•   
  •   

Immobilier Chine : pilier de l’économie, l’immobilier a chuté, plombé par Evergrande !

10:35  19 octobre  2021
10:35  19 octobre  2021 Source:   capital.fr

Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète !

  Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète ! Le promoteur immobilier chinois Fantasia ne parvient pas à rembourser sa dette. Une nouvelle qui secoue encore plus le marché immobilier chinois, déjà fortement inquiété par le cas d'Evergrande.Cette annonce intervient alors que la société de gestion Country Garden Services Holdings a indiqué de son côté qu'une filiale de Fantasia n'avait pas remboursé un prêt de 700 millions de yuans (93 millions d'euros), prévoyant un possible défaut du groupe immobilier.

Chine : pilier de l’économie, l’immobilier a chuté, plombé par Evergrande ! © PIXABAY Chine : pilier de l’économie, l’immobilier a chuté, plombé par Evergrande !

Selon le Bureau national des statistiques, le secteur dans son ensemble a connu sur un an un repli de 1,6%.

L'immobilier et la construction plombent l'économie chinoise. Ces deux secteurs clé ont connu une contraction au troisième trimestre, pénalisés par un durcissement réglementaire et les déboires du promoteur Evergrande, selon des données officielles publiées mardi 19 octobre. L'immobilier et la construction, qui ont joué un rôle clé pour la reprise post-pandémie, tiennent une place considérable pour le géant asiatique. Ils pèsent plus du quart du PIB et servent de locomotive à bien d'autres secteurs, comme l'acier ou l'ameublement. Au troisième trimestre, la filière immobilière dans son ensemble a connu sur un an un repli de 1,6%, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS).

Que cache la crise du géant de l’immobilier Evergrande en Chine ?

  Que cache la crise du géant de l’immobilier Evergrande en Chine ? Deuxième plus important promoteur immobilier en Chine, l’entreprise a cumulé une dette de près de 300 milliards de dollars et risque de se retrouver en défaut de paiement.Alimentant les préoccupations concernant ce secteur, c’est au tour de Fantasia de se retrouver dans l’engrenage infernal de la dette. Le promoteur chinois a manqué à ses obligations de paiement : lundi 4 octobre il n’a pas pu rembourser les 205,7 millions de dollars dus à ses créanciers. Un autre promoteur, Sinic, a aussi vu, mardi, sa note dégradée par l’agence S&P Global Ratings, qui estime que sa « capacité de service de la dette est presque épuisée ».

Il s'agit de sa première contraction depuis début 2020, quand l'activité du géant asiatique était paralysée par l'épidémie de Covid-19. A lui seul, le secteur de la construction enregistre sur cette période 1,8% de baisse d'activité, une première depuis 1992, selon l'agence d'information financière Bloomberg. Le BTP est largement pénalisé ces derniers mois par un durcissement réglementaire des autorités pour réduire la dette dans l'immobilier. Dans l'immobilier stricto sensu, la baisse s'inscrit à 1,6%.

>> A lire aussi - Immobilier : la Chine inquiète, 2 directeurs de Fantasia partis, Evergrande au bord du gouffre !

Des lignes rouges

Pékin a imposé au secteur "trois lignes rouges", des ratios prudentiels qui visent à réduire le recours à l'emprunt des promoteurs. Les plus fragilisés peinent depuis à maintenir à flot leurs activités, alors que les ventes et prix dans l'immobilier ont fortement ralenti ces derniers mois. Evergrande, l'un des mastodontes du secteur, a reconnu en septembre qu'il ne pourrait peut-être pas honorer tous ses engagements mais se défendait d'être au bord de la faillite.

Le groupe traîne une ardoise estimée à près de 260 milliards d'euros, qui menace par effet de domino le reste de l'économie. Malgré une tempête sur les marchés financiers en septembre, Pékin n'a toujours pas dit s'il se porterait ou non au secours de l'entreprise au bord de la faillite. La situation est délicate pour le système financier mais elle est "gérable", a tenté de rassurer vendredi la banque centrale du pays.

Chine : ultra-endetté, Evergrande évite in extremis un défaut de paiement .
Le groupe immobilier, qui traîne une ardoise estimée à 260 milliards, a effectué un versement juste avant une date butoir. Un peu de répit pour Evergrande. Le promoteur immobilier évite pour l'heure un défaut de paiement après avoir effectué un versement juste avant une date butoir, a indiqué vendredi 22 octobre un média d'Etat. Ultra-endetté, sa faillite pourrait ébranler l'économie du pays. Le groupe immobilier, l'un des plus gros de Chine, traîne une ardoise estimée à 260 milliards d'euros.

usr: 2
C'est intéressant!