•   
  •   

Immobilier La taxe foncière des propriétaires va-t-elle vraiment «exploser» ?

14:45  15 février  2020
14:45  15 février  2020 Source:   liberation.fr

L’enfer de ces propriétaires qui attendent leur maison depuis deux ans

  L’enfer de ces propriétaires qui attendent leur maison depuis deux ans Dans une commune de Haute-Savoie, les propriétaires d'un lotissement attendent désespérément que leur maison leur soit livrée. La cause du retard, selon le promoteur : les intempéries, entre autres ...Des maisons qui ne sont toujours pas construites, des propriétaires qui sont au bord de la crise de nerfs, un lotissement qui peine à sortir de terre... À Arenthon, en Haute-Savoie, certains résidents vivent un cauchemar depuis plusieurs années. Leur maison, au sein du lotissement "Jardins du Château", ne leur a toujours pas été livrée.

« La taxe foncière va exploser » : c’est le titre d’une chronique du spécialiste économie de BFMTV, Emmanuel Lechypre, diffusée le 9 février. Depuis, les articles plus ou moins alarmants se sont succédé, reprenant l ’information ou faisant le point sur l ’augmentation de cette taxe due par les propriétaires

La taxe foncière va exploser La loi de finances 2020 prévoit en effet une révision générale des valeurs cadastrales. Il s'agit des bases à partir desquelles

Le projet de loi de finances pour 2020 prévoit une révision des valeurs locatives, qui permettent le calcul de la taxe foncière. La réforme, si elle entre en vigueur, ne sera pas appliquée avant 2026.

Question posée par Daniel le 13/02/2020

Bonjour,

«La taxe foncière va exploser» : c’est le titre d’une chronique du spécialiste économie de BFMTV, Emmanuel Lechypre, diffusée le 9 février. Depuis, les articles plus ou moins alarmants se sont succédé, reprenant l’information ou faisant le point sur l’augmentation de cette taxe due par les propriétaires de biens immobiliers (mais pas par les locataires). «La taxe foncière va être multipliée par 5, 6 ou 7», annoncent par exemple Gilets Jaunes Magazine et Planète 360, s’appuyant sur les propos du chroniqueur de BFM. «Attention, des hausses de cette ampleur resteront exceptionnelles. Certains verront même baisser leur taxe foncière, si la valeur de leur quartier s’est dégradée par exemple», prévenait pourtant le journaliste.

Immobilier : ces scandaleux loyers de chambres de bonnes que personne n’arrive à limiter

  Immobilier : ces scandaleux loyers de chambres de bonnes que personne n’arrive à limiter A Paris, Lyon et dans les villes tendues, les bailleurs n’hésitent pas à louer à prix d’or les plus petites chambres de bonnes. Ces locations aux rapports prix/surface abominables prospèrent, sans qu’aucun dispositif ne soit vraiment efficace pour en limiter l’inflation. Explications. Louer à peine 11 mètres carrés au dernier étage d’un immeuble sans ascenseur, avec WC sur le palier, pour 620 euros mensuels. Soit plus d’un demi-SMIC par mois. Cette histoire n’est pas une fiction inspirée des Misérables de Victor Hugo. Il s’agit au contraire d’une annonce tout à fait sérieuse trouvée mi-janvier, sur le portail Leboncoin.

La taxe foncière pourrait être multipliée par 5, 6 voire 7 selon BFMTV. C’est une mesure qui risque de faire tousser les propriétaires , à l ’horizon 2026. La révision des valeurs cadastrales risque de faire exploser le montant de la taxe foncière , la multipliant potentiellement plusieurs fois, indique BFMTV

Taxe foncière : jusqu'où ira la flambée des prix ? Pourquoi votre taxe foncière pourrait désormais varier en fonction de vos revenus ! Les aides sociales représentent- elles vraiment un "pognon de dingue" ? Pourquoi Macron s’attaque aux propriétaires ?

De quoi parle-t-on exactement ? Le projet de loi de finances pour 2020 prévoit, dans son article 146, une révision des valeurs locatives (VL). Ces valeurs, qui n’ont pas été révisées depuis 1970, permettent de calculer le montant des impôts locaux tels que taxe d’habitation (qui sera supprimée en 2023), taxe d’ordures ménagères, ou encore, celle qui nous intéresse, la taxe foncière. Pour les locaux professionnels, cette valeur a déjà été révisée en 2017. Pour calculer la taxe foncière, un taux d’imposition voté par les collectivités est appliqué à cette VL.

Puisque la base de calcul de la VL n’a pas évolué depuis cinquante ans, cela crée des inégalités. Dans une note explicative, la banque des territoires parle ainsi de la valeur locative comme d’un «loyer fictif» : «la valeur locative cadastrale ne se calcule pas à partir de la valeur actuelle de location du bien, mais du loyer normal que pouvait produire l’immeuble au 1er janvier 1970.» La surface totale de l’habitation, la catégorie du logement (il en existe huit, répertoriées en fonction d’un ou plusieurs logements de référence de la commune), l’importance du logement calculée en fonction d’un barème détaillé «censé tenir compte du fait que la VL des logements spacieux est proportionnellement plus faible que celle des logements de même catégorie mais de dimension moindre», explique la banque des territoires, la surface des dépendances, le degré d’entretien du logement, sa situation générale, sa situation particulière (la vue, l’exposition, le bruit etc.), l’existence ou non d’un ascenseur et enfin le confort (le type de chauffage, les baignoires, les douches, etc.) sont les neuf paramètres en fonction desquels est calculée aujourd’hui la VL d’un bien. Pour rappel, ce sont les collectivités qui votent les taux d’imposition en fonction de cette VL.

