•   
  •   

Immobilier Coronavirus : « La nouvelle crise immobilière est plus grave qu'en 2008 »

11:05  25 mars  2020
11:05  25 mars  2020 Source:   lepoint.fr

Étranglées par la dette, de nombreuses entreprises risquent d’être privées de financement

  Étranglées par la dette, de nombreuses entreprises risquent d’être privées de financement Avec la propagation de l'épidémie de coronavirus, tout un pan de la cote risque d'avoir de plus en plus de mal à se financer, alors que la dette des entreprises a explosé depuis la crise de 2008 et que leur chiffre d'affaires est affecté par le ralentissement de l'économie.Les entreprises chinoises, encore quasi-absentes sur le marché obligataire avant 2008, sont devenues le deuxième émetteur mondial avec 590 milliards de dollars émis en 2016. En ajoutant les emprunts contractés auprès des banques, la dette des entreprises "est à un plus haut historique de 94% du produit intérieur brut" mondial, profitant de taux d'intérêt historiquement bas, selon une note du cabinet Capital Economics.

Mais une nouvelle crise financière est -elle en train de germer en Asie? C' est une inquiétude qui est en train Une chose est sûre: les ingrédients sont réunis pour une grave crise financière. Un des secteurs les plus inquiétants reste l' immobilier chinois, endetté à hauteur de 647 milliards de dollars

"L'impact économique est et sera grave , mais plus le virus est arrêté rapidement, plus la reprise sera rapide et forte", a-t-elle également estimé. La pandémie du coronavirus a contraint de nombreux pays à prendre des mesures draconiennes - suspension de lignes aériennes, fermeture de magasins

  Coronavirus : « La nouvelle crise immobilière est plus grave qu'en 2008 » © Fournis par Le Point

Le président du groupe Barnes, leader en France de l'immobilier haut de gamme (250 collaborateurs), Thibault de Saint-Vincent souffle le chaud et le froid sur l'avenir incertain de ce secteur foudroyé par le Covid-19.

Le Point : Comment maintenez-vous votre activité dans un tel contexte épidémique ?

Thibault de Saint-Vincent : Nos bureaux sont fermés, mais on assure un plan de continuité avec un accueil téléphonique permanent et le traitement des demandes des clients, quand elles sont réalisables. Nous avons finalisé quelques visites locatives pour les cas urgents de personnes quittant leur logement et ayant impérativement besoin de se loger pour ne pas se retrouver à la rue. Ceci, dans le strict respect des précautions sanitaires et autres gestes barrières liés au risque de propagation du coronavirus. On télétravaille, en gérant deux fois plus de boulot que d'habitude, tout en gardant les enfants à la maison.

Lire aussi Coronavirus : ce qu'il faut savoir pour vos crédits immobiliers

La dette de la France va franchir le cap de 100% du PIB cette année !

  La dette de la France va franchir le cap de 100% du PIB cette année ! La dette publique française dépassera la barre des 100% du PIB cette année en raison des efforts du gouvernement pour contrer l'impact économique de la pandémie de coronavirus, avertit Bruno Le Maire. La dette publique de la France devrait dépasser son PIB en 2020, en raison des efforts à consentir pour contrer les retombées du coronavirus. C'est ce qu'a annoncé le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, après les mesures prises par l'Etat pour soutenir l'économie face à la pandémie, qui va faire reculer le PIB tricolore cette année.

"L'impact économique est et sera grave , mais plus le virus est arrêté rapidement, plus la reprise sera rapide et forte", a-t-elle également estimé. LIRE AUSSI >> Coronavirus : les trois chiffres fous de la nouvelle crise financière. Le Fonds monétaire international a par ailleurs souligné qu'il soutenait

Lors de la conférence en 2005, M.Druckenmiller avait mis en garde ses collègues que la politique d'Alan Greenspan, qui était alors président de la Réserve fédérale, se traduirait par une bulle immobilière , ce qui est finalement arrivée et a englouti l'économie mondiale avec la crise de 2008 .

Quid des transactions, stop ou encore ?

Nous effectuons le suivi des promesses de vente et des ventes. Un temps réticents, les notaires et leurs clercs de notaires sont désormais équipés pour continuer à distance les processus d'acquisitions par le biais de signatures électroniques et de procurations de la part des vendeurs et des acheteurs ne pouvant être physiquement présents. On espère ainsi pouvoir finaliser une grande majorité des actes authentiques qui étaient programmés. Notre activité a diminué d'environ 60 %, mais n'est pas complètement morte. Cela va se réduire de semaine en semaine, mais il y a encore un peu de vie. Jusqu'à l'arrivée du Covid-19 en France, le manège de l'immobilier haut de gamme tournait à pleine vitesse. Nous avons quatre nouvelles agences en travaux qui sont suspendus, car les ouvriers ne peuvent plus aller sur les chantiers. Comme ça marchait très fort, on a été un peu loin dans les embauches, fonctions supports, etc. Du jour au lendemain, on perd 30 % de chiffre d'affaires, l'organisation d'après ne sera pas exactement la même qu'auparavant.

Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté

  Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté Transport aérien, tourisme, automobile, aéronautique La liste des secteurs d'activité plombés par le coronavirus est longue. Les acteurs les plus en difficulté devraient passer dans le giron de l'Etat, juge le Medef."Il faudra effectivement que l'Etat soit là si besoin pour venir au secours des entreprises qui seraient dans une situation financière très difficile", a-t-il ajouté. "On est face à un phénomène totalement unique. Il ne s'agit pas d'une crise financière comme on a pu le connaître en 2008", a-t-il encore estimé, citant notamment l'exemple d'Air France, qui "n'a plus de chiffre d'affaires, ou quasiment plus", actuellement. "Il est légitime que l'Etat français (...

La crise économique consécutive à la pandémie pourrait-elle se révéler plus meurtrière que celle du coronavirus ? Le nouveau coronavirus a entraîné la mort de 600 personnes, avec près de Mais on risque de perdre plus de personnes en plongeant le pays dans une récession grave ou une

« Le coronavirus est en train de faire vaciller le mythe déjà chancelant de la mondialisation heureuse ». « C’ est la troisième et plus grave crise économique, financière et sociale du XXIe siècle ». Angel Gurria. Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques /OCDE.

Je reste persuadé que l'immobilier haut de gamme devrait mieux s'en sortir que la Bourse

Y a-t-il des similitudes avec l'éclatement de la bulle immobilière en 2008 ?

Les contextes diffèrent complètement. En 2008, la crise financière et bancaire avait fragilisé les porteurs d'actions, mais l'activité économique qui a connu une baisse de régime ne s'est pas arrêtée net et est repartie brutalement. La situation actuelle est plus grave. Il s'agit d'une crise sanitaire avec une probable paralysie quasi totale de l'activité pendant plusieurs mois, si l'on se réfère aux précédents chinois et italien. A contrario, en 2008 l'État n'est pas venu à leur rescousse des entreprises avec une prise en charge des salariés, la couverture des chômages partiels jusqu'à 4,5 le smic, ce qui permet de laisser passer l'orage. Cela va diminuer l'impact de ce séisme sur les sociétés. Les banques disent que l'on va pouvoir suspendre nos remboursements de prêts pendant trois à six mois. Ce soutien bancaire et étatique est plutôt rassurant.

BNP Paribas, Société Générale… nos banques menacées par l'impact du coronavirus ?

  BNP Paribas, Société Générale… nos banques menacées par l'impact du coronavirus ? La crise actuelle favorisera une augmentation des pertes sur crédits accordés, pour nos banques. Reste qu’elles sont en meilleur santé qu’au début de la crise de 2008-2009 et que les niveaux de valorisation des valeurs bancaires semblent relativement attractifs, aux yeux de la société de gestion Schroders. Alors que la pandémie de coronavirus se propage, nos banques sont à la peine… et leurs notes risquent d’être bientôt abaissées par les agences de notation. Avec la mise en confinement d’un nombre croissant de pays en Europe, l'activité économique se retrouve logiquement sous pression.

« Le coronavirus est en train de faire vaciller le mythe déjà chancelant de la mondialisation heureuse ». Dictionnaire de citations. Annonces auto. Prix de l’ immobilier . C’ est dans ce contexte qu’ est intervenue l’annonce de la création de la première structure de défaisance d’envergure nationale

«L'impact économique est et sera grave , mais plus le virus est arrêté rapidement, plus la reprise sera rapide et forte», a-t-elle également estimé. Annonces immobilières Achat appartement Paris Achat appartement Nice Achat appartement Cannes Achat appartement Bordeaux Achat appartement Lyon

Pronostiquez-vous une baisse, voire une chute, des prix immobiliers ?

Pour l'heure, il est très difficile de se positionner là-dessus. Des gens vont chercher à se protéger en allant vers des valeurs sûres. Normalement, l'immobilier de standing et l'or en font partie. Si la reprise intervient début mai, le marché devrait reprendre là où il s'est arrêté avec un redémarrage en douceur. Si le confinement dure jusqu'à la mi-juillet, ça sera une autre paire de manches. Tout va dépendre de l'ampleur et de la longueur de cette crise sanitaire. Je reste toutefois persuadé que l'immobilier haut de gamme devrait mieux s'en sortir que la Bourse.

Lire aussi Immobilier de luxe ? Paris, un attrait capital(e)

L'idée de grève des loyers prend de l'ampleur pendant la crise des coronavirus .
ST. LOUIS (AP) - Alors que des millions de personnes sont soudainement au chômage et que leur loyer est dû le premier jour du mois, certains locataires promettent de déclencher une grève des loyers jusqu'à ce que la pandémie de coronavirus disparaisse.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!