•   
  •   

Immobilier À Rennes, l’immobilier d’entreprise retrouve des couleurs au premier semestre 2021

10:45  22 octobre  2021
10:45  22 octobre  2021 Source:   ouest-france.fr

Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ?

  Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ? Un dégonflement de la bulle de l'immobilier est à craindre en Chine. Et en France, "une simple reconnexion entre les prix de l’immobilier en France et le revenu des ménages justifierait une baisse d’environ 20%", relève notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Même si on l’oublie souvent, en particulier sur les marchés financiers et dans le secteur immobilier, il existe une règle immuable qui régule l’économie, pour ne pas dire la vie au sens large, depuis toujours : les arbres ne montent pas au ciel ! L’économie chinoise et son secteur immobilier sont en train de le prouver une nouvelle fois.

Urban Quartz, l’un des derniers gros projets d’immobilier d’entreprises qui a poussé à Rennes, dans le quartier de la gare. © Archives Ouest-France Urban Quartz, l’un des derniers gros projets d’immobilier d’entreprises qui a poussé à Rennes, dans le quartier de la gare.

La crise sanitaire n’a pas ralenti le marché de l’immobilier d’entreprises dans la métropole rennaise, toujours aussi attractive. C’est le constat dressé par la Fnaim, le syndicat des professionnels de l’immobilier pour le premier semestre 2021.

Après une année 2020 difficile, le premier semestre 2021 affiche une belle dynamique avec 46 000m² placés, alors qu’à peine 60 000m² avaient été transactés l’année précédente à Rennes. « Nous retrouvons donc un niveau de transaction plus habituel pour la métropole rennaise, avec une moyenne de transaction sur les 5 dernières années à 100 000m²/an », déclare dans un communiqué la Fnaim, le syndicat des professionnels de l’immobilier. Les transactions de plus de 1000m² affichent un net regain, avec 13 transactions constatées sur le premier semestre, soit déjà 3 de plus que sur l’année 2020. « Les entreprises locales ont dynamisé ce marché, notamment à l’achat. »

Sinic, cet autre géant immobilier chinois incapable de rembourser un emprunt

  Sinic, cet autre géant immobilier chinois incapable de rembourser un emprunt L'état du marché immobilier chinois a de quoi inquiéter alors qu'un troisième promoteur a annoncé qu'il ne pouvait pas rembourser ses dettes faut de liquidité. Il pourrait ébranler tout le secteur. © Noel Celis / AFP Les promoteurs immobilier chinois en crise C'est le troisième promoteur immobilier chinois dans la tourmente. Sinic a averti qu'il ne pourrait pas rembourser un emprunt "faute de liquidités". Il n'est pas le seul groupe à rencontrer de graves difficultés financières puisque lundi, le groupe Fantasia, qui peine également à rembourser ses dettes, a vu partir deux directeurs.

Locaux d’activités

« Ce marché avait été très peu impacté par la crise sanitaire en 2020, et 2021 sera également un excellent cru. Ce marché est très dynamique, tant à l’achat qu’à la location, et sur tous les segments de surface. Avec plus de 50 000m² placés, nous sommes dans les temps de passage de l’année précédente, et ces résultant pourraient être encore meilleurs, mais nous pouvons considérer ce marché sous tension, avec un stock d’offre très bas, et peu de perspectives de développement de nouvelles zones d’activités. »

Entrepôts

Le constat est le même que pour les locaux d’activités. « Le marché est toujours très dynamique, et les résultats du premier semestre le prouvent, avec près de 50 000m² placés, boosté par l’explosion du E-commerce. Toutefois, ce marché est sous offreur, et nous n’avons pas de perspectives pour développer de nouveaux bâtiments aux normes ICPE sur de nouvelles zones. Les attentes des utilisateurs et les normes ont énormément évolué ces dernières années, et une partie du parc est aujourd’hui obsolète. »

Chine : Evergrande, promoteur ultra-endetté, affirme avoir remis leurs clés à 57.000 propriétaires .
Le géant chinois de l’immobilier est toujours au bord de la faillite, comme d’autres entreprises du secteur © Ng Han Guan/AP/SIPA Evergrande traîne une dette estimée à 260 milliards d'euros. IMMOBILIER - Le géant chinois de l’immobilier est toujours au bord de la faillite, comme d La pression se desserre doucement autour d’Evergrande. En septembre, le géant chinois de l’immobilier était pourtant au bord de la faillite, après deux paiements d’intérêts sur des obligations en dollars non honorés.

usr: 0
C'est intéressant!