•   
  •   

Immobilier Investissement immobilier: le risque de bulle fait débat

11:45  03 février  2017
11:45  03 février  2017 Source:   lefigaro.fr

Vous pourrez bien résilier votre assurance-emprunteur au-delà de la première année

  Vous pourrez bien résilier votre assurance-emprunteur au-delà de la première année Les parlementaires ont réintroduit cette mesure rejetée au mois de décembre par le Conseil Constitutionnel pour des raisons de procédure. L’assurance représente un coût non négligeable dans le cadre d’un prêt immobilier, qu’il sera plus facile de faire baisser.Introduite par un amendement du sénateur socialiste Martial Bourquin, la mesure a été adoptée en commission mixte paritaire à l’unanimité, tous groupes politiques confondus. «Il ne devrait donc pas y avoir de recours d’un groupe contre cette disposition devant le Conseil constitutionnel», se félicite le sénateur.

immobilier © Augustin Lazaroiu immobilier

Alors, y a-t-il oui ou non une bulle à venir dans le secteur de l’immobilier commercial? C’est un rapport du Haut conseil de stabilité financière qui avait mis le feu aux poudres au printemps dernier en soulignant un contexte de «forte demande» et de «valorisation excessive». Cette autorité «macroprudentielle» qui dépend de Bercy s’inquiétait du fait que les actifs immobiliers détenus par des acteurs professionnels pourraient présenter «une surévaluation, dans une fourchette de 15% à 20%, avec des chiffres proches de 30% pour certains segments tels que les bureaux parisiens.» Sans être vraiment alarmiste, l’appel à la vigilance était bien net.

La Maison-Blanche sera-t-elle assez luxueuse pour Donald Trump ?

  La Maison-Blanche sera-t-elle assez luxueuse pour Donald Trump ? INFOGRAPHIE - Après vous avoir fait visiter le manoir gris de Barack Obama à Washington, Le Figaro Immobilier s’attaque au luxueux penthouse new-yorkais de Donad Trump qu’il doit quitter pour la Maison-Blanche.» Lire aussi - Le manoir gris fera-t-il oublier la Maison-Blanche à Obama?

» Lire aussi - Faut-il redouter une bulle immobilière sur la pierre papier?

Du côté du réseau de conseil en immobilier Knight Frank qui vient de dresser les perspectives des marchés immobiliers d’entreprise en Ile-de-France, on se montre un peu plus optimiste. L’image retenue pour qualifier ce secteur est celle du biscuit Champagne: il accompagne les moments de fête puisque 2016 a connu des niveaux d’investissement record, mais il compense aussi par une note sucrée l’acidité du vin et permet généralement d’éviter que l’alcool ne monte trop vite à la tête.

Pour appuyer sa démonstration, Cyril Robert, directeur du département études et recherche rappelle que plusieurs indicateurs sont effectivement passés au rouge mais que la situation n’est pas préoccupante pour autant. Avec une légère progression (+3%) par rapport à 2015 portée par un second semestre exceptionnel, les volumes investis ont continué de tutoyer les records. Et parallèlement les rendements sont passés en dessous du point bas observé juste avant la crise financière de 2007-2008. Selon Knight Frank, ils s’affichent entre 3% et 3,25% (pour des locaux Prime dans le quartier central des affaires de Paris) contre plus de 5,5% début 2009.

Les taux bas ont dopé la construction de logements neufs en 2016

  Les taux bas ont dopé la construction de logements neufs en 2016 Quelque 376.500 logements neufs ont été mis en chantier l’an dernier, soit une progression de 10,4% par rapport à 2015.» Lire aussi - Les crédits immobiliers ont battu des records en 2016

Pas de gueule de bois en vue

Mais ce qu’il convient d’observer, ce sont les performances des investissements alternatifs, et en premier lieu les placements obligataires qu’affectionnent les institutionnels. Et là, le «spread» (la différence de rendement entre les deux placements) reste très favorable à la pierre même s’il est en recul depuis 2014 (voir graphique). «Nous ne croyons pas à l’hypothèse d’une gueule de bois après une année record, explique Cyril Robert. Même s’il est possible que les volumes investis en région parisienne diminuent cette année avec le rendement en hausse des placements alternatifs, boursiers notamment.» Pas de gueule de bois, donc, mais si ce marché est comparable à un biscuit Champagne, il est aussi particulièrement cassant et fragile.

Immobilier : de gauche à droite, les propositions des candidats à la présidentielle .
De Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, en passant par Benoit Hamon, Emmanuel Macron et François Fillon, voici les principales mesures préconisées par les candidats à l’élection présidentielle en matière de politique du logement.Olivier MARINCrédit photo : Jean Christophe Marmara et Sébastien Soriano pour Le Figaro.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!