•   
  •   

Immobilier Immobilier: comment bien estimer la plus-value d'un espace extérieur?

18:00  26 novembre  2021
18:00  26 novembre  2021 Source:   challenges.fr

Immobilier : PTZ, Pinel, Louer abordable… comment évoluent vos aides financières en 2022

  Immobilier : PTZ, Pinel, Louer abordable… comment évoluent vos aides financières en 2022 Le projet de loi de Finances 2022, qui oriente les principaux choix budgétaires du gouvernement pour l’année prochaine, doit être adopté mardi 16 novembre en première lecture par les députés. Voici les principales mesures qui vont concerner les acheteurs, investisseurs, et propriétaires. à partir du 1er janvier prochain. C’est l’heure de faire l’inventaire. Après plusieurs semaines de débat, des centaines d’amendements proposés, rejetés ou adoptés dans l’hémicycle, les députés doivent finalement voter ce mardi, en première lecture, l’ensemble des réformes qui seront intégrées au projet de loi de Finances 2022 (PLF 2022).

Evaluer espace exterieur © Evgenia Basyrova / Pexels Evaluer espace exterieur

CONSEILS - Rien n'est à négliger dans la vente d'un bien immobilier. Les espaces extérieurs tels que le jardin, la terrasse ou encore un balcon peuvent contribuer à la plus-value.

Lors de la vente d’un bien immobilier, toutes les pièces ont leur importance, y compris les espaces extérieurs. L’accès à un jardin, une terrasse, une cour intérieure ou un balcon est très recherché sur le marché de l’achat immobilier. D’autant plus depuis les confinements auxquels les Français ont été contraints pendant la pandémie. Un vendeur a donc tout intérêt à miser sur l’extérieur, et ce même si la surface est très petite. Pour calculer la plus-value que rapporte un espace extérieur, différents critères doivent être pris en considération. De base, tout type d’aménagement extérieur est nécessairement un atout pour un appartement ou une maison à vendre. Cependant, le gain varie en fonction de la qualité et de la surface de cette zone adjacente au logement.

Immobilier. Les prix flambent à Rennes, quels sont les bons plans pour se loger ?

  Immobilier. Les prix flambent à Rennes, quels sont les bons plans pour se loger ? Avec des hausses à deux chiffres, les prix de l’immobilier sont historiquement élevés. Du jamais vu à Rennes. Les professionnels estiment que cette tendance va se poursuivre, mais en cherchant bien, on peut encore trouver quelques opportunités à saisir… © Archives Marc Ollivier/Ouest-France Dans les nouveaux quartiers, les programmes immobiliers se vendent très vite, avant même d’être construits. Ici, à Baud-Chardonnet, le long de la Vilaine en direction de Cesson-Sévigné. Rennes est plus que jamais un bon choix pour ceux veulent investir dans l’immobilier.

Ne pas sous-estimer la valeur d’un espace extérieur

Vous disposez d’un balcon, ou encore mieux, d’une terrasse dans un appartement situé en plein centre-ville d’une grande ville? Si la vue est à couper le souffle et que vous pouvez installer un salon de jardin sur cet espace, vous pouvez vous attendre à voir le prix de votre bien immobilier augmenter de 10 à 20%. Si vous n’avez pas le panorama de rêve et que votre balcon ou votre bout de jardin donne sur un mur, vous pouvez quand même espérer une plus-value de 2 à 5%. Dans tous les cas, c’est non négligeable. Certes, selon la loi Carrez, ces surfaces ne sont pas intégrées dans le calcul de la surface habitable. Pour autant, elles ont une valeur aux yeux des acheteurs. Donc, ces espaces ne devraient pas être négligés. Pour en tirer parti, un bon agencement et ameublement sont nécessaires. De petites idées simples permettent de rendre la moindre surface extérieure intéressante. Si la surface du balcon est minuscule, une simple table installée sur la rambarde et une chaise haute suffisent à montrer son potentiel.

La pénurie de logements neufs fait exploser les prix

  La pénurie de logements neufs fait exploser les prix Acheter un appartement neuf, aujourd’hui, en France, quelle galère! Car il s’en construit de moins en moins. Et pire, ils sont de plus en plus chers. Les acheteurs doivent donc être de plus en plus riches et être prêts à s’installer là où il en reste à vendre. Challenges vous donne des pistes sur les villes où les prix flambent et les autres.Car ces acheteurs, souvent de jeunes ménages, ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget. D’abord à cause des banques, qui s’attachent désormais, sur les ordres de la Banque de France, à ce que les remboursements des emprunteurs ne dépassent pas 30% de leurs ressources. Ensuite, parce que les prix du neuf sont entrés dans une spirale inflationniste infernale.

Maximiser le potentiel d’un espace extérieur

Pour les propriétaires d’une terrasse dont la surface est équivalente à celle d’une pièce de la maison ou de l’appartement, misez sur son agencement et investissez dans du mobilier extérieur. La terrasse et le jardin sont des prolongements de l’appartement ou de la maison. Faire en sorte que l’acheteur potentiel s’y projette est important. Pour ce faire, différents espaces peuvent être créés, notamment un espace cuisine, repas et détente. Ajouter des végétaux est aussi une excellente idée. Investir dans un jacuzzi, une pergola et du mobilier de qualité peut rendre cet espace encore plus attractif et provoquer un coup de cœur chez l’éventuel acheteur. À titre indicatif, dans des zones recherchées où les espaces extérieurs sont une denrée rare, certains sont prêts à payer plus de 20% supplémentaires pour acquérir un appartement ou une maison disposant d’un tel espace.

Pour en retirer tous les bénéfices, les propriétaires ne devraient pas lésiner sur les moyens et investir suffisamment dans les espaces extérieurs pour les mettre en valeur et se démarquer de la concurrence sur le marché de la vente immobilière.

(Par la rédaction de l'agence hREF)

Immobilier : pourquoi investir en meublé reste intéressant .
La location meublée dans l'ancien reste toujours attrayante malgré des règles devenues plus rigides. La location meublée à titre de résidence principale a longtemps été régie par un principe de liberté contractuelle entre le bailleur et son locataire : en clair, le propriétaire dictait ses conditions. Mais la loi Alur, adoptée en 2014, a imposé des règles plus strictes, visant à mieux protéger les droits de l’occupant.

usr: 0
C'est intéressant!