiscalité immobilière des particuliers ? Nos droits de mutation sont les plus élevés du monde ! Et si les départements témoignaient de leur responsabilité envers les ménages, a fortiori au moment où la crise les fragilise, en baissant les taux ? Et si la TVA s'atténuait elle aussi sur l’ensemble des travaux de rénovation ?

Big E Prêt à élever son endroit en grimpant de l'échelle à «L'argent de la banque»

 Big E Prêt à élever son endroit en grimpant de l'échelle à «L'argent de la banque» © fourni par Sports Illustrated Une victoire dans le match d'échelle "de l'argent de la banque" servirait de prochaine étape de la carrière de la Big E . La synchronisation est un facteur qui ne peut souvent être contrôlé, mais plutôt un résultat d'actions satisfaisantes conduisant à une force d'action naturelle.

Et ce n’est pas tout ! Le gouvernement, Madame Wargon ayant réussi où Monsieur Denormandie avait trébuché, vient de mener à bien la réforme de la contemporéanisation des aides personnelles au logement. Pour le dire en un terme moins barbare, c’est désormais sur les revenus récents déclarés, et non plus sur ceux de deux années en arrière, que les caisses d’allocation calculent et versent les APL à leurs bénéficiaires. La réforme n’aura pas fait que des heureux et ceux dont la situation s’est améliorée au cours des 24 mois précédents soit sont sortis du circuit soit ont vu leur aide amoindrie. La réforme est évidemment juste et même les ménages qui en un sens en pâtissent le reconnaissent. Il se trouve qu’elle fait ainsi économiser 1,1 milliard d’euros à l’État ! On avait prévu plutôt la moitié. Que va faire l’État de cet argent ? Oh, bien sûr, avec notre niveau de déficit, l’affectation est toute trouvée. Ne vaudrait-il pas mieux que la politique du logement en profite, alors que la construction de logements s’effondre ? Ne vaudrait-il pas mieux redonner de la puissance au prêt à taux zéro, pour des populations éligibles qui risquent de ne pas accéder facilement au crédit classique dans les temps qui viennent ? Pourquoi ne pas donner au dispositif Pinel une deuxième jeunesse ? Pourquoi surtout ne pas ouvrir le Denormandie à toutes les villes moyennes, alors que son usage est limité aux 222 communes du Plan Action Cœur de ville ?

Interdiction de location, plan travaux… tout ce que va changer la loi climat pour votre logement

  Interdiction de location, plan travaux… tout ce que va changer la loi climat pour votre logement Députés et sénateurs se sont entendus, la semaine dernière en commission mixte paritaire, sur une version définitive du projet de loi climat et résilience. L’ultime lecture et le vote solennel du texte se tiendront ce mardi 20 juillet, en fin de journée. Revue de détails des mesures qui concerneront bientôt votre logement. Les députés ont finalement pris le pas sur le train des sénateurs. Après avoir adopté deux versions très différentes du projet de loi climat et résilience, les parlementaires des deux Chambres étaient invités à s’entendre sur une mouture commune en commission mixte paritaire (CMP).

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Il est temps que les pouvoirs publics, nonobstant le principe constitutionnel de non affectation fiscale - qui les dispense de redonner à un secteur ce qu’il rapporte en impôts et taxes -, flèchent vers le logement ce que le logement rapporte, en menant une politique de redistribution. La justice sociale est à ce prix. Emmanuelle Cosse, qui fut une ministre du Logement compétente et engagée, aujourd’hui à la tête de l’Union sociale pour l’habitat, disait naguère que la crise sociale de demain menaçait de venir par l’habitat. Pierre Méhaignerie, qui partage avec elle d’avoir marqué son passage au ministère du logement il y a longtemps, prononçait curieusement les mêmes mots pour le même diagnostic lors d’un colloque sur les territoires en mai dernier à l’initiative du groupe de formation The land à Rennes. Ne pas se laisser bercer par la vigueur en trompe-l’oeil de l’immobilier existant, et éviter l’explosion sociale qui pourrait surprendre le pays et le déséquilibrer. Audiard dirait sans doute "Rendez l’argent", auquel il n’est plus l’heure que les pouvoirs publics opposent le "Touchez pas au grisbi" d’Albert Simonin, dialoguiste du film éponyme.

>> Notre service - Trouvez votre nouveau logement, ancien ou neuf, à acheter ou à louer, beaucoup plus facilement grâce à nos annonces géolocalisées !

Pourquoi Alain Griset modifie (encore) sa déclaration de patrimoine .
Cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris en septembre pour des omissions substantielles dans la déclaration de son patrimoine et de ses intérêts à la HATVP, le ministre délégué aux PME a récemment procédé à une importante réorganisation de son patrimoine personnel. Pas de trêve estivale pour Alain Griset. Contrairement à la plupart de ses collègues du gouvernement qui se sont accordés une “pause studieuse” hors de Paris, le ministre délégué au PME du gouvernement Castex arpente toujours les couloirs de Bercy, en ce début août.

usr: 1
C'est intéressant!