•   
  •   

Immobilier Sur les îles écossaises, les habitants veulent concurrencer Airbnb

02:15  06 décembre  2021
02:15  06 décembre  2021 Source:   lepoint.fr

«Vivre et se loger» : 8 000 manifestants à Bayonne pour le logement au Pays basque

  «Vivre et se loger» : 8 000 manifestants à Bayonne pour le logement au Pays basque Samedi, trente-deux organisations, soutenues par une centaine de personnalités locales, ont mobilisé la population basque sur la question de l’accès au logement, devenu difficile d’accès à cause de l’attractivité de la région.La tension monte sur le sujet depuis plusieurs mois, après quelques tags ou occupations d’agences immobilières ou de logements vacants. Derrière l’image d’un littoral préservé, d’une succession de villages authentiques, le Pays basque butte depuis plusieurs années sur une dégradation chronique des conditions d’accès au logement pour les locaux.

Airbnb © FRISO GENTSCH / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP Airbnb

Sur certaines petites îles écossaises, les habitants ont l'habitude de se mobiliser pour préserver leur environnement et se saisir de ses richesses. Il y a quelques années, en 2018, l'île d'Ulva, au nord de l'Écosse, a été achetée par ses cinq derniers habitants qui se sont engagés à la faire revivre. Pour 5 millions d'euros, ils ont pu racheter leur île en profitant d'une loi octroyant aux communautés locales un droit de préemption.

Désormais, une pandémie plus tard, l'île d'Ulva et de multiples îles des environs unissent leurs forces. Pendant le confinement, déjà, une habitante a créé une plateforme utilisée par 360 entreprises pour leur permettre de vendre leur production malgré l'absence de visiteurs extérieurs.

La pénurie de logements neufs fait exploser les prix

  La pénurie de logements neufs fait exploser les prix Acheter un appartement neuf, aujourd’hui, en France, quelle galère! Car il s’en construit de moins en moins. Et pire, ils sont de plus en plus chers. Les acheteurs doivent donc être de plus en plus riches et être prêts à s’installer là où il en reste à vendre. Challenges vous donne des pistes sur les villes où les prix flambent et les autres.Car ces acheteurs, souvent de jeunes ménages, ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget. D’abord à cause des banques, qui s’attachent désormais, sur les ordres de la Banque de France, à ce que les remboursements des emprunteurs ne dépassent pas 30% de leurs ressources. Ensuite, parce que les prix du neuf sont entrés dans une spirale inflationniste infernale.

Récupérer les revenus du tourisme

Aujourd'hui, comme l'explique le Guardian, ils ont créé une nouvelle plateforme destinée à faire concurrence à Airbnb pour que les revenus du tourisme reviennent aux acteurs locaux.

À LIRE AUSSITélétravail, Internet, logement... Les confidences du patron d'Airbnb

Rhoda Meek, à l'origine de l'opération explique que le nombre de logements abordables était en chute libre pour les habitants des îles au profit de la prolifération de locations à court terme. Grâce à cette plateforme, les revenus générés par les locations touristiques pourront être réinvestis dans les petites entreprises et des projets immobiliers. À l'est de l'île de Tiree, par exemple, elle estime que 40 % des logements sont vacants l'hiver. Selon le Guardian, certaines parties de la Grande-Bretagne ont un taux important de logements disponibles sur Airbnb, près d'une propriété sur quatre.

Airbnb : comment la mairie de Paris serre encore la vis dans les quartiers touristiques .
Le conseil de Paris vient d’adopter deux dispositions visant à dissuader les transformations de logements ou de petits commerces en locations saisonnières de type Airbnb, dans les quartiers les plus touristiques de la capitale. La Ville de Paris poursuit sa croisade contre Airbnb. Le Conseil de Paris a adopté, ce mercredi 15 décembre, deux dispositions destinées à dissuader les propriétaires de transformer leurs logements et commerces en hébergement touristique. La première mesure vient renforcer un mécanisme existant déjà bien connu des loueurs Airbnb : celui de la compensation obligatoire.

usr: 3
C'est intéressant!