•   
  •   

Immobilier Un agent immobilier aide les sans-abris à se reloger

13:25  02 janvier  2017
13:25  02 janvier  2017 Source:   lefigaro.fr

Immobilier : ces taxes qui vous ont exaspérés en 2016

  Immobilier : ces taxes qui vous ont exaspérés en 2016 RÉCAP’IMMO - L’année 2016 a apporté son lot de mauvaises surprises en matière de fiscalité immobilière. Le Figaro Immobilier fait le point. © Watchara Ritjan immobilier Chaque année apporte son lot de bonnes ou de mauvaises surprises. Mais en matière d’immobilier, 2016, comme 2015, sera à classer dans la deuxième catégorie. Ce cru s’est même particulièrement montré créatif avec des idées de taxes plus ou moins farfelues qui ont suscité chez vous de nombreux commentaires.

Jean-Pierre Boudhar loue des studios à des sans-abris, dans le nord de la France. Si cet agent immobilier est aussi sensible à la cause des SDF, c’est parce qu’il a lui-même été confronté à la rue dans sa jeunesse.

immobilier: Né dans une famille nombreuse, Jean-Pierre Boudhar a en effet été confronté très tôt à la violence et à la précarité. © KENZO TRIBOUILLARD/AFP Né dans une famille nombreuse, Jean-Pierre Boudhar a en effet été confronté très tôt à la violence et à la précarité.

Avec des températures passant sous la barre des 0°C, l’hiver est rude en ce début d’année. Vendredi, plusieurs départements ont mis en oeuvre le Plan grand froid. Déclenché par les préfectures, ce dispositif interministériel prévoit une vigilance accrue à l’égard des personnes en situation de précarité et les SDF, premières victimes de la météo peu clémente.

Voici vos archives immobilières préférées en 2016

  Voici vos archives immobilières préférées en 2016 RÉCAP’IMMO - En cette fin d’année 2016 le Figaro Immobilier revient sur les meilleurs articles immobiliers d’archives mis en avant chaque semaine. (Re)découvrez ces petites et grandes histoires qui ont un jour fait couler beaucoup d’encre. © Rue des Archives/Rue des Archives/Tallandier immobilier Depuis bientôt 2 ans, Le Figaro Immobilier vous fait voyager chaque semaine dans le temps et vous emmène à la redécouverte de ces histoires, petites et grandes, qui ont un jour passionné les lecteurs du Figaro, curieux de patrimoine et d’architecture.

Afin d’offrir un peu de confort aux sans-abris, un agent immobilier du nord de la France va plus loin et leur propose un toit. Âgé de 59 ans, Jean-Pierre Boudhar loue en effet les chambres des deux immeubles qu’il possède, à Lomme et à Lambersat, près de Lille. Meublées et équipées d’une petite cuisine, ces chambres mesurent environ 15 mètres carrés. Lavabo, douche et toilettes sont mis à disposition dans les parties communes.

Mais attention, les règles de vie sont strictes. «Les locataires doivent absolument respecter le calme des autres résidents, à partir de 22 heures, et ne pas accueillir d’autres personnes dans la résidence», détaille Jean-Pierre Boudhar au Figaro. «Chacun doit également faire preuve de propreté et bien ranger ses affaires, sinon après c’est le bazar». Le loyer? En théorie, il s’élève à 320 euros par mois par chambre, mais les locataires ne versent que 80 à 92 euros. La différence est prise en charge par les aides locatives du Revenu de Solidarité Active (RSA). De son côté, l’entrepreneur règle les charges et les frais de ménage.

Ces grands chantiers qui ont marqué 2016

  Ces grands chantiers qui ont marqué 2016 RÉCAP’IMMO - Ils alignent les zéros, les milliers de m², les millions de mètres cubes de béton les grands chantiers fascinent. Tour d’horizon de ceux qui nous ont impressionnés durant l’année écoulée. © Marcio Jose Sanchez/AP immobilier Évidemment les pyramides d’Égypte, l’édification du Louvre ou de Versailles c’est bien loin. Mais les grands chantiers impressionnants ne manquent pas.

À 17 ans seulement, il dormait dans la rue

Jean-Pierre Boudhar a débuté cette initiative, il y a quinze ans. Les deux immeubles étaient alors occupés par des SDF, qui sont ensuite restés, tandis que le nouveau propriétaire a rénové les lieux. La raison? «Je sais ce que c’est de dormir dans la rue: j’ai dormi dans une voiture, sous des cartons...», témoigne-t-il. Né dans une famille nombreuse, Jean-Pierre Boudhar a en effet été confronté très tôt à la violence et à la précarité. Il a ainsi été balloté de foyer en foyer, et se retrouve à la rue.. à 17 ans seulement. Jusqu’à ce fameux jour, où il rencontre trois étudiants qui l’accueillent une nuit. Il restera finalement cinq ans en colocation avec eux.

Pour choisir ses locataires, il collabore désormais avec le Collectif des SDF de Lille. Créé en 2011, il permet d’aider les SDF, notamment dans leurs démarches administratives. «Nous avons beaucoup de demandes de logement, parce que les centres d’hébergement à Lille sont pleins à craquer», assure Dominique Calonne du collectif, au Figaro. «Il faut savoir qu’il y a entre 300 et 500 personnes qui dorment tous les jours dans la rue à Lille».

«Dans les chambres que je loue, il n’y a que des hommes, âgés de 35 à 72 ans», affirme l’agent immobilier. «Mais il est vrai que les locataires rajeunissent depuis quelques années». En théorie, les sans-abris ne sont pas censés rester plus de deux ans, mais certains sont présents depuis le début. Au total, ce sont vingt personnes sans domicile fixe qui sont hébergées.

»» Lire aussi: Les précautions à prendre chez vous avec l’arrivée du froid

La villa de Zsa Zsa Gabor a financé sa retraite et causé un procès avec sa fille .
Croqueuse d’hommes et de diamants, Zsa Zsa Gabor appréciait aussi le luxe de sa villa de Los Angeles. Sa vente en viager lui a permis de financer ses coûteux soins hospitaliers mais a aussi causé un procès retentissant avec sa fille. © MLS immobilier Elle était célèbre pour son franc-parler, son goût pour les bijoux et ses neuf maris, mais sa luxueuse villa de Bel-Air, à Los Angeles restera aussi emblématique de la vie mouvementée de Zsa Zsa Gabor, décédée ce dimanche à l’âge de 99 ans. C’est dans les années 70, qu’elle a acheté pour 600.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!