•   
  •   

Immobilier Coronavirus : Les prix des logements anciens ont continué de grimper pendant la crise sanitaire

00:15  30 mai  2020
00:15  30 mai  2020 Source:   20minutes.fr

Pauvreté : un programme en quinze points pour sortir de la crise

  Pauvreté : un programme en quinze points pour sortir de la crise Un collectif d'associations de lutte contre l'exclusion, le sans-abrisme et le mal logement demande au gouvernement de ne pas oublier les plus démunis lors du plan de relance. Les ménages pauvres, les personnes frappées par la crise économique qui arrive, les mal logés, les sans-abri ne doivent pas être les oubliés du plan de relance économique que prépare le gouvernement. Dans une sorte de manifeste en quinze points, un collectif d’associations de lutte contre les exclusions et le mal logement demande au gouvernement de flécher une partie de ses mesures à destination des plus démunis.

Les prix des logements anciens ont continué à grimper au premier trimestre 2020, la hausse sur un an atteignant même 8% à Paris ! En plein essor depuis plusieurs années, le marché français du logement ancien s'est heurté à la crise du coronavirus avec une chute logique des ventes.

Entre janvier et mars, les ventes de logements anciens ont chuté de 22% en Ile- de -France, selon des chiffres publiés jeudi par les notaires. Une figure de la droite, le député LR Claude Goasguen, est décédé jeudi à l'âge de 75 ans d'une crise cardiaque alors qu'il se remettait tout juste du Covid-19.

Des notaires pensent qu’il y a eu 90 % de vente en moins pendant le confinement

Vue de Paris et de la région parisienne depuis la tour Montparnasse. (Illustration) © A. GELEBART / 20 MINUTES Vue de Paris et de la région parisienne depuis la tour Montparnasse. (Illustration) IMMOBILIER - Des notaires pensent qu’il y a eu 90 % de vente en moins pendant le confinement

Le marché du logement ancien s’est arrêté pendant deux mois et « on ne pourra pas rattraper ces deux mois », souligne le notaire parisien Thierry Delesalle, à l’occasion des chiffres trimestriels sur le marché, établis de concert par la profession avec l’Insee. Pour 2020, « on peut s’attendre à une baisse de 150.000 transactions sur l’ensemble de la France », a-t-il avancé, ce qui représenterait une chute de 15 %. Mais pendant l’épidémie de coronavirus, la hausse des prix a, elle, continué.

De combien un balcon fait-il grimper le prix d’un appartement, fin des PV pour non-désignation du conducteur pour les entreprises… Le flash éco du jour

  De combien un balcon fait-il grimper le prix d’un appartement, fin des PV pour non-désignation du conducteur pour les entreprises… Le flash éco du jour Retrouvez l'essentiel de l'actu éco du jour dans le flash réalisé par Capital. Le chiffre du jour : 8,8%. C’est la différence de prix moyenne au mètre carré entre un appartement qui possède un balcon ou une terrasse, et un appartement qui n’en possède pas. Ce chiffre est révélé par une étude de MeilleursAgents, basée sur 35.000 ventes, réalisées dans les onze plus grandes villes de France, depuis 2019. D’après l’étude, l’impact d’un balcon sur le prix du logement diffère selon l’étage. Ainsi, entre le premier et le 3e étage d’un immeuble, le balcon ne valorise le bien que de 6,9%.

La prochaine session du CIO se tiendra le 17 juillet de façon virtuelle, à distance, compte tenu des mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus . Mais c'est la première fois depuis le début de la crise sanitaire qu'il consultait spécifiquement les membres sur les conséquences de la

L’année 2019 s’achèvera sur de nouveaux records de prix , notamment à Paris, et sur des volumes de transactions jamais atteints. Au 1er septembre, les prix dans la capitale ont connu une augmentation annuelle de 8,8 % alors que les dix principales autres villes grimpaient de 5 % sur la même période

Lors du confinement mis en place entre mi-mars et début mai, il a été impossible de visiter un logement et très difficile d’achever une transaction, même si le gouvernement a facilité les signatures virtuelles auprès des notaires. D’où la baisse des transactions.