Et si on mettait fin au culte de la propriété immobilière?

  Et si on mettait fin au culte de la propriété immobilière? Loin de consolider le capitalisme, les politiques de logement mises en place dans la plupart des pays riches ont rendu le système dangereux, inefficace et injuste, affirme The Economist. Les économies peuvent pâtir à la fois de crises soudaines et de maux chroniques. Les marchés du logement du monde riche ont provoqué les deux. Mille milliards de crédits immobiliers pourris ont entraîné la crise de 2007-2008.

Mauvaise surprise pour les propriétaires , le coût de la taxe foncière va exploser cette année.

Emmanuel Macron l 'a laissé entendre jeudi devant les maires Emmanuel Macron l 'a laissé entendre jeudi devant les maires, Gérald Darmanin a enfoncé le clou "Il est évident que la taxe foncière va exploser " affirme Agnès Verdier-Molinié - Продолжительность: 23:44 Boursorama 8 136 просмотров.

Photo d'illustration © Zhonghui Bao Photo d'illustration

La valeur locative ne correspond pas au marché d’aujourd’hui

«La valeur locative, qui correspondait à la réalité du marché en 1970, n’est plus à jour aujourd’hui», explique Bercy. De fait, dans certains quartiers de centre-ville, aujourd’hui huppés, les taxes d’habitation sont très faibles (notamment à Paris), alors que dans d’autres, par exemple dans des périphéries de villes moyennes, elles sont très élevées.

En révisant la valeur locative pour qu’elle corresponde à la réalité du marché, certains propriétaires vont donc forcément voir le montant de leur taxe foncière augmenter. Mais cela ne se fera pas avant 2026.

D’ici là, des loyers moyens doivent être constatés avant le 1er janvier 2023. Puis, explique Bercy, une loi devrait être votée par les parlementaires pour pouvoir mettre en place les réformes. Entre-temps, un rapport devra être rendu en 2024 pour permettre de lisser les évolutions et de mettre au point des mécanismes de garantie. Si on ne connaît pas encore ces mécanismes, le ministère de l’Action et des comptes publics rappelle que, pour la révision de la taxe foncière sur les locaux professionnels, deux mesures ont été mises en place pour éviter des augmentations trop brutales : la différence entre la VL de 1970 et celle d’aujourd’hui doit être divisée par deux (si elle est censée augmenter de 10%, elle n’augmente finalement que de 5%), et l’évolution est lissée sur dix ans. On ignore encore si le même mécanisme sera mis en place pour la taxe foncière des logements d’habitation, mais Bercy garantit que l’évolution sera de toute façon progressive. En l’état, il est donc impossible de dire exactement où la taxe foncière augmentera et dans quelle mesure précisément. Seule certitude, explique Bercy, si la réforme voit le jour, elle devra être neutre au global : il y aura des gagnants et des perdants. 

Municipales à Paris: ce que contient la proposition choc de Griveaux pour le logement

  Municipales à Paris: ce que contient la proposition choc de Griveaux pour le logement En annonçant la création d'un organisme qui apportera jusqu'à 100.000 euros pour l'achat d'une résidence principale, le candidat officiel de la République en marche à Paris en a surpris plus d'un. D'ores et déjà, son équipe de campagne évacue tout risque de renchérissement des prix de vente dans la capitale.A peine exprimée, cette idée est déjà décriée par des professionnels de l'immobilier et par les rivaux du candidat. "Nous cherchions un dispositif qui permettait d'aider les classes moyennes", justifie aujourd'hui Sylvain Bogeat, conseiller logement de Benjamin Griveaux, qui renvoie à une initiative similaire prise par le gouvernement canadien.

AUSSI Une nouvelle taxe va apparaître : 8% par an sur la valeur vénale des biens d’exceptions ! Je vous explique dans cette video comment faire pour vous en sortir et qui va être touché par cette La taxe foncière va exploser - Продолжительность: 2:40 BFMTV 55 482 просмотра.

À partir de 2023, plus personne ne paiera la taxe d'habitation sur sa résidence principale. C'est celle qu'on paie lorsqu'on occupe un logement, qu'on soit propriétaire ou locataire. Mais une révolution se prépare pour les propriétaires qui paient la taxe foncière et les locataires de résidence secondaire.

Pour rappel, deux tentatives de révision des VL ont échoué depuis les années 70. La première en 1990, la seconde en 2013. Le projet de loi de finances rectificatives prévoyait alors une telle réforme. Une expérimentation a même été menée dans cinq départements en 2015. Finalement, seule la VL des locaux professionnels avait été mise en place.

Cordialement

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Non, la taxe foncière ne va pas « exploser » dans les années à venir .
Des articles prétendent que l’impôt local pourrait être « multiplié par sept » en 2026 à cause d’une disposition de la loi de finances pour certains foyers. La taxe foncière va-t-elle flamber dans les années à venir ? C’est ce qu’annoncent de nombreux sites Internet ces derniers jours, en affirmant que cet impôt pourrait être multiplié par trois à sept en 2026. La faute à une disposition de la loi de finances pour l’année 2020 qui modifie le calcul de la taxe acquittée par les propriétaires. Mais cette « explosion » est en réalité très exagérée. Ce que dit la rumeur Plusieurs sites, comme Planet.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!