•   
  •   

Immobilier Encadrement des loyers : les propriétaires de studios vont devoir diminuer leur loyer de 9% en moyenne à Lyon et Villeurbanne

17:30  08 décembre  2021
17:30  08 décembre  2021 Source:   mieuxvivre-votreargent.fr

Un quart des ménages multipropriétaires détient deux tiers des logements en France… Pourquoi cela pose problème

  Un quart des ménages multipropriétaires détient deux tiers des logements en France… Pourquoi cela pose problème Dans son étude « France portrait social », publiée ce jeudi, l’Insee pointe la forte concentration du patrimoine immobilier dans notre pays © Pixabay Les biens des multipropriétaires sont souvent situés dans les grandes villes. IMMOBILIER - Dans son étude « France portrait social », publiée ce jeudi, l’Insee pointe la forte concentration du patrimo Des chiffres qui peuvent surprendre. En France, en 2017, 24 % des multipropriétaires détenaient 68 % des logements possédés par des particuliers, selon l’étude France portrait social de l ’Insee publiée ce jeudi.

Depuis le 1er novembre 2021, l’encadrement des loyers est entré en vigueur à Lyon et Villeurbanne. Ce dispositif vise notamment à limiter les abus. Un outil nécessaire puisque selon une étude Meilleurs Agents, publiée mardi 7 décembre, 57% des annonces immobilières dépassaient les seuils de plafonnement de loyers avant leur mise à place à Lyon. C’est aussi le cas de 43% des annonces à Villeurbanne, souligne l’enquête qui se porte sur les annonces mises en ligne entre le 1er novembre 2020 et le 1er novembre 2021.

Ainsi, 64% des annonces de biens meublés affichaient des loyers au-dessus des loyers maximums avant la mise en place du dispositif. C’était aussi le cas de 92% des petites surfaces de moins de 20 m2 et de biens dans l’hypercentre.

Paris : 35 % des annonces ne respectent pas l’encadrement des loyers

  Paris : 35 % des annonces ne respectent pas l’encadrement des loyers Selon le baromètre de l'Observatoire de l'encadrement des loyers à Paris de la Fondation Abbé-Pierre, le dépassement moyen des plafonds est de 196 euros.L'encadrement des loyers interdit, en effet, aux propriétaires de fixer un loyer supérieur à un montant maximum dans les communes situées en zone tendue. La loi autorise toutefois les bailleurs à augmenter le loyer des logements si ces derniers présentent des « qualités particulières », censées « être exceptionnelles et justifiées », explique Aymeric Dominique, cofondateur de l'extension informatique Encadrement, sur laquelle se base l'observatoire.

Un dépassement de loyer qui grimpe jusqu’à 200 euros

« Les arrondissements du 2e sur la presqu’île, du 6e (autour du parc de la Tête d’Or) et du 1er sur les pentes de la très convoitée colline de la Croix-Rousse restent les plus concernés par les dépassements de loyers et comptent respectivement 75%, 71% et 67% d’annonces concernées, quand la moyenne est à 57% sur l’ensemble de la ville », souligne Meilleurs Agents dans son communiqué.

À lire
Encadrement des loyers : le Conseil d’Etat rejette le recours de propriétaires

Conséquence ? Les propriétaires de studios devront revoir leur loyer à la baisse d’environ 9% s’ils souhaitent respecter la loi. « En parallèle, les propriétaires des autres types de biens disposent encore d’une marge de 10% en moyenne en leur faveur avant d’arriver au loyer de référence », précise Meilleurs Agents. Ainsi, les dépassements de loyers représentent 143 euros par mois en moyenne pour un logement meublé et 106 euros pour les logements vides. Ce chiffre peut grimper jusqu’à 200 euros dans les petites surfaces de l’hyper-centre lyonnais.

L’article Encadrement des loyers : les propriétaires de studios vont devoir diminuer leur loyer de 9% en moyenne à Lyon et Villeurbanne est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Immobilier : pourquoi investir en meublé reste intéressant .
La location meublée dans l'ancien reste toujours attrayante malgré des règles devenues plus rigides. La location meublée à titre de résidence principale a longtemps été régie par un principe de liberté contractuelle entre le bailleur et son locataire : en clair, le propriétaire dictait ses conditions. Mais la loi Alur, adoptée en 2014, a imposé des règles plus strictes, visant à mieux protéger les droits de l’occupant.

usr: 0
C'est intéressant!