•   
  •   

Immobilier Logement étudiant : quel loyer pour loger près de son lieu d’étude ?

16:00  10 août  2022
16:00  10 août  2022 Source:   mieuxvivre-votreargent.fr

pouvons-nous résoudre la crise du logement de l'Australie? Plan ambitieux lancé pour éradiquer le stress de la location et le taux de sans-abri inférieur

 pouvons-nous résoudre la crise du logement de l'Australie? Plan ambitieux lancé pour éradiquer le stress de la location et le taux de sans-abri inférieur © fourni par ABC News Il y a des appels aux gouvernements à investir dans 50 000 maisons par an. (ABC News: Nic MacBean) Homelessness Australia a lancé un plan ambitieux pour résoudre la crise du logement en Australie. Le plan ferait de moitié de moitié le nombre de résidents souffrant de stress de location dans les cinq ans et le terminerait dans 10 ans. Il ferait de moitié de moitié le nombre de personnes se tournant à plusieurs reprises vers des services de sans-abri pour obtenir de l'aide.

La rentrée approche à grands pas. Et pour certains ce sera la première année sur les bancs de l’université, période charnière dans la vie d’adulte qui s’accompagne souvent d’un premier logement étudiant. Aussi, selon les villes dans lesquelles ils atterrissent pour effectuer leur cycle supérieur, les prix des studios meublés varient. « Nice, Lyon et Bordeaux dépassent les 600 euros, et bien sûr, Paris dépasse actuellement les 800 euros en moyenne », explique Corinne Jolly, présidente de PAP auprès de BFMTV.

Le logement étudiant moins cher à Rennes, Nantes ou Toulouse

Ainsi, à Paris, il faudra débourser en moyenne 850 euros pour un studio meublé à proximité d’un lieu d’étude. En revanche, ces prix ne sont pas vraiment homogènes, selon les arrondissements dans lesquels se trouvent les biens. Contrairement à Lyon où, pour le même type d’appartement, il faudra débourser en moyenne 650 euros, dans une ville où la part de la demande locative étudiante est de 60%, rappelle LocService. À Marseille, il faudra compter entre 550 et 650 euros. Sur la ville de Nice, un studio meublé se loue environ 670 euros.

"Si je ne trouve pas de logement, je partirai" : des saisonniers racontent leurs galères à trouver un toit durant les vacances d'été

  A la mi-saison touristique, des employés du secteur touristique font le point sur leurs galères de logement. Dans ces zones en haute tension immobilière, des communes tentent de trouver des solutions. © Fournis par franceinfo "Dans le resto où je travaille, on est six ou sept employés en galère de logement. Par ici, il n'y a rien pour les saisonniers." Kevin (son prénom a été modifié), barman de 31 ans, reconnaît qu'il a "les nerfs". Arrivé de Vendée en mars, il travaille jusqu'à la fin de l'été dans un restaurant du centre de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

Pour se loger à Bordeaux, il faut envisager un loyer minimum de 600 euros, et les prix des studios meublés avoisinant les écoles de la ville s’approchent même davantage des 650 euros. Parmi les villes où se loger coûtera le moins cher, il y a Rennes, Nantes, Montpellier, Toulouse et Strasbourg où la fourchette de prix est comprise entre 520 et 560 euros pour un studio meublé. Enfin, à Lille, où les écoles et les universités sont regroupées géographiquement, les loyers ne varient que très peu. En moyenne, il faut ainsi débourser 600 euros pour un studio meublé dans cette ville où la part de la demande étudiante en location est de 78%.

L’article Logement étudiant : quel loyer pour loger près de son lieu d’étude ? est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Après deux ans de loyers impayés, ce propriétaire récupère son appartement dans un état déplorable .
Odeur insupportable, meubles dégradés ce propriétaire retrouve son appartement saccagé après deux ans de loyers impayés. Il pensait être au bout de ses surprises après plus de 24 mois à batailler pour récupérer son appartement dont le locataire ne réglait plus les loyers. Mais ce propriétaire d'un 30 m2 situé à Lille était loin de s'imaginer l'état dans lequel il récupérerait son appartement, a rapporté Liberté -Le Bonhomme Libre dimanche 21 août. Tout était parti d'un bail conclu en 2018, selon lequel le locataire louait ce logement lillois contre 531 euros par mois. Les premiers mois, tout se passe bien.

usr: 1
C'est intéressant!