•   
  •   

Immobilier Immobilier. « Je n’avais jamais vu ça », les clients se ruent sur les maisons en Ile-de-France

21:40  16 septembre  2021
21:40  16 septembre  2021 Source:   ouest-france.fr

Immobilier : voici les nouveaux critères prioritaires des acheteurs en cette rentrée

  Immobilier : voici les nouveaux critères prioritaires des acheteurs en cette rentrée Maison ou appartement ? En ville ou à la campagne ? Avec ou sans espace extérieur ? Une enquête réalisée par le groupe SeLoger nous renseigne sur les principaux critères de recherche des acheteurs en cette période de rentrée. C’est la rentrée, les étudiants se préparent à rejoindre leur université… et les acquéreurs à emménager dans leur futur logement. Dans ce contexte, le groupe SeLoger a justement enquêté sur le comportement des acheteurs en cette fin d’été. 3.000 particuliers ont ainsi été sollicités par la plateforme d’annonces immobilières.

Les agents immobiliers franciliens ont constaté une hausse de la demande pour les maisons dès la fin du premier confinement. Photo d'illustration. © Midascode / Pixabay Les agents immobiliers franciliens ont constaté une hausse de la demande pour les maisons dès la fin du premier confinement. Photo d'illustration.

Depuis la fin du premier confinement, les Français sont à la recherche d’espace, d’extérieur et surtout d’une maison. Une tendance nationale mais qui a pris des proportions énormes en Ile-de-France. Les recherches pour ces biens ont augmenté de plus de 80 %, selon une étude Salon Maison 2021-PAP. fr.

La crise du Covid-19 a donné un coup d’accélérateur au secteur immobilier. Après des semaines de fermeture durant le premier confinement, les agences immobilières ont été prises d’assaut par des clients en quête d’une maison.

Immobilier à Paris : Les prix baissent dans la capitale alors qu’ils augmentent en Ile-de-France

  Immobilier à Paris : Les prix baissent dans la capitale alors qu’ils augmentent en Ile-de-France Sur les douze derniers mois, les prix de l’immobilier à Paris ont baissé de 1,5 % © Xavier Francolon/SIPA La crise sanitaire et les confinements ont fait baisser le marché de l'immobilier parisien. LOGEMENT - Sur les douze derniers mois, les prix de l’immobilier à Paris ont baissé de 1,5 % « C’est la première fois que je vois cela en 20 ans » , commente Thomas Lefebvre, le directeur scientifique de Meilleurs Agents.

« Cette hausse significative des recherches de maisons s’établit à + 66,4 % [ndlr : comparé à 2019] au niveau national et concerne toutes les régions françaises », selon une étude Salon Maison 2021-PAP. fr réalisée entre le 13 mai et le 13 septembre 2021.

« C’était l’euphorie »

Le phénomène a pris des proportions encore plus importantes en Ile-de-France : + 80,3 %. Un record national. « C’était l’euphorie à la fin du premier confinement. En douze ans dans l’immobilier, je n’avais jamais vu ça », résume Sébastien d’Era Agence Triangle Vert à Rambouillet (Yvelines). « Les acheteurs avaient peur du confinement et ont avancé un projet d’achat qu’ils avaient dans trois ou cinq ans. »

La petite couronne n’a pas échappé à cet afflux de nouveaux clients. Bien au contraire. La recherche de maisons s’est envolée et a atteint +96,8 %. Les Parisiens se sont éloignés de la capitale d’une dizaine de kilomètres après avoir vendu leur appartement. Ils disposaient d’un budget très confortable. « Nous avons eu beaucoup de paiements comptants alors qu’avant ce n’était pas le cas », constate Michel de l’agence Guy Moquet à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Immobilier : « On recherche un cocon en province pour appréhender des crises comme celle du Covid-19 »

  Immobilier : « On recherche un cocon en province pour appréhender des crises comme celle du Covid-19 » Pour « 20 Minutes », Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) décrypte le rapport de l’Insee sur les prix de l’immobilier © M. Allili / Sipa Si le marché immobilier reste attractif à Lyon, les villes de la première couronne attirent de plus en plus d'acquéreurs. EXODE - Pour « 20 Minutes », Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) décrypte le rapport de l’Inse La crise ne semble pas toucher le marché de l’immobilier.