Avant ce brusque coup d’arrêt, le marché était florissant

Les chiffres nationaux de l’Insee ne donnent pas encore la pleine mesure de ce coup d’arrêt. Non seulement ils s’arrêtent seulement à fin mars, mais ils courent sur l’ensemble des douze mois écoulés à cette date, ce qui atténue considérablement les variations.

Les ventes demeurent donc pour l’heure au-dessus de la barre du million annuel. Sur la période de douze mois achevée fin mars, 1,04 million de transactions avaient été effectuées, un léger ralentissement par rapport au niveau observé sur l’ensemble de l’année 2019 à 1,07 million.

Immobilier : Premiers signes d'une chute du marché du logement ancien en France

  Immobilier : Premiers signes d'une chute du marché du logement ancien en France Les prix de l'immobilier sont toujours en hausse, mais le secteur commence à montrer des signes de ralentissement © GELEBART/20 MINUTES/SIPA Illustration d'une vente immobilière. VENTES - Les prix de l'immobilier sont toujours en hausse, mais le secteur commence à montre La pierre aussi est touchée par le Covid-19. La hausse des prix des logements anciens s’est accélérée au premier trimestre, mais l’activité du marché a donné des signes de forte baisse en raison du confinement face au coronavirus, montrent ce jeudi les chiffres de l’Insee et des notaires.

Retrouvez ici les informations sur la crise du Coronavirus COVID-19 en France Pour la santé de tous et parce que nous continuons d ’être exposés au virus, il est important de Chaque commerçant et client est invité à suivre un certain nombre de mesures de protection sanitaire , garantes de notre

«La vie du pays ne s'arrêtera pas à cause du coronavirus »: le directeur général de la Santé s’est voulu rassurant mercredi face à la progression de l'infection du Covid-19 en France, où 285 cas ont déjà été décomptés sur le territoire dont 15 en réanimation.

Pour réellement mesurer l’ampleur de la chute du marché, il faut regarder les chiffres établis par les seuls notaires d’Ile-de-France qui se concentrent sur le premier trimestre. Là, c’est un recul de 22 % en région parisienne et ce n’est qu’un début. « On peut penser qu’il y a une baisse de 90 % […] des actes de vente » pendant le confinement, a rapporté Thierry Delesalle.

Avant ce brusque coup d’arrêt, le marché était florissant. Les prix, notamment, ne cessaient d’augmenter chaque année, passant même les 10.000 euros le mètre carré à Paris.

« Les nouveaux prix, ça sera plus sur le troisième trimestre »

Si la chute des ventes est une certitude, l’évolution des prix reste justement une inconnue majeure. Ils ont, pour l’heure, poursuivi leur hausse et l’ont même accélérée. Entre janvier et mars, leur niveau moyen a progressé de 5 % par rapport à un an plus tôt, une progression générale entre maisons et appartements, comme entre Ile-de-France et province.

Premiers signes d'une chute du marché du logement ancien en France

  Premiers signes d'une chute du marché du logement ancien en France La hausse des prix des logements anciens s'est accélérée au premier trimestre, mais l'activité du marché a donné des signes de forte baisse en raison du confinement face au coronavirus, montrent jeudi les chiffres de l'Insee et des notaires. Sur le premier trimestre, les prix des logements anciens ont progressé en moyenne de 5% par rapport à un an plus tôt, une évolution plus marquée qu'en 2019 (+3,7%), selon cet indice de référence. Mais, enSur le premier trimestre, les prix des logements anciens ont progressé en moyenne de 5% par rapport à un an plus tôt, une évolution plus marquée qu'en 2019 (+3,7%), selon cet indice de référence.

En France, si la tension continue de retomber avec un nombre de malades en réanimation qui a poursuivi sa décrue, la prudence Le nombre de morts du coronavirus au Mexique dépasse les 8 000, un nombre que le gouvernement avait estimé comme le maximum possible pendant la pandémie.

