•   
  •   

Immobilier En dix ans, la taxe foncière a augmenté de 27,9 % en France

18:55  19 octobre  2021
18:55  19 octobre  2021 Source:   ouest-france.fr

Gare à ces contrats d’énergie risqués, les recherches immobilières en chute libre... Le flash éco du jour

  Gare à ces contrats d’énergie risqués, les recherches immobilières en chute libre... Le flash éco du jour Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital. Le chiffre du jour : -37%. Au cours du mois de septembre 2021, les recherches de logements ont dégringolé de 37% par rapport à septembre 2020 sur la plateforme d’annonces PAP. Certes, il faut contextualiser ces chiffres. L’été dernier, une frénésie inédite avait frappé les acheteurs en sortie de confinement. L’engouement avait fait exploser tous les records d’audiences enregistrés pour des recherches immobilières.

Photo d’illustration d’un avis d’imposition de taxe foncière. © FRANCK DUBRAY/ARCHIVES OUEST FRANCE Photo d’illustration d’un avis d’imposition de taxe foncière.

L’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) a dévoilé mardi 19 octobre la quinzième édition de l’observatoire national des taxes foncières. Entre 2010 et 2020, la taxe foncière a bondi de 27,9 % en moyenne en France.

Mardi 19 octobre, l’Union nationale des propriétaires immobilier (UNPI) a dévoilé les résultats de sa 15e édition de l’observatoire national des taxes foncières, basée sur des données diffusées par le Ministère de l’Économie, de la Finance et de la Relance. En ressort cet enseignement : en cinq ans, la taxe foncière, payée par plus de 32 millions de contribuables en France, a augmenté de 11,4 %. En dix ans, la taxe foncière a bondi de 27,9 %.

Avec la crise sanitaire, certaines villes choisissent de surtaxer les résidences secondaires

  Avec la crise sanitaire, certaines villes choisissent de surtaxer les résidences secondaires Marseille, Montpellier, Bordeaux, Sète, Biarritz, La Rochelle… Les villes où le nombre de résidences secondaires accroît les tensions sur le marché du logement décident de majorer leur taxe d’habitation, parfois jusqu’à 60 %. Un an et demi après le début de la crise sanitaire, qui a confiné la France pendant plusieurs mois, le marché des résidences secondaires est en plein essor. A tel point que les prix flambent dans de nombreuses communes très prisées et accentuent un peu plus les tensions sur le marché du logement. C’est particulièrement vrai sur les littoraux, ainsi que dans les grandes villes, notamment du sud de la France.

Lire aussi : Taxe foncière. Des disparités importantes entre les grandes villes, Paris la moins chère

35,3 milliards d’euros payés en 2020

« Cette hausse résulte de la conjonction de deux augmentations : celle des valeurs locatives (revalorisation automatique de 6,1 % en 5 ans) et celle des taux votés par les collectivités territoriales », a expliqué l’UNPI lors de la présentation de ces chiffres.

Les auteurs du rapport notent que, sur les cinq dernières années, la taxe foncière a augmenté six fois plus vite que le prix des loyers (+2 %) et trois fois plus vite que l’inflation (+2,7 %). En 2020, les propriétaires immobiliers ont payé 35,3 milliards d’euros de taxe foncière sur les propriétés bâties​, note le rapport de la fédération.

C’est Nantes qui a connu ces cinq dernières années la plus forte hausse de taxe foncière (+37,51 %) parmi les grandes villes, suivie par Villeurbanne (36,81 %). Angers (56,42 %), Amiens (55,87 %) et Grenoble (54,67 %) affichent les taux de taxes foncières les plus élevés de France parmi les grandes villes, selon le classement de l’UNPI.

Les taxes annexes flambent

Cette flambée peut s’expliquer par l’augmentation des taux, mais pas seulement. Les taxes annexes, dont la taxe Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi), qui n’existe que depuis 2015, ou encore la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (Teom), pèsent lourd dans la facture. Et ce phénomène ne devrait pas s’arrêter là, selon l’UNPI, certaines collectivités locales cherchant à compenser, via celles-ci, la fin de la taxe d’habitation.

British Femme remporte l'affaire Australie 'Backpacker Taxe d'impôt .
Une femme britannique a remporté une bataille juridique contre la soi-disant «taxe sur les routards» de l'Australie, dans une décision pouvant avoir des implications pour les autres voyageurs. © Getty Getty Images Australie a imposé sa soi-disant "taxe sur les routards" en 2017 Catherine Ady argumue elle était injustement imposée au salaire qu'elle a gagné en travaillant comme une serveuse à Sydney en 2017.

usr: 1
C'est intéressant!