Au calme mais près des transports

Les acheteurs étaient à la recherche de verdure mais pas seulement. « Ils voulaient s’installer dans une commune où il y avait une ligne directe pour se rendre à Paris », précise l’agent immobilier des Yvelines. Dans le sud du département, ils ont donc plébiscité Rambouillet, Le Perray-en-Yvelines et les Essarts-le-Roi afin de se rendre en moins d’une heure à la gare Montparnasse.

Même constat à Champigny-sur-Marne, ville proche de l’autoroute A4 mais également desservie par le RER A et E. « Beaucoup d’acheteurs ont continué à travailler à Paris malgré leur déménagement donc ils voulaient pouvoir s’y rendre facilement », note l’agent immobilier.

Une hausse du prix dans tous les départements

En voyant tous ces potentiels acheteurs, les propriétaires de maison ne s’y sont pas trompés. Ils ont mis en vente immédiatement leur propriété. Les prix des maisons mais aussi des appartements dans l’ancien se sont envolés en un an, selon la Chambre des Notaires de Paris : +3,9 % dans l’Essonne et dans le Val-d’Oise, +4,1 % dans les Yvelines, +4,3 % dans les Hauts-de-Seine, +4,4 % dans le Val-de-Marne et en Seine-et-Marne, +4,7 % en Seine-Saint-Denis. A contrario, Paris a connu une baisse de 0,2 %.

Où acheter une maison de campagne avec 150 000 EUROS?

  Où acheter une maison de campagne avec 150 000 EUROS? Vous souhaitez avoir un pied-à-terre ou vous installez loin de bruit des grandes villes ? Voici 9 villages où les maisons de campagne ne coûtent pas cher. Vous souhaitez avoir un pied-à-terre ou vous installez loin de bruit des grandes villes ? Voici 9 villages où les maisons de De plus en plus de Français souhaitent s’installer au calme, à la campagne pour profiter d’une vie paisible. La crise sanitaire du Covid-19 et les multiples confinements n’ont fait que favoriser cette quête d’un nouveau mode de vie.

Le délai de vente s’est raccourci. « Si un bien est bien estimé, il part en trois mois », assure l’agent immobilier de Rambouillet. Le temps est encore plus court pour conclure une vente dans le Val-de-Marne. « En un mois, les biens partent. Il y a même qui partent dans la journée », précise son confrère de la petite couronne.

Et maintenant ?

Après des mois de flambée, le marché tend à se stabiliser. Ceux qui voulaient vendre ont vendu et ceux qui voulaient acheter ont acheté. « Septembre est plus calme, reconnaît Sébastien d’Era Agence Triangle Vert à Rambouillet. Nous avons 20 mandats alors que nous en avions 90 il y a trois ans. »

Si dans la grande couronne les demandes pour les maisons commencent à faiblir, l’attrait pour la petite couronne devrait se prolonger avec le Grand Paris et l’arrivée du métro à Champigny-sur-Marne, au Perreux-sur-Marne, à Saint-Maur-des-Fossés…

Philippe Briand, le géant méconnu et ambitieux de l'immobilier .
Parallèlement à sa carrière politique, ce chiraquien s’est bâti un petit empire dans la pierre. Sa méthode : couvrir tous les métiers, de la gestion de biens aux transactions en passant par l’assurance. Au point d’abuser ? Quand on lui parle de son business, Philippe Briand adopte parfois un ton complice et blagueur. Comme ce 28 juin où, à la fin d’un déjeuner avec son comité exécutif sur la terrasse de son siège social tourangeau, il se met à parodier son interlocuteur chez Huawei, rencontré en Chine.

usr: 3
C'est intéressant!