Coronavirus et pandémie de Covid-19. Coronavirus : les Français appelés à « consommer » leur épargne pour relancer l’économie. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré ce matin que le protocole sanitaire , que certains édiles aimeraient voir allégé, ne serait pas

Mais ces variations ne disent rien des effets potentiels du confinement et, au-delà, de la crise. Ils traduisent des négociations effectuées bien en amont entre acheteurs et vendeurs. Même actuellement, « les promesses que nous signons en ce moment, c’est encore le rattrapage de [négociations] qui étaient faites en mars », a prévenu Thierry Delesalle. « On est encore un peu sur les anciens prix. Les nouveaux prix, ça sera plus sur le troisième trimestre. »

Illusoire de craindre, ou d’espérer, un recul des prix

Le secteur peut donc s’attendre à plusieurs mois de spéculations et de chiffres parcellaires selon les acteurs, dont les opinions gravitent entre deux grandes tendances. Pour certains, la crise ne changera rien à la demande de logements, en particulier dans de grandes villes comme Paris où l’offre est insuffisante. Il est donc illusoire de craindre, ou d’espérer, un recul des prix. Pour d’autres, l’immobilier, malgré sa réputation de valeur refuge, ne pourra échapper aux conséquences d’une crise économique majeure.

« Si vous avez deux millions de chômeurs en plus, il y aura un impact sur le marché immobilier, c’est évident », a appuyé Thierry Delesalle. L’attitude des banques en particulier s’annonce cruciale. A quel point limiteront-elles les prêts immobiliers alors que ces derniers étaient en plein essor depuis des années, contribuant à soutenir la demande et faire monter les prix ?

Immobilier: les ventes s'effondrent, mais les prix s'envolent !

  Immobilier: les ventes s'effondrent, mais les prix s'envolent ! Comme tous les secteurs économiques, l'immobilier français s'est heurté à la crise sanitaire et économique du coronavirus, en particulier le strict confinement mis en place entre mi-mars et début mai pour éviter la propagation de la maladie. Si la chute des ventes (-90%) est une certitude, l'évolution des prix reste justement une inconnue majeure. Ils ont, pour l'heure, poursuivi leur hausse et l'ont même accélérée."Il ne s'est rien passé pendant deux mois, (...) on ne pourra pas rattraper ces deux mois", a résumé jeudi le notaire parisien Thierry Delesalle, à l'occasion des chiffres trimestriels sur le marché, établis de concert par la profession avec l'Insee.

Davantage de matériel médical, de masques et de visières, plus d’emballages dans l’agroalimentaire. L’épidémie de Covid-19 semble avoir favorisé le retour La crise sanitaire aura redonné une certaine noblesse au plastique. Ses applications biomédicales sont devenues évidentes pendant l ’épidémie

La crise sanitaire pose la question du leadership de Vladimir Poutine. Jeudi soir, alors qu’Emmanuel Macron annonçait de nouvelles mesures afin de lutter contre l’épidémie de coronavirus , le syndicat des coureurs (CPA, Cyclistes professionnels associés) sondait les équipes qui

Notre dossier sur l'immobilier

« Les banques aujourd’hui resserrent le robinet », a rapporté Thierry Delesalle, craignant que cela pâtisse d’abord aux particuliers, souvent jeunes et peu fortunés, qui achètent leur premier logement. « La sélection des dossiers commence à être un peu inquiétante », a-t-il noté, s’abstenant pour le reste de jouer la « boule de cristal » sur l’évolution des prix.

Hidalgo veut remettre des logements Airbnb sur le marché locatif longue durée .
La maire de Paris Anne Hidalgo a affirmé jeudi qu'elle comptait, si elle est réélue, racheter des logements Airbnb pour les remettre sur le marché locatif de longue durée et péreniser les pistes cyclables mises en place lors du déconfinement."Je suis heureuse que ce modèle prédateur, parce qu'il a retiré beaucoup de logements à la location de longue durée (...), ait montré ses limites", s'est félicitée sur France Inter la candidate (PS) à sa réélection en référence aux difficultés économique d'Airbnb, frappé de plein fouet par la crise du coronavirus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 5
C'est intéressant!