•   
  •   

Immobilier Immobilier : ces régions où les prix du neuf ont explosé

20:30  14 février  2020
20:30  14 février  2020 Source:   capital.fr

Pourquoi l’indice des prix à la consommation devrait prendre en compte l'immobilier

  Pourquoi l’indice des prix à la consommation devrait prendre en compte l'immobilier L’indice des prix à la consommation sous-estime l’inflation, car son calcul ne prend pas en compte les prix de l'immobilier, l'achat d'un logement étant considéré par l'Insee comme un investissement, et non comme un bien de consommation. Toutefois, la Banque centrale européenne pourrait revoir cette définition.L'Insee ne tient pas compte de l'immobilier dans l'indice des prix, parce qu’elle calcule l'indice des prix "à la consommation". Tout est question de définition. Acheter un appartement ne fait pas partie de la consommation. On ne consomme pas un appartement, il s’agit d’un investissement qui garde toute sa valeur, et que son propriétaire pourra transmettre à ses enfants.

Immobilier : ces régions où les prix du neuf ont explosé © Dimitris Vetsikas/Pixabay Immobilier : ces régions où les prix du neuf ont explosé

Non, la frénésie des prix ne touche pas que les logements anciens. En un an, les maisons neuves ont vu leur cote grimper de 3,2%, et les appartements de 4,4%. Les régions les plus inflationnistes ne sont pas forcément celles que vous croyez… Explications.

Qui a dit que les logements neufs étaient épargnées par la flambée des prix de l’immobilier ? Bien au contraire. Les prix des commandes de nouvelles maisons et de nouveaux appartements ont respectivement grimpé de 3,2% et 4,4% en un an, selon le service des données et études statistiques (SDES) du gouvernement. Dans certaines régions, l’explosion a même été énorme. Dans les Hauts-de-France, le prix moyen d’un appartement neuf a ainsi progressé de 5,2% en moyenne. Dans les Pays de la Loire, l’acheteur a payé 7% plus cher en moyenne, par rapport à l’année précédente. Mais c’est à la Bretagne que revient la médaille de la plus grosse inflation. Les achats d’appartements neufs y ont coûté 9,7% de plus qu’en 2019 ! Seules la Normandie (-1,3%) et la Corse (-2,5%), ont vu les prix des nouveaux appartements reculer en 2019, à contre-courant de la tendance nationale.

CARTE. Les 20 villes les moins chères dans le neuf

  CARTE. Les 20 villes les moins chères dans le neuf Tour de France des 20 agglomérations où l'écart de prix entre anciennes et nouvelles constructions est faible. Un trottoir rongé par les mauvaises herbes, une chaussée usée qui chemine au milieu de résidences pavillonnaires au style vieillot. Bienvenue dans l'un des quartiers est de ­Montreuil, au 6, rue de la ­Côte-du-Nord où une résidence doit être achevée en 2021. Le prix au mètre carré s'élève à environ 3.500 euros, nettement en dessous de la moyenne de la ville pour le bâti neuf, estimée par ­SeLoger à 5.732 euros. Dans cette zone sous tension du Grand Paris, le prix semble imbattable.

Une offre réduite, et des stocks en baisse

Bien sûr, les prix du neuf (130.000 ventes par les promoteurs en 2019, sur 1,075 million de transactions selon la FNAIM) sont traditionnellement corrélés au marché de l’ancien. Mais comme dans tout marché, la loi de l’offre et de la demande influence aussi les prix. Or, les promoteurs n’ont pas été à la fête en cette fin d’année 2019. Sur l’année 2019, 110.200 logements ont été proposés à la vente, soit presque 17.000 de moins (- 13,3 %) qu’en 2018, constate la SDES.

A lire aussi - Baisse de la construction de logements : le chemin de croix de Julien Denormandie

La demande, elle, reste à des niveaux élevés. En 2019, 129.500 logements ont ainsi été réservés par de futurs propriétaires, “un résultat stable par rapport à 2018”, communique le service ministériel. Les taux de crédit très bas ont bien entendu permis de booster les achats. Moins de constructions donc, et des ventes encore élevées… Cela signifie mécaniquement une baisse des “stocks” de biens à vendre (les encours) pour les promoteurs depuis un an.

Le bail réel solidaire, ce contrat qui diminue déjà de près 40% les prix de l’immobilier

  Le bail réel solidaire, ce contrat qui diminue déjà de près 40% les prix de l’immobilier A Espelette (Pyrénées-Atlantiques), cinq familles ont réussi à acheter des pavillons près de 40% moins chers que les prix de l’immobilier locaux. La raison de ce “miracle” se nomme “Bail Réel Solidaire” (BRS). Grâce à cette innovation juridique, les nouveaux propriétaires modestes ont en effet pu dissocier le bâti du foncier, lors de l’achat de leur résidence. Ce type de montage va bientôt proliférer en France. C’est l’histoire de cinq familles futées qui ont réalisé un joli coup immobilier. Le 19 décembre dernier, ces ménages ont emménagé dans des pavillons de 85 mètres carrés avec jardin, sur la commune d’Espelette (Pyrénées-Atlantiques).

Des maisons plus coûteuses, mais moins recherchées

L’année dernière, les acheteurs se sont beaucoup moins précipités sur les maisons neuves. D’après la SDES, 8.600 maisons ont été réservées en 2019, soit 8,9% de moins qu’en 2018. Les maisons individuelles ne représentaient que 6,7% des logements neufs mis en vente, contre 8,1% des biens de l’année précédente.

On aurait pu croire que cette baisse de la demande serait propice à un relâchement les prix. Erreur. Car dans le même temps, les mises en vente ont elles aussi chuté. Seulement 7.400 nouvelles maisons ont été proposées par les promoteurs en 2019, soit 27,8% de moins que l’année précédente ! Dans ce contexte, les stocks de biens à vendre ont là aussi diminué. Et les prix sont remonté de 3,2% sur la période.

Immobilier : acheter un logement neuf avec son smartphone, c’est possible avec Unlatch .
Finies les paperasses interminables pour faire construire un logement neuf. Avec Unlatch, il est possible de signer un accord avec un promoteur en quelques minutes. Puis, de suivre l’évolution du chantier depuis son smartphone jusqu’à la remise des clés. Explication. Signer la construction d’un logement neuf, grâce à son simple index. Avec Unlatch, c’est désormais possible. De la signature chez le promoteur à la remise des clés, cette startup facilite depuis 2018 les démarches administratives pour près de 15.000 futurs propriétaires.